Auteur Sujet: Auguste Lustig  (Lu 14732 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne grandga

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1209
  • Sexe: Homme
Re : Auguste Lustig
« Réponse #20 le: 15 décembre 2015 à 15:35:06 »
J'ai pris l'habitude de lire tout texte en Alsacien à haute voix pour m' imprégner du rythme et de la sonorité, et une des choses qui m'a sauté aux oreilles est le fait que la terminale 'a' si chère au Mulhousiens est absente des textes.

Exemple :

 " Se känne, wenn se g'loge han, "

les anciens de ma famille (paroisses Jeanne d'Arc et St Fridolin pour situer) diraient :

 ' Sa kenna, wenn sa g'loga han '

C'est un des détails qui fait paraitre ces textes un peu étranges aux derniers Mulhousiens dialectophones

" M'r sìnd d'letschta, d'allerletschta..."   :pleure:
La nécessité, telle est la raison que l'on invoque pour toute atteinte à la liberté humaine. C'est l'argument des tyrans ; c'est le credo des esclaves...

Hors ligne ADN 40

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 13513
  • Sexe: Homme
Re : Auguste Lustig
« Réponse #21 le: 15 décembre 2015 à 16:27:17 »
 :inlove: :good:   A DAX ,  J'ai fait ce matin , la connaissance d ' une charmante caissière d'Intermarché .....nous avons
sympathisé en caisse autour d'un emballage contenant du Deckwurst ........!!!!!!
Elle me dit :  < vous allez faire une bonne salade j'espère ; !!!!! >
Je lui répond :  <  Oui , vous connaissez   :icon_question: :icon_question: >
Elle me rétorque sans accent ... < Bien sûr je suis Alsacienne  > !!!!! :rev:
 :eusa_think: Etonné je renchéris : <  Peut-être de Mulhouse  :icon_question: :icon_question: >
Elle me répond du tac au tac .... < Bien sûr je suis née à Mulhouse en 1971  , mes parents habitaient
à Wittenheim , mon père travaillait aux mines de potasse . Nous avons quitté l'Alsace en 1977 , pour
venir nous établir dans les Landes . J'avais alors 6 ans ....> !
 :icon_langue:  Le monde est petit non ?????
Je lui demande alors : < Parlez vous l'Alsacien  :icon_question: :icon_question: >
Et là elle m'explique : < Hélas non !!! Mes parents ne parlaient pas le dialecte entre eux , à la maison
on ne parlait que le français . et pourtant ils sont originaires de Mulhouse tous les deux . >!!!!!!
Comme quoi la langue maternelle est trop souvent abandonnée au profit du français ..... :grrr: :grrr:
                                       






Les faits sont sacrés , les commentaires sont libres . S/O.  ADN 40 .

Hors ligne Nageur

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 2466
  • Sexe: Homme
Re : Auguste Lustig
« Réponse #22 le: 15 décembre 2015 à 19:40:33 »
E-n-Astronom vor ebbes Zit
Hat gfunde dur's Studiere,
Z'Milhüse sach me sicher Lit
Wo im Halb-Mond logiere.

E Frescheweid isch o noch hie,
Da Name macht eim z'lache,
D'e siesse Winkel isch fir die
Wo süre Gsichter mache.

Un astronome il y a quelque temps
A trouvé par ses études,
Qu'à Mulhouse on voit des gens
Qui logent en demi-lune.

Une rue des Tondeurs il y a aussi ici,
Ce nom fait rire,
La rue Bonbonnière est pour ceux
Qui ont des mines tristes.


Ce dernier paragraphe mérite une explication de texte, car la traduction littérale que je propose ne peut pas en refléter le sens voulu par Lustig.. Il faut savoir que la "Frescheweid" se traduit littéralement en "pâturage à grenouilles" d'où la deuxième ligne "Ce nom fait rire".
De même, la rue Bonbonnière se nommait "Siesse Winkel" ou "Angle sucré" - ce qui introduit le jeu de contraste avec la "mine défaite" qui se dit "süre Gsichter" donc "visages aigres" • opposition siess - sür



à suivre
My taylor is rich

Hors ligne Nageur

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 2466
  • Sexe: Homme
Re : Re : Auguste Lustig
« Réponse #23 le: 15 décembre 2015 à 19:49:43 »
J'ai pris l'habitude de lire tout texte en Alsacien à haute voix pour m' imprégner du rythme et de la sonorité, et une des choses qui m'a sauté aux oreilles est le fait que la terminale 'a' si chère au Mulhousiens est absente des textes.

Exemple :

 " Se känne, wenn se g'loge han, "

les anciens de ma famille (paroisses Jeanne d'Arc et St Fridolin pour situer) diraient :

 ' Sa kenna, wenn sa g'loga han '

Je pense que la lecture à Mulhouse ("z'Milhüse"  qui se prononce z'Mélhüsa) se fait effectivement en "a" bien que la fin du mot soit écrite en "e".. Pour ma part, je dis "a",  bien que l'écrit se termine en "e". Les subtilités dialectales sont très riches en Alsace. Nageuse par exemple prononce certains mots de façon différente. Pour "maintenant je dois etc..." je dis "jetzt müass'I usw...", elle dit "jetzt mùss'I usw..." (prononcer "moussi").
My taylor is rich

En ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 8416
Re : Auguste Lustig
« Réponse #24 le: 15 décembre 2015 à 20:11:09 »
Mes parents habitaient Rixheim et Habsheim qui, aujourd'hui, se touchent presque et pourtant j'ai toujours entendu mon père prononcer de rares mots différemment. Exemple cumin, il disait mattakémi et ma mère mattakema ...
Mulhouse je l'ai toujours entendu prononcer indifféremment Milhûsa ou Mélhûsa
Ce qui me laisse perplexe, c'est l'orthographe des panneaux à l'entrée de la ville : M et là un i avec un accent aigu, et la suite lhüza, je crois ... L'accent sur le i, j'ai beau me casser la tête, je ne vois pas ce que voulait inventer le garçon qui a réussi à imposer ça !!
Le tréma sur le u, pareil, complètement inutile, ou alors comment faut-il prononcer Ursule ???
Il aurait fallu mettre un accent circonflexe au lieu du tréma, là j'aurai compris, ça aurait permis à un francophone de savoir qu'il s'agit d'un u allongé et non, par exemple, d'un "ou" qu'on a voulu franciser avec ce fameux tréma ...
Il est vrai aussi qu'il y a des problèmes plus importants, et l'essentiel quand on est un Nacheur, c'est de ne pas couler
Au fait, ton pote Schillbär est tombé dans les pommes l'autre jour à la piscine, et quand je pense que c'est lui qui dit : Sport esch Mort !
Le sport tue ! Hier ça allait mieux. Oui, je me suis écarté ... pardon !

Hors ligne mili

  • Modérateur
  • Inscrits
  • ******
  • Messages: 264
Re : Re : Re : Auguste Lustig
« Réponse #25 le: 15 décembre 2015 à 21:04:33 »
J'ai pris l'habitude de lire tout texte en Alsacien à haute voix pour m' imprégner du rythme et de la sonorité, et une des choses qui m'a sauté aux oreilles est le fait que la terminale 'a' si chère au Mulhousiens est absente des textes.

Exemple :

 " Se känne, wenn se g'loge han, "

les anciens de ma famille (paroisses Jeanne d'Arc et St Fridolin pour situer) diraient :

 ' Sa kenna, wenn sa g'loga han '

Je pense que la lecture à Mulhouse ("z'Milhüse"  qui se prononce z'Mélhüsa) se fait effectivement en "a" bien que la fin du mot soit écrite en "e".. Pour ma part, je dis "a",  bien que l'écrit se termine en "e". Les subtilités dialectales sont très riches en Alsace. Nageuse par exemple prononce certains mots de façon différente. Pour "maintenant je dois etc..." je dis "jetzt müass'I usw...", elle dit "jetzt mùss'I usw..." (prononcer "moussi").
J'y ai aussi déjà pensé ! Prononçait-il autrement ou écrivait-il des "e" en prononçant "a" ? Je penche finalement pour la deuxième hypothèse.
C'était l'époque allemande et il était plausible qu'un écrivain dialectophone choisisse une graphie très proche de la langue standard. Ses lecteurs ne risquaient pas vraiment de se tromper.
Avant les travaux d'Albert Hudlett (et de Nisslé, puis Zeidler), les sons prononcés "a" s'écrivaient "à", et ceux prononcés environ comme "en" s'écrivaient "a". Donc Auguste Lustig aurait dû écrire "Sà kännà, wenn sà g'logà han". Ca paraissait peut-être aussi moins lourd de mettre des "e", plutôt que tous ces accents...?


Emile Storck, Haut-Rhinois de Guebwiller, utilisait aussi volontiers des "e", voir ses titres sous la section "PUBLICATIONS" dans http://www.alsace-culture.com/artiste-emile-storck-256.html.

Hors ligne mili

  • Modérateur
  • Inscrits
  • ******
  • Messages: 264
Re : Re : Auguste Lustig
« Réponse #26 le: 15 décembre 2015 à 21:18:18 »
Mulhouse je l'ai toujours entendu prononcer indifféremment Milhûsa ou Mélhûsa
Ce qui me laisse perplexe, c'est l'orthographe des panneaux à l'entrée de la ville : M et là un i avec un accent aigu, et la suite lhüza, je crois ... L'accent sur le i, j'ai beau me casser la tête, je ne vois pas ce que voulait inventer le garçon qui a réussi à imposer ça !!
Le tréma sur le u, pareil, complètement inutile, ou alors comment faut-il prononcer Ursule ???
Il aurait fallu mettre un accent circonflexe au lieu du tréma, là j'aurai compris, ça aurait permis à un francophone de savoir qu'il s'agit d'un u allongé et non, par exemple, d'un "ou" qu'on a voulu franciser avec ce fameux tréma ...
Il est vrai aussi qu'il y a des problèmes plus importants, et l'essentiel quand on est un Nacheur, c'est de ne pas couler

Le "i avec un accent" se prononce "é". Au départ, ça avait été pensé pour rendre plus lisibles des mots comme "Wìttena" (Wittenheim), "dìck" (gros), "Spìnna" (araignée)...
On écrit "ü" et non "u", car la langue de référence est l'allemand et non le français. Il n'y a pas de solution idéale dans le choix d'une graphie, mais écrire l'alsacien en prenant comme référence le français est très difficile.

Hors ligne grandga

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1209
  • Sexe: Homme
Re : Auguste Lustig
« Réponse #27 le: 15 décembre 2015 à 23:52:05 »
Ma recette est de m'appliquer une règle qui me convient, et j'ai choisi l'Orthal*, tout en étant à l'écoute de ce que disent (ou plutôt écrivent les autres).

Si je perds du temps à vouloir les corriger à ma convenance, je n'entends pas ce qu'ils ont à me dire; et  je loupe le plus important.

Un ami Mulhousien de longue date a toujours dit ' Mülhüsa ' quand je dis ' Mìlhüsa '; nous en avons causé brièvement il y a une trentaine d’années, puis nous avons continué chacun à notre manière...

* Peut être parce que le ' H ' dans le mot me permet d'exhaler à grand bruit l'essence même de mon cher accent alsacien  :lolLarge:
La nécessité, telle est la raison que l'on invoque pour toute atteinte à la liberté humaine. C'est l'argument des tyrans ; c'est le credo des esclaves...

En ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 8416
Re : Auguste Lustig
« Réponse #28 le: 16 décembre 2015 à 00:25:03 »
Désolé, mais pour moi, ça devient carrément de l'hébreu ...
Comme je sais que j'ai aussi affaire à des gens compréhensifs, je continuerai donc de lire et d'écrire en français, en anglais et en allemand, et de parler, quand l'occasion ( rare ... ) s'en présente, en Elsasserditsch, ma langue maternelle
Quant à l'accent qui affuble la lettre " i " de Mulhouse, je me suis trompé, vous vous en étiez aperçus, il s'agit d'un accent grave et non aigu. Pardonnez-moi, mais je continuerai, en ce qui me concerne, de mettre des ... points sur les " i " ...

Il n'en est pas moins vrai que j'apprécie beaucoup le poésies de Nathan Katz, emblématique de notre Sundgau

Ajoutez aussi René Schickele ( qui repose à Badenweiler ) et quelques autres ... pour les passionnés de la chose

Hors ligne Nageur

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 2466
  • Sexe: Homme
Re : Auguste Lustig
« Réponse #29 le: 16 décembre 2015 à 09:33:04 »
Milhüse hat e Tannewald,
Doch wachst nit drin as Büeche,
O Maidle hat's drin, jung un alt,
Un Büawe, wo se süeche!

Milhüse hat o, wenn's i bliebt,
Dert owe ne Thiergarte,
Ne Storck, allei, thüet dert betriebt
Scho lang uf Gsellschaft warte.

Mulhouse a un Tannenwald,
Néanmoins il n'y pousse que des hêtres,
Egalement des filles s'y trouvent, jeunes et vieilles,
Et des garçons qui les cherchent!

Mulhouse a aussi, s'il vous plait,
Là haut un jardin zoologique,
Une cigogne solitaire
Attend de la compagnie depuis longtemps


à suivre

My taylor is rich

Hors ligne grandga

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1209
  • Sexe: Homme
Re : Auguste Lustig
« Réponse #30 le: 16 décembre 2015 à 09:39:02 »
j'aime bien celui ci, je ressent bien ce 'climat' mulhousien là dedans...
La nécessité, telle est la raison que l'on invoque pour toute atteinte à la liberté humaine. C'est l'argument des tyrans ; c'est le credo des esclaves...

Hors ligne Nageur

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 2466
  • Sexe: Homme
Re : Auguste Lustig
« Réponse #31 le: 17 décembre 2015 à 19:21:51 »
Milhüse lütet sine Lit,
Wenn sie sich lehn vergrawa,
Wie mehr ma zahlt, wie starker 's G'litt,
Tönt vom Thurm owe-n-awe.

Milhüse, wenn e Herr züem Spass
E Dame thüet verfiehre,
So isch dr isig Mann fir das,
Dert ka se reclamiere.

A Mulhouse les cloches sonnent
Quand les gens se font enterrer,
Plus on paye, plus forte sera la sonnerie
Qui résonne du haut de la tour.

A Mulhouse, quand un monsieur, par plaisanterie,
Séduit une dame,
Il y a l'Homme de fer pour cela,
Chez lui elle peut réclamer.



à suivre
My taylor is rich

Hors ligne Fer et Rail

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 2519
  • Sexe: Homme
Re : Auguste Lustig
« Réponse #32 le: 18 décembre 2015 à 08:31:21 »
La rue Auguste Lustic est entre le Zoo et le Belvédère.... FR
Bénévole à l'Office de Tourisme de Mulhouse & Environs
Voir Greeters

Hors ligne Nageur

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 2466
  • Sexe: Homme
Re : Re : Auguste Lustig
« Réponse #33 le: 18 décembre 2015 à 11:31:56 »
La rue Auguste Lustic est entre le Zoo et le Belvédère.... FR

près du zoo car c'est un sacré loustic ! !    :big056:
My taylor is rich

Hors ligne ADN 40

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 13513
  • Sexe: Homme
Re : Auguste Lustig
« Réponse #34 le: 18 décembre 2015 à 11:39:46 »
 :good:  Sympa la rue au demeurant , quartier résidentiel calme du Reeberg .....



Les faits sont sacrés , les commentaires sont libres . S/O.  ADN 40 .

Hors ligne mili

  • Modérateur
  • Inscrits
  • ******
  • Messages: 264
Re : Re : Auguste Lustig
« Réponse #35 le: 18 décembre 2015 à 12:50:41 »
[traduction corrigée]
C'est malin ! Maintenant, tout le monde se demande ce qui a changé depuis hier. C'est peut-être un nouveau quizz ?

Hors ligne Nageur

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 2466
  • Sexe: Homme
Re : Auguste Lustig
« Réponse #36 le: 18 décembre 2015 à 14:29:12 »
Milhüse hat a Bursesaal,
So sieth me keiner, niene,
Fir Hochzit, Concert un fir Bal,
Fir alle ka-n-er diene.

Milhüse hat noch owerdri
E Rebberg mit viel Rewe,
Doch in dr Stadt wachst gar viel Wi
In Kistle noch dernewe.

Mulhouse a une Salle de la Bourse,
De telle on n'en voit pas, nulle part,
Pour les mariages, concerts et bals,
Pour tous elle peut servir.

Mulhouse a encore de plus
Un Rebberg avec beaucoup de vignes,
Mais en ville il pousse même beaucoup de vin
Dans des caisses.


à suivre
My taylor is rich

Hors ligne Fer et Rail

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 2519
  • Sexe: Homme
Re : Auguste Lustig
« Réponse #37 le: 18 décembre 2015 à 18:18:48 »
Pour ADN 40, quand il viendra à Mulhouse, pour ne pas se perdre.





A+FR
Bénévole à l'Office de Tourisme de Mulhouse & Environs
Voir Greeters

Hors ligne ADN 40

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 13513
  • Sexe: Homme
Re : Auguste Lustig
« Réponse #38 le: 18 décembre 2015 à 18:36:08 »
 :good: :good:  Merci vilmol ..... René ..... je vais y penser . !!!! :lolLarge:
                                                                        :inlove:  Bien cordialement à toi .
                         

Les faits sont sacrés , les commentaires sont libres . S/O.  ADN 40 .

Hors ligne Nageur

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 2466
  • Sexe: Homme
Re : Auguste Lustig
« Réponse #39 le: 20 décembre 2015 à 20:08:49 »
Z'Milhüse-n-isch's Theater o,
Ganz Neü, me ka's nitt schelte,
Die wo Actione wann dervo,
Die derfe sich nur melde.

Milhüse hat gwiss Melker gnüe,
I will's em nitt vergunne,
I dane-nihre beste Küeh
Isch allewil d'r Brunne !

A Mulhouse il y a aussi un Théâtre,
Tout neuf, on ne peut pas le nier,
Ceux qui en veulent des actions,
Ont le droit de se faire connaître.

Mulhouse a pour sûr assez de laitiers,
Je ne veux le leur accorder,
Leur  meilleure  vache
Est toujours la fontaine!


Un peu de mal à traduire ces deux strophes, les corrections sont les bienvenues.
Surtout le
"Z'Milüse-n-isch's Theater o,
Ganz Neü, me ka's nitt schelte,

qui me laisse perplexe... 

Merci pour votre aide.

Merci Grandga pour le commentaire (voir post suivant)

 
My taylor is rich