Auteur Sujet: Edité  (Lu 3647 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Charlie

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 5
Edité
« le: 24 avril 2017 à 23:04:25 »
Edité

Hors ligne grandga

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1841
  • A Buick, what else ?
Re : L'heure en alsacien
« Réponse #1 le: 25 avril 2017 à 09:20:45 »
- Il est 15h                    "as ìsch drei"
- Il est 15h15                "as ìsch viartel àb drei"
- Il est 15h20                "as ìsch zwànzig ab drei"
- Il est 15h30                "as ìsch hàlwer viara"
- Il est 15h45                "as ìsch viartel vor viara"
- Il est 15h50                "as ìsch zeh vor viara"

- On se voit à 15h          "m'r sahn sìch àm drei"
- On se voit dans 1h30  "m'r sahn sìch ìn ànderthàlb Stund"
- Il est parti il y a 2h      " ar ìsch vor zwai Stunda gànga"
- Ca fait 2h qu'il est là    " ar ìsch schu zwai Stunda do"  oder  " ar hogt mir schu zwai Stunda uf d'r Hüwa  ;) "
" Puissiez-vous vivre des temps intéressants... "

Hors ligne ADN 40

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 16388
  • Loin des yeux , Près du coeur
Re : L'heure en alsacien
« Réponse #2 le: 25 avril 2017 à 09:29:09 »
 :merci: Vielmol mon cher Grandga !!!! Je réapprends l'alsacien ..... sans peine !!!!! :good:
                                                  ADN 40

Les faits sont sacrés , les commentaires sont libres . S/O.  ADN 40 .

Hors ligne Pepi

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 326
  • Greeter et ami musée auto
Re : L'heure en alsacien
« Réponse #3 le: 25 avril 2017 à 13:59:52 »
Il y a d'autres réponses pour l'heure en alsacien :
15 H45   drei viertel viara
15 H 50

Hors ligne Nageur

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 2466
Re : Re : L'heure en alsacien
« Réponse #4 le: 25 avril 2017 à 19:35:43 »
- On se voit à 15h          "m'r sahn sìch àm drei"
- On se voit dans 1h30  "m'r sahn sìch ìn ànderthàlb Stund"


M'r sahn ùns àm drei  dirais-je
My taylor is rich

Hors ligne Frantz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 382
Re : L'heure en alsacien
« Réponse #5 le: 25 avril 2017 à 19:55:50 »
Disons plutôt "Ma saht sech... "  :big056:

Mais ça fait bizarre !  :eusa_think: M'r sahn uns..., s'esch viel besser ! J'adore ces échanges  :yelclap:. Ca prouve bien que chacun à "son" alsacien. CQFD...

Mais pour un apprenant, c'est plutôt :big063:. L'alsacien devrait remettre ses pendules à l'heure s'il veut survivre, et passer par où sont passés les Bretons, les Irlandais,...les Français : une langue "standard"

En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 12694
Re : L'heure en alsacien
« Réponse #6 le: 25 avril 2017 à 20:54:44 »
au moins pour l'écrit ...

Hors ligne mili

  • Modérateur
  • Inscrits
  • ******
  • Messages: 268
Re : L'heure en alsacien
« Réponse #7 le: 25 avril 2017 à 21:23:55 »
Au sujet d'une langue alsacienne standard :
Concrètement, on s'y prendrait comment ?
On choisit une ville parmi les autres, pour en adopter le dialecte ? On crée une nouvelle langue en mélangeant des apports de diverses variantes ? On prend pour modèle un grand auteur réputé ? C'est une vraie question !

J'ai une fois eu l'occasion de parler avec un Breton qui écrit le breton, je lui ai demandé comment ça se passait avec les différentes variantes géographique et graphies. Il a presque semblé étonné de ma question, il m'a répondu que le problème ne se posait pas chez eux. Ensuite j'ai pensé que la plupart apprennent leur langue bretonne à l'école, donc les apprenants n'ont plus à se poser la question, l'éducation a déjà standardisé leur langue. Mais ça déplace la question : comment les administrations bretonnes ont-elles fait pour s'accorder sur une langue standard ? Ou les Occitans, ou les Basques, etc.

Hors ligne grandga

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1841
  • A Buick, what else ?
Re : L'heure en alsacien
« Réponse #8 le: 25 avril 2017 à 21:49:21 »
Alsacien standard

Si c'était le cas, ce serait le seul dialecte germanique à bénéficier d'un standard propre.

Les différents cantons Suisses, les groupes linguistiques dérivés du "Niederdeutsch" ou du "Hochdeutsch" * ont tous en commun l'utilisation en parallèle de l'allemand standard né avec la bible luthérienne.

Il n'y a aucune raison qu'en Alsace, on tente de créer (c'est pas gagné) un dialecte standardisé, mais je reconnais que les autres locuteurs ont culturellement les deux langues en parallèle, alors que la difficulté ici est que l'alsacien cohabite avec le français., perdant ainsi le lien avec la communauté des germanophones 'standard'.

* "Die allgemein gebräuchliche Kurzbezeichnung Hochdeutsch kann leicht missverstanden werden, da sie von den meisten Sprechern gleichbedeutend mit Standarddeutsch bzw. Schriftdeutsch gebraucht wird. Hier geht es beim Hochdeutschen im Sinne einer regionalen Sprachvarietät in den höher gelegenen Gebieten des deutschen Sprachraums, das sich in einem engen Dialektkontinuum mit den nördlich von ihm befindlichen niederdeutschen und den niederländischen Dialekten befindet. Hochdeutsche Dialekte werden in den mittleren und südlichen Gebieten des deutschen Sprachraums (Deutschlands), in Österreich und Südtirol (Italien), der Schweiz, in Liechtenstein, Luxemburg, im Elsass und in Lothringen (Frankreich), in Ostbelgien und punktuell noch in Oberschlesien (Polen) gesprochen. "
" Puissiez-vous vivre des temps intéressants... "

Hors ligne Frantz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 382
Re : L'heure en alsacien
« Réponse #9 le: 25 avril 2017 à 21:58:42 »
Citer
Au sujet d'une langue alsacienne standard :
Concrètement, on s'y prendrait comment ?
On choisit une ville parmi les autres, pour en adopter le dialecte ? On crée une nouvelle langue en mélangeant des apports de diverses variantes ? On prend pour modèle un grand auteur réputé ? C'est une vraie question !

Comment fait-on ? Comme ceux qui ont réussi à le faire et ont échappé (certains pessimistes diront "retardé") à l'extinction de leur langue. Après, c'est un travail de linguistes et de spécialistes de bonne volonté. C'est possible....Il ne faudrait pas trop attendre, c'est tout.

En ligne DurnacherArmand

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 490
Re : L'heure en alsacien
« Réponse #10 le: 25 avril 2017 à 22:54:45 »
Bonsoir à tous, a scheener Owa àn àlla,

Je suis bien content de suivre ce sujet, et personnellement je pense qu'il ne faudrait pas trop s'en faire pour ce qui est d'écrire l'alsacien. C'est une langue orale, d'usage aujourd'hui restreint, mais même à son apogée, elle n'était pas forcément écrite, ou alors selon l'oreille et le bon vouloir (et pouvoir) de chacun. Au cours de mes recherches généalogiques, j'ai vu maints documents datant de la période révolutionnaire, où les nouveaux fonctionnaires de l’État Civil écrivaient leurs actes en alsacien, parfois avec des mots allemands, parfois avec des mots français, encore des mots latins par-ci par-la, et selon une orthographe toute personnelle. J'ai réussi, et beaucoup d'autres avec moi, à déchiffrer et comprendre tout cela, c'était pour les personnes concernées une phase de transition. Ensuite j'admire aussi beaucoup la poésie de Nathan Katz, de Charles Zumstein, d'André Weckmann et tant d'autres poètes encore vivants, aux rangs desquels je compte aussi nos chanteuses/chanteurs actuels; mais je trouve dommage de vouloir unifier par exemple le langage de Katz et celui de Weckmann ; il m'est arrivé, en tant que mulhousien-dornachois, de discuter avec Raymond Matzen, il m'arrive encore de m'entretenir avec Gérard Leser, j'écoute Roger Siffer et Sylvie Kneff, et je comprends chacun d'eux, même si je dois faire des efforts et tendre l'oreille ; je trouve par contre qu'il serait dommage d'obliger toutes ces personnes à parler et écrire le même alsacien, qui n'est alors pas/plus leur langue maternelle. Reste LE grand problème qui est d'ailleurs à l'origine de ce topic : comment se débrouille celle/celui qui désire apprendre-réapprendre notre idiome ?
Il m'est sans doute délicat d'en parler, vu que je ne suis pas dans ce cas, mais je pense qu'il faudrait faire comme tout jeune alsacien qui naît et grandit dans sa famille, dans son environnement, qui apprend la langue de son village ou de son canton, et se débrouille quand il rencontre du changement. Bref :   apprendre une variante, celle que l'on peut ou veut appliquer, essayer de la maîtriser au maximum, et prendre la suite comme elle vient. Et pour l'écriture, à moins de vouloir devenir un poète renommé, s'essayer à l'allemand. J'aime bien sûr écrire en alsacien, je sais que l'on peut encore exprimer beaucoup de choses dans cette langue; et c'est justement R. Matzen qui disait que tant que l'on peut exprimer du virtuel dans une langue, des suppositions, du subjonctif etc, cette langue n'est pas morte.
M'r sen vellecht d'Letschta, awer m'r sen net d'Erschta un net d'Letschta, wu d'Letschta sin !

Uff dass, noch a scheener Owa. un grüwla net z'Vel !

Hors ligne Perry

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1540
Re : L'heure en alsacien
« Réponse #11 le: 25 avril 2017 à 23:55:47 »
Je trouve bonnes toutes les réponses diverses pour notre dialecte alsacien. Bravo à tous  :good: :good: et  :merci:

Hors ligne Frantz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 382
Re : L'heure en alsacien
« Réponse #12 le: 26 avril 2017 à 09:01:32 »
Il est hors de question de vouloir standardiser les écrits des grand auteurs.

Je pense à l'enseignement des jeunes. Je trouve dommage que dans les écoles bilingues, on enseigne l'"allemand académique" et pas un "alsacien standard". Pour celui qui veut apprendre le dialecte, il faut bien reconnaitre qu'hetigsdàgs c'est la galère

Une standardisation s'adresserait aux prochaines générations, pas aux anciennes...

En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 12694
Re : L'heure en alsacien
« Réponse #13 le: 26 avril 2017 à 09:32:23 »
Notre Armand de Dornach a un point de vue raisonnable sur la question. Toutes les situations sont différentes. Après avoir grandi à Mulhouse, place de la Réunion, j'ai travaillé en Suisse quelque temps et je vais à la piscine plusieurs fois par semaine en Allemagne ( avec bien d'autres Alsaciens ). J'éprouve donc du plaisir à entendre   p a r l e r    n'importe lequel des dialectes alémaniques et je m'amuse parfois à déceler s'il s'agit d'un Alsacien ( facile ... ) ou un Badois ou encore un Bâlois qui discute ... Seul un de mes 4 fils parle alsacien, et encore, quand il veut me taquiner, mais il le comprend parfaitement. Les autres, leur mère étant méridionale, aurais-je dû prononcer chacune de mes phrases en français et en dialecte mulhousien pour me faire comprendre de tous ??
Mes enfants ont appris les langues française, latine, allemande et anglaise en classe. Ma plus jeune fille s'est mariée à un Italien : elle maîtrise aussi et présente même des exposés dans cette langue. Après, chacun a des priorités. A 67 ans, plutôt de tempérament nostalgique, je parle couramment - à ceux qui veulent encore l'entendre - comme on m'a élevé. J'apprécie beaucoup Nathan Katz que j'ai encore aperçu quand j'étais gamin à la bibliothèque de Mulhouse. Et je suis satisfait d'avoir appris l'anglais et l'allemand à l'école, ça m'a permis de bien gagner ma vie et aujourd'hui, de me rendre pratiquement partout en voyage. "Joindre    l '   u t i l e    à l'agréable", non ?

Hors ligne grandga

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1841
  • A Buick, what else ?
Re : Re : Re : L'heure en alsacien
« Réponse #14 le: 26 avril 2017 à 09:42:31 »
- On se voit à 15h          "m'r sahn sìch àm drei"
- On se voit dans 1h30  "m'r sahn sìch ìn ànderthàlb Stund"


M'r sahn ùns àm drei  dirais-je

Il est vrai que "uns" est plus mulhousien, même si la demande était de dire en alsacien  :whistling1:

Je constate qu'habitant le Sundgau rhénan depuis 35 ans, ma façon de parler a glissé du mulhousien originel vers d'autres expressions et sonorités, je me surprend même parfois à dire "oba" au lieu de "owa"...

Une des choses que je n'ai jamais adopté est la façon de prononcer "wu ?" (où ?) que les locaux prononcent " wo-u ?"

Avec en plus ma grand-mère (qui m'a élévé) originaire du vignoble qui disait "Koïlopf, Keniala, Wàia" et 40 années a bosser en bâlois, les sources d'hybridation sont nombreuses.

Pour le "wàia", je me rappelle dans mon enfance une cousine du vignoble venue nous rendre visite avec son fiancé et qui racontait qu'ils voulaient "a wàia koïfa", s' acheter une 2CV en l’occurrence; je ne comprenais pas, les "waia", aux pommes ou à la rhubarbe, Mamema les cuisait elle-même... :eusa_think:
" Puissiez-vous vivre des temps intéressants... "

Hors ligne Frantz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 382
Re : L'heure en alsacien
« Réponse #15 le: 26 avril 2017 à 11:13:27 »
Citer
Pour le "wàia", je me rappelle dans mon enfance une cousine du vignoble venue nous rendre visite avec son fiancé et qui racontait qu'ils voulaient "a wàia koïfa",
:big056:

En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 12694
Re : L'heure en alsacien
« Réponse #16 le: 27 avril 2017 à 22:38:08 »
Pour les plus jeunes d'entre nous et qui seraient affligés par un problème bien concret



En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 12694
Re : L'heure en alsacien
« Réponse #17 le: 28 avril 2017 à 20:33:44 »
Dé Enne à     
 ce jour ... mais sans commentaires inutiles, le titre se suffit à lui-même

[Derniers messages]