Auteur Sujet: Définition de la langue régionale  (Lu 6871 fois)

0 Membres et 1 visiteur sur ce sujet

En ligne Jefekoi

  • Administrateur
  • Inscrits
  • ******
  • Messages: 10184
  • Sexe: Homme
Définition de la langue régionale
« le: 29 septembre 2006 à 14:41:08 »
L'Alsace et la Moselle germanophone sont situées le long de la frontière des langues germano-romane qui a très peu varié depuis un millénaire. Ce qui est aujourd'hui appelé l'"alsacien" et auparavant allemand, puis allemand alsacien, relève des parlers "alémaniques" et "franciques" qui se sont imposés dans notre région depuis les "grandes migrations" (du IVe au Ve siècle). Cet espace linguistique dépasse les frontières nationales actuelles, et c'est ainsi que l'"alémanique" se retrouve autant en Alsace qu'en Pays de Bade, en Suisse alémanique, au Liechtenstein et en Autriche (Vorarlberg), selon de nombreuses variétés locales propres aux "dialectes".

Les "dialectes" sont des langues parlées non codifiées. La langue normalisée, écrite et codifiée correspondant à nos dialectes est l'allemand standard. Précisons que les "dialectes", tout en évoluant, sont antérieurs à l'allemand standard qui est une langue de grande communication ("koinè") développée à partir du XVème siècle. L'Alsacien dialectophone apprendra facilement l'allemand standard (issu de l'espace dialectal "mitteldeutsch" et "oberdeutsch" auquel appartiennent ces parlers) selon une méthode pédagogique effectivement adaptée à la région.

"Langue standard" et "dialecte" ont des fonctions différentes. Il n'y a pas de hiérarchie. Une langue n'est pas uniquement un moyen de communication, elle a également une fonction expressive, identitaire, et c'est bien une fonction qui revient surtout au parler natal, autochtone.

L'appartenance de l'"alsacien" à l'aire linguistique allemande ne signifie évidemment pas qu'il ne présente pas de particularités, et notamment des interférences avec le français, mais qui n'affectent ni la parenté historique, ni sa structure. Il n'y a en Alsace qu'un nombre assez restreint de locuteurs ne connaissant qu'une seule "variété de langue". En fonction des locuteurs en présence, de l'"environnement", on utilise soit le dialecte, soit le français ; avec des locuteurs bilingues, les deux peuvent alterner ("code switching"), ce qui peut être le signe d'une défaillance, mais aussi d'un jeu.

Si la parenté de l'"alsacien" et de l'"allemand" n'est plus clairement perçue dans la conscience populaire, ce problème s'explique surtout par le "rejet" de l'allemand après 1945, à la suite du traumatisme de l'annexion et de la terreur national-socialiste. Tout en respectant la mémoire vigilante de ce passé, il faut retrouver aujourd'hui une vue plus objective et sereine.

Il résulte de ces remarques la définition de la "langue régionale" dans sa double dimension : allemand dialectal et allemand standard. Cette définition a été formulée officiellement par le Recteur Pierre Deyon en 1985 :


"Il n'existe en effet qu'une seule définition scientifiquement correcte de la langue régionale en Alsace, ce sont les dialectes alsaciens dont l'expression écrite est l'allemand".

http://www.olcalsace.org/



En ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 4938
Re : Définition de la langue régionale
« Réponse #1 le: 09 août 2009 à 23:11:32 »
Je découvre avec beaucoup de retard mais j'approuve la définition finale. En Allemagne - même, on parle énormément de dialectes. En 1968, à Berlin, j'ai eu beaucoup de mal à comprendre... D'ailleurs, un peu plus jeune, j'étais très étonné de constater que dans les premières localités allemandes, Neunenburg et Müllheim, on parlait pratiquement comme moi avant qu'on me l'interdise à l'école ... mais comme j'ai toujours parlé chez moi, à mes parents et voisins ( place de la Réunion à Mulhouse ). Plus tard, j'ai travaillé à Bâle et je voyais ( et entendais ) mes collègues lire à haute voix le quotidien bâlois National Zeitung, rédigé en schriftdeutsch ( à Mulhouse, on disait hochdeutsch, voire deutsch tout court ) et ce, en dialecte bâlois ou schwyzerdütsch. Les collègues de travail venant de Lörrach ( Bade du Sud ) parlaient pratiquement de la même manière.

Hors ligne Henri

  • Administrateur
  • Inscrits
  • ******
  • Messages: 7571
  • Sexe: Homme
Re : Définition de la langue régionale
« Réponse #2 le: 10 août 2009 à 09:57:53 »
Puiqu'on parle de langues régionales voici quelques liens intéressants sur l'Alsace que je vous laisse découvrir:

http://pagesperso-orange.fr/michel.barbier/AlsaLor-admin.html

http://www.alsace-lorraine.org/historiquea.htm

http://bacm.creditmutuel.fr/MONOGRAPHIES.html

http://cdhf.net/fr/

http://pagesperso-orange.fr/culture.alsace/

http://www.suzyland.eu/

Il y en a plein d'autres mais déjà en visitant ces liens on peut apprendre beaucoup sur l'Alsace.

Hors ligne mili

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 244
Re : Définition de la langue régionale
« Réponse #3 le: 10 août 2009 à 23:53:52 »
Merci pour les liens. :smile:
La définition de la langue régionale, telle qu'elle est donnée par l'OLCA, me convient aussi. Mais attention à relativiser la fin :
Citer
dont l'expression écrite est l'allemand
Ca ne veut pas dire que le dialecte alsacien ne s'écrit pas ! Les poésies, les chansons et les pièces de théâtre s'écrivent bien en alsacien, évidemment.

En ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 4938
Re : Définition de la langue régionale
« Réponse #4 le: 11 août 2009 à 01:21:11 »
Je suis Mulhousien et je n'ai parlé français qu'à partir de l'école. Pourtant, je comprends bien mieux un Bâlois ou un habitant de Müllheim ( Bade ) qu'un Strasbourgeois. Je ne lis jamais les chroniques en "alsacien" dans la presse locale : j'aurais trop de mal à le déchiffrer. Si c'était écrit en allemand, cela me serait plus facile

Hors ligne Kanard le parapentiste

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 5090
  • Sexe: Homme
Re : Définition de la langue régionale
« Réponse #5 le: 11 août 2009 à 06:48:40 »
Dis Jefekoi, à propos de langue régionale, as-tu appris à parlé l'alsacien ?   :lolLarge:
Le doute est le commencement de la sagesse. Aristote.

Oté la Réunion !

En ligne Jefekoi

  • Administrateur
  • Inscrits
  • ******
  • Messages: 10184
  • Sexe: Homme
Re : Définition de la langue régionale
« Réponse #6 le: 11 août 2009 à 08:19:53 »
Yo  yo

Chm'eck   :lol2:

kof ta mi  :lol2:

Hors ligne Kanard le parapentiste

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 5090
  • Sexe: Homme
Re : Définition de la langue régionale
« Réponse #7 le: 11 août 2009 à 09:44:31 »
Ouahhh !  C'est un bon début !   :good:
Le doute est le commencement de la sagesse. Aristote.

Oté la Réunion !

Hors ligne mili

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 244
Re : Définition de la langue régionale
« Réponse #8 le: 11 août 2009 à 20:48:38 »
Effectivement, c'est assez difficile de lire le dialecte alsacien. :eusa_think:
D'une part parce que le dialecte comporte des variations géographiques, ce qui pose aussi un problème à l'oral.
D'autre part parce qu'on l'a souvent écrit n'importe comment, de manière plus ou moins phonétique, au feeling.
Au moins pour le deuxième point, une méthode a été mise au point pour y remédier. Récemment, la méthode ORTHAL est apparue, elle a pour but d'harmoniser l'écriture de l'alsacien. En gros, on a toujours : pour un même son, une même lettre.
Et pour que ce soit encore plus confortable, tout a été pensé pour que ça ressemble à l'allemand ; effectivement, ça aide, quand on connaît l'allemand.
Justement, les chroniques en alsacien du journal L'ALSACE utilisent ce système ORTHAL... :blush: Bon, il faut se dire qu'il y a quelques années (avant ORTHAL), le texte aurait été encore plus ardu à déchiffrer.   :lesyeux:
http://www.olcalsace.org/fr/was-gibts-nejes/id-107-actualite-orthographe-alsacienne/was-gibt-s-nejes-actualites.html?term=orthal

En ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 4938
Re : Définition de la langue régionale
« Réponse #9 le: 11 août 2009 à 22:11:24 »
J'ai appris l'Allemand à l'école au début des années 60 sans être volontaire : je n'avais rien demandé, mais l'enseignant lui, il y croyait, et ses nombreuses taloches ont fini de me convaincre. D'ailleurs, si j'écris ces lignes, c'est que je suis bien vivant. Plus tard, apprendre l'Anglais fut presque un jeu d'enfant (comparez les grammaires des 3 langues ! ). Plus tard, j'ai travaillé et voyagé à l'étranger. Les langues françaises, allemandes et anglaises m'ont évidemment été très utiles. Quant au dialecte, je le parle, ne serait-ce que pour mettre à l'aise un interlocuteur peut-être plus âgé que moi, ou encore en famille où  le Français ne fut pas ma langue maternelle. Je me répète probablement, mais en tant qu' Alsacien, on m'a rarement demandé à choisir.

En ligne Jefekoi

  • Administrateur
  • Inscrits
  • ******
  • Messages: 10184
  • Sexe: Homme
Re : Définition de la langue régionale
« Réponse #10 le: 11 août 2009 à 23:47:02 »
Moi cela fait 21 ans que je suis en Alsace je connais pas mal de personnes qui parlent l'Alsacien, mais je n'ai jamais vraiment essayé de l'apprendre
Vous allez me dire oui mais tu es du Nord (Chti) , et bien je le parle très peu .

 

Hors ligne green

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 620
  • Sexe: Homme
Re : Définition de la langue régionale
« Réponse #11 le: 12 août 2009 à 13:12:11 »
moi je suis un hasen bock et je parle alsacien
anta krecht!! katcha poka!!! lol

Hors ligne Nageur

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 2438
  • Sexe: Homme
Re : Définition de la langue régionale
« Réponse #12 le: 16 août 2009 à 09:46:45 »
A propos de dialecte, une mauvaise nouvelle:  :( le décès hier de Freddy Willenbucher, un chantre du dialecte mulhousien, auteur de pièces de théâtre et de cabaret, d'ouvrages etc.. Il avait interprété le rôle du père de Romy Schneider dans le film "Le Banquier".

Plus d'infos sur le site de L'Alsace:
http://www.lalsace.fr/fr/article/1883534,1202/Freddy-Willenbucher-est-decede.html
My taylor is rich

Hors ligne Compte supprimé 2

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1824
  • Sexe: Homme
Re : Définition de la langue régionale
« Réponse #13 le: 16 août 2009 à 12:55:15 »
Truriga Nochricht! (*)

Freddy s'en est allé au ciel retrouver son "kumbel" Tony Troxler au regard malicieux, décédé il y a déja 10 ans et qui était un homme cultivé - et qui savait rester simple - mais au caractère sacrément bien trempé !

la vieille garde Mulhousienne diminue d'année en année.
je revois également notre Rugalawirt sur son vélo avec son gilet rouge.

je pense aussi à Nathan KATZ le "poète du Sundgau" (1892-1981) que j'avais eu la joie de rencontrer avec son épouse

(*) triste nouvelle


 

 

Hors ligne Compte supprimé 2

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1824
  • Sexe: Homme
Re : Re : Définition de la langue régionale
« Réponse #14 le: 16 août 2009 à 13:24:11 »

kof ta mi  :lol2:

 :good:

il existe d'autres variantes : gopferdammi, gopferdamminochamol, eh verdeggi, (les bas-rhinois eux disent "verdeckel")

avis aux amateurs : Le Petit dictionnaire des injures alsaciennes par Raymond Matzen et Charles Barat. (Ed. le Verger 1996)  :whistling1:

Hors ligne Nageur

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 2438
  • Sexe: Homme
Re : Re : Définition de la langue régionale
« Réponse #15 le: 16 août 2009 à 17:27:45 »

je revois également notre Rugalawirt sur son vélo avec son gilet rouge.


Ah oui - et son bistrot rue du Nordfeld [avec entrée par la cour "après les heures légales"]
My taylor is rich

Hors ligne mili

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 244
Re : Définition de la langue régionale
« Réponse #16 le: 07 septembre 2009 à 22:51:54 »
La Wikipédia alémanique en habits alsaciens
Le site http://als.wikipedia.org/wiki/Wikipedia:Houptsyte_(Elsassisch) avait toujours un aspect un peu suisse ; c'est pourtant la Wikipédia alémanique, qui héberge entre autres les articles encyclopédiques en dialecte alsacien. Voici ce site relooké avec du texte en page d'accueil 100% alsacien (et l'alsacien de Mulhouse, s'il-vous-plaît !) :coeurs02:
(Le truc, c'est qu'ils ont mis plusieurs onglets en haut, un par région dialectale...)

Hors ligne mili

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 244
Re : Définition de la langue régionale
« Réponse #17 le: 08 octobre 2009 à 11:49:30 »
C'est le moment du Nèier Siasser, ce jus de raisin partiellement fermenté qui accompagne si bien un repas de lard, noix, pain de campagne... Enfin je n'ai pas besoin de vous faire un dessin, j'imagine  ;)
Par contre, quelqu'un saurait-il pourquoi, sur les étiquettes, figure maintenant "Vin Bourru" au lieu de "Neier Siasser" ? Surtout qu'avant (il y a 1 an encore), l'étiquette indiquait les deux noms, alsacien et français. Pour les nostalgiques de l'étiquette bilingue, il y a un groupe sur facebook récemment créé pour cette noble cause : http://www.facebook.com/home.php?#/group.php?gid=146670712531&ref=mf
Ca peut paraître futile, mais c'est aussi le bilinguisme que l'on défend par ce biais... :Forum80: Tout nouveau membre sera le bienvenu !

Hors ligne Kanard le parapentiste

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 5090
  • Sexe: Homme
Re : Définition de la langue régionale
« Réponse #18 le: 08 octobre 2009 à 12:28:58 »
Je ne suis pas inscrit à Facebook mais j'approuve pleinement l'initiative qui n'est pas futile, l'alsacien écrit et parlé ne doit surtout pas se perdre !   :happy:
Le doute est le commencement de la sagesse. Aristote.

Oté la Réunion !

En ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 4938
Re : Définition de la langue régionale
« Réponse #19 le: 08 octobre 2009 à 13:23:09 »
L'Alsacien se parle et je le fais avec plaisir chaque fois que mon interlocuteur s'y prête. Par contre, la forme écrite ( et lue ), c'est le "hochdeutsch" ou, comme disent précisément nos voisins bâlois : "schriftdeutsch", ce qui veut tout dire ! Malgré la réelle sympathie que m'inspirait le regretté Willenbucher - d'autant plus que nous avons été collègues de travail - je ne lisais jamais sa chronique car il me fallait trop de temps pour le déchiffrer. Entre Rixheim et Habsheim ( mes parents étaient originaires de ces communes ) il y a déjà de légères différences de prononciation, alors l'écrire ... écrire laquelle des 2 ?
Il faut insister sur l'utilité de connaître l'Allemand standard ( celui de la Bible de Luther, sauf erreur ) par exemple pour trouver du travail. En Suisse ( ce fut mon cas à 18 ans... )  les employeurs ont tendance à recruter davantage au Pays de Bade à cause justement du problème de la langue.