Quelques rayons de soleil et quelques gouttes de pluie. Il n’en faut pas plus pour voir revenir les herbes folles sur nos trottoirs.

Pissenlits, pâquerettes, mauvaises herbes fleurissent en abondance sur le bord des trottoirs et aussi aux abords des propriétés des habitants.
Les services de la Ville traitaient chimiquement ces « adventices » en pulvérisant des produits phytosanitaires. Mais, depuis peu, la municipalité a fait le choix de diminuer drastiquement leur usage au nom de leur dangerosité.
Depuis quelques mois la Ville n’en utilise plus du tout, en conformité et en avance sur la loi de transition énergique qui en interdira totalement l’usage pour les collectivités sur le domaine public (voirie comprise).
La Ville s’est donc tournée vers le désherbage mécanique. Écologique, sain mais qui demande plus de temps.

La propreté des rues est aussi l’affaire des riverains.

Il peut être ainsi prévu que doivent être réalisés à la charge des habitants, propriétaires occupants, locataires , et devant leur habitation :
– le désherbage.
– le balayage des feuilles mortes et autres détritus.

Pour info : un bon et excellent désherbant L’eau de cuisson de pommes de terres (recette de Grand-mères)

Eric LEFEBURE
Suivez-moi

Eric LEFEBURE

Propriétaire du site "La vie à Mulhouse" il est sans doute le plus ancien des sites consacré à Mulhouse, il fête ses 17 ans cette année et vous n'avez pas fini d'en entendre parler .
Eric LEFEBURE
Suivez-moi
PARTAGER