Auteur Sujet: Théâtres sudgauviens  (Lu 404 fois)

0 Membres et 1 visiteur sur ce sujet

Hors ligne Nageur

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 2461
  • Sexe: Homme
Théâtres sudgauviens
« le: 10 février 2019 à 21:14:14 »
Il semblerait que l'alsacien reste vivace dans le Sundgau "profond".
Les dialectophones apprécieront le titre à Aspach !




My taylor is rich

En ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 5667
Re : Théâtres sudgauviens
« Réponse #1 le: 10 février 2019 à 22:13:24 »
Beaucoup d'habitants travaillent en Suisse ce qui explique aussi que le dialecte y soit davantage parlé qu'à Mulhouse où ça devient carrément l'exception, me semble-t-il ...

En ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 5667
Re : Théâtres sudgauviens
« Réponse #2 le: 07 mars 2019 à 13:57:51 »
LALL ZASS
de ce jour
on vient de s'apercevoir qu'il existait un dialecte à Mulhouse : bravo !



Hors ligne Bliz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 303
Re : Re : Théâtres sudgauviens
« Réponse #3 le: 07 mars 2019 à 15:25:58 »
LALL ZASS
de ce jour
on vient de s'apercevoir qu'il existait un dialecte à Mulhouse : bravo !
Oh voui ! Toutes mes félicitations, en effet !

Quand un occupant investit un pays, il commence par y imposer sa culture. Et pour imposer sa culture, il commence par imposer sa langue.

Néd wohr ?

Bliz

En ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 5667
Re : Théâtres sudgauviens
« Réponse #4 le: 07 mars 2019 à 17:10:32 »
Qui est l'"occupant", dans ce cas précis ?

Quant à la langue, les Alsaciens, les Bavarois et les Poméraniens parlaient et parlent encore des dialectes

C'est la cas, à part pour le Hanovre, de toutes les peuplades d'origine germanique

Puis vint, à partir de et par Luther, le hochdeutsch ou schriftdeutsch qui devait fédérer l'    é c r i t u r e       de tous ces idiomes pour en faciliter la propagation et la compréhension, avec une    g r a m m a i r e   établie

En France, à part le breton et les langues d'oïl et d'oc, la prononciation est uniforme

L ALSACE sera, non pas occupée mais annexée par différents traités reconnus internationalement
( Traités de Westphalie, de Francfort, de Versailles, entre autres, sans compter les voies de faits )

Hors ligne Bliz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 303
Re : Re : Théâtres sudgauviens
« Réponse #5 le: 08 mars 2019 à 07:15:57 »
Qui est l'"occupant", dans ce cas précis ?
C'était une observation tout à fait générale, sans référence à un cas précis.
Citer
Quant à la langue, les Alsaciens, les Bavarois et les Poméraniens parlaient et parlent encore des dialectes
Les dialectes existent un peu partout. À Wittenheim on ne parle pas exactement comme à Ruelisheim. Dans ce cas précis, les gens en sont même souvent fiers. Mais certains appellent ça des querelles de clochers. Mais cela semble exister à de nombreuses échelles possibles.
Citer
En France, à part le breton et les langues d'oïl et d'oc, la prononciation est uniforme
N'oublions pas le célèbre hacksent halsaciait.

Àdié !

Bliz

En ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 5667
Re : Théâtres sudgauviens
« Réponse #6 le: 08 mars 2019 à 07:49:49 »
Mon père était de Habsheim, ma mère de Rixheim, aujourd'hui les deux communes se touchent

Et pourtant, gamins, nous remarquions que mon père prononçait certains mots autrement

A Mulhouse, on dit Pouts-Froille pour femme de ménage ( ou de service ! )

A Guebwiller : balayeuse ( Fâkrâ )

j'indique la prononciation non pas en phonétique mais à l'intention des quelques francophones "exclusifs" venant sur ce forum, mais vous l'aviez compris …

Sinon, je ne rédige que dans les langues traditionnelles, conventionnelles, exemple ce que les Suisses appellent le Schriftdeutsch, là où existe une grammaire officielle, pour moi, ça va plus vite et ça a été conçu dans ce but précis
et
bonne journée : marres guat !

Hors ligne Bliz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 303
Re : Re : Théâtres sudgauviens
« Réponse #7 le: 08 mars 2019 à 17:06:59 »
Sinon, je ne rédige que dans les langues traditionnelles, conventionnelles, exemple ce que les Suisses appellent le Schriftdeutsch, là où existe une grammaire officielle, pour moi, ça va plus vite et ça a été conçu dans ce but précis
Oui, je comprends fort bien. Il n'existe pas d'orthographe ni de grammaire de l'alsacien, qui aurait une certaine forme d'officialité.

Il reste alors encore l’écriture phonétique. J'y ai eu affaire, mais j'avoue que c'est bien souvent très chaotique. Même pour une même langue, il existe alors souvent plusieurs systèmes différents. On ne s'y retrouve pas. De nos jours, la tendance va indiscutablement au système de l'IPA. C'est le même pour toutes les langues et son application est possible à pratiquement toutes les langues parlées sur la planète. Certes, il y davantage de choses à apprendre, mais ça vaut la peine. Wikipedia s'en sert et c'est inclus dans l'Unicode.

Àdié !

Bliz

En ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 5667
Re : Théâtres sudgauviens
« Réponse #8 le: 08 mars 2019 à 19:30:48 »
Certes, chacun est libre … Moi j'ai eu la "chance" d'apprendre la langue allemande parlée et écrite à l'école, c'est un avantage - pour moi - de pouvoir lire sans perdre mon temps à déchiffrer une langue qui n'existe pas car il s'agit d'un    d i a l e c t e    ce qui n'est pas péjoratif
J'écris ce qui précède d'autant plus facilement qu'il s'agit de ma "langue" maternelle, celle que j'ai     t o u j o u r s      employé avec mes proches et encore aujourd'hui quand l'occasion s'en présente.

Je crois que c'est le Dr Goetschy, ancien président du Conseil Général du Haut-Rhin qui disait que l'allemand est la forme écrite de tous les dialectes germaniques. J'approuve cette définition

Mais loin de moi, très loin même, une quelconque volonté de ma part d'   i m p o s e r    mon point-de-vue à qui que ce soit … personnellement, j'opte pour la simplicité