Auteur Sujet: ALSATIQUE  (Lu 10532 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 9497
Re : ALSATIQUE
« Réponse #160 le: 21 octobre 2020 à 10:05:20 »
Et si les tables et les bancs devaient plier

Ca ne nous empêchera pas de bou(…)er  !


ADN n'est en rien visé, c'est clair, mais je défie qui que ce soit de retrouver l'origine de cette manière de souhaiter un bon appétit !

En ligne Antoine Molkenrain

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 637
Re : Re : Re : Re : ALSATIQUE
« Réponse #161 le: 21 octobre 2020 à 10:11:24 »
Si tu as l'historique du 12 rue des vendanges, je suis preneur !

L'historique, non mais j'ai trouvé ça au 12 rue des vendanges (Express de Mulhouse du 27 août 1920 via retronews)...



P.S. 1 Lequel Émile Lang, toujours domicilié au 12 rue des vendanges en 1923 est chimiste-conseil alors que le dénommé Étienne Schoen, domicilié à la même adresse et dont la profession n'est pas précisée est admis à la SIM en date du 29 octobre 1924...

P.S. 2 ... ouh là là, ça paraît plus compliqué que ça mais faut quand même que je bosse..  :smiley44:

P.S. 3 En fait, en 1927, le chimiste est passé au 14 et c'est un dénommé Marcel Fischer qui est domicilié au 12 mais pas la peine de se casser la tête pasque toute la vie d'un dénommé Étienne Schoen de la rue des vendanges est déroulée sur 11 « tableaux » en cliquant sur le 2 de la roue...
Renseignements pris Etienne a acheté le 12 fin des années 20 (28 ou 29) a Emile Lang
Le paternel a retrouvé l'acte d'achat ! Mon grand père a acheté le 4 juillet 1929 la propriété à un certain Georges Fischer, publiciste marié avec Marguerite née Welter pour la somme de 275000 francs. Je serai curieux de savoir ce que ça représente aujourd'hui !
Nazairien né à Mulhouse... Un pont, un chêne, qq maires

Hors ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 9497
Re : ALSATIQUE
« Réponse #162 le: 21 octobre 2020 à 10:14:52 »
LECTURE ??? Toujours, Alej, et sans modération !

Ce bouquin de Waltz exprime un état d'esprit qui commence alors à être partagé, après deux ans de guerre, d'état de guerre, de censure, de mépris des droits élémentaires des gens, et je précise : de la part d'un peu tout le monde

Quelle folie, la guerre ! Surtout quand elle est décrétée par deux ( … ) bien pensants !

Mais en juin 1914, le dit Waltz aurait fait chou blanc en Alsace avec ses pamphlets

La réalisation artistique de l'intéressé, par contre, permet de passer un bon moment … sur le compte des autres !

Un an plus tard, les Américains interviendront et la donne changera, ce qui devenait urgent, l'armée russe étant, de son côté, passée par pertes et profits pour le quart de siècle suivant

Mais débutera aussi le temps des illusions et même des désillusions. Et aujourd'hui …

je passe


Hors ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 9497
Re : ALSATIQUE
« Réponse #163 le: 21 octobre 2020 à 10:16:57 »
Il y a des sites qui permettent de l'évaluer, mais au moins autant en euros, sachant que l'inflation stagne mais que les constructions revenaient moins chères à l'époque

En ligne Antoine Molkenrain

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 637
Re : ALSATIQUE
« Réponse #164 le: 21 octobre 2020 à 10:19:41 »
J'ai trouvé via le site de l'insee... 275000 ancien francs en 1929 c'est l'équivalent de 168000 euros 2019. Aujourd'hui elle doit valoir nettement plus !
Nazairien né à Mulhouse... Un pont, un chêne, qq maires

Hors ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 9497
Re : ALSATIQUE
« Réponse #165 le: 21 octobre 2020 à 10:37:05 »
Il y a un an tu trouvais un F4 "résidence" Plein Ciel rue Pierre-Loti à € 49 900.- !

Précision : "quartier" des Côteaux …

Il fut un temps on obtenait des aménagements fiscaux pour l'achat du locatif. Aujourd'hui : INVENDABLE

En ligne Antoine Molkenrain

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 637
Re : Re : ALSATIQUE
« Réponse #166 le: 21 octobre 2020 à 10:40:21 »
Il y a un an tu trouvais un F4 "résidence" Plein Ciel rue Pierre-Loti à € 49 900.- !

Précision : "quartier" des Côteaux …
J'imagine que si tu remplaces Coteaux par Rebberg tu rajoutes un zéro  :eusa_whistle:
Nazairien né à Mulhouse... Un pont, un chêne, qq maires

Hors ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 9497
Re : ALSATIQUE
« Réponse #167 le: 21 octobre 2020 à 12:49:46 »
Exact !

et je ne suis pas jaloux

J'ai revendu au double une maisonnette de la Cité au bout de 17 ans et sans attente !

Ici, en 5 ans, la plus-value était de 40% !


Hors ligne Pepi

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 225
  • Sexe: Homme
Re : ALSATIQUE
« Réponse #168 le: 21 octobre 2020 à 13:08:27 »
Dans les année 1980, la Société ALSATIA, dont l'imprimerie était à Colmar, sortait régulièrement des  " ALSATIQUES  ", livres très joliment présentés avec dorures et couverture en cuir,  sur un certain nombre de sujets ou d'hommes  A L S A C I E N S

Si quelqu'un veut en savoir plus...  à DISPO

Ils prennent aussi beaucoup de place dans ma bibliothèque au salon !

A bientôt

Hors ligne grandga

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1491
  • Sexe: Homme
Re : Re : ALSATIQUE
« Réponse #169 le: 22 octobre 2020 à 08:46:58 »

Quelle folie, la guerre !

Ce qu'il y a de bien, dans la guerre, c'est le défilé de la victoire ;

l'emmerdant, c'est avant...
" L’exemple n’est pas la meilleure façon d’influencer les autres, c’est la seule "  Albert Schweitzer

Hors ligne alej

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 610
Re : Re : ALSATIQUE
« Réponse #170 le: 23 octobre 2020 à 16:44:10 »
Et comme tu dis Henri
tout ce qui est écrit dans le livre sur Mulhouse je l'ai déjà dans mes nombreux livres sur Mulhouse

Je l'ai survolé, j'y ai noté quelques "différences" par rapport à ce que je sais, moi même. Exemple ; Étienne Miquey était au conseil municipale de 1852 à au moins 1860 (période des travaux de l'église catholique Saint Étienne, dont il faisait partie du conseil de Fabrique [il a même été le président de cet organe de gestion d'une église, pour celle ci] {ainsi que Jean Baptiste Schacre qui en était, lui, membre honoraire, mais protestant}), donc un chrétien y est avant le 30-31 juillet 1881 donné dans ce livre

Comme j'ai eu le livre sous les yeux et pour ceux qui n'auraient pas tout compris, Krempper présente dans cet ouvrage pseudo-historique ¹, en date des 30 et 31 juillet 1881, un évènement exceptionnel, à savoir l'accession des catholiques au conseil municipal. C'est non seulement factuellement faux mais accessoirement, les maires Alexandre Moll (1816/1819) et Armand Blanchard (1825/1830) étaient ... catholiques. Il n'est d'ailleurs nul besoin d'être doctorant à l'EHESS ou professeur au Collège de France pour le savoir puisque c'est indiqué dans leurs notices Wikipedia...

1 « [...] relatif à une pseudo-histoire, à une histoire travestie pour coller à une idéologie », laquelle définition s'applique parfaitement dans le cas d'espèce...

Hors ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 9497
Re : ALSATIQUE
« Réponse #171 le: 23 octobre 2020 à 18:50:50 »
Ses "ouvrages" ont le mérite d'exister, mais il est vrai, comme l'écrit Alej, il y a de l'idéologie mal dissimulée

Par contre, un jeune Mulhousien a rédigé un excellent ouvrage, il me faut le retrouver, sur les problèmes effectifs rencontrés à partir de novembre 1918 en Alsace, mais il est neutre, objectif

Hélas, impossible de contacter l'auteur pour obtenir l'une ou l'autre précision ...

Hors ligne Antoinala

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 3281
  • Sexe: Homme
Re : Re : ALSATIQUE
« Réponse #172 le: 23 octobre 2020 à 18:56:29 »
Orientée (mal dissimulée)  ???  ? Vous Croyez ???   ?  :lolLarge:
Annuaire Historique 2020, sur Raymond Oberlé (depuis "Tous les vents" . . . . . jusqu'à "discret")  :lolLarge:



En même temps, depuis 1529 on puisse à la source qu'on peut avoir pour le plus gros, additionnée du peu qu'il y a ailleurs
C'est la masse de documents vendus en janvier 1798 qu'il faudrait pouvoir retrouver  :wub:  [qui n'aurait pas été déplacé en 1521 et aurait brulé en1551]
Tonala car je suis rond lol
Mes propos n'engagent que moi fondés sur mes diverses lectures, ma réflexion ma vision de mon Mulhouse

Hors ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 9497
Re : ALSATIQUE
« Réponse #173 le: 23 octobre 2020 à 19:10:25 »
J'ai eu d'excellents contacts avec ce Monsieur, il m'a dédicacé un bouquin, il y a un bail 1979

L'ouvrage bien documenté émane de Joseph Schmauch REINTEGRER LES DEPARTEMENTS ANNEXES 2020, actuel directeur des Archives de Seine et Marne

C'est là que j'ai lu que l' "Alsacien" Waltz dit Hansi voulait interdire le dialecte du Théâtre Alsacien en 1919

cf les légendes des cartes postales absolument pures à compter de cette même époque, bilingues jusqu'en 1914, en allemand exclusivement à partir de là, en français à compter de 1919

( J'élude la période 40 - 44 de sinistre mémoire, sommet de l'horreur et de la bêtise réunies, surtout pour les Alsaciens, Mosellans et autres Luxembourgeois )

Hors ligne alej

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 610
Re : ALSATIQUE
« Réponse #174 le: 23 octobre 2020 à 19:50:49 »
Krempper, dont beaucoup des bouquins ont d'ailleurs été édités chez Yoran Embanner, n'est pas un historien mais quelqu'un qui a un point de vue sur l'histoire. C'est parfaitement honorable mais autant le savoir...

Hors ligne Antoinala

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 3281
  • Sexe: Homme
Re : Re : ALSATIQUE
« Réponse #175 le: 24 octobre 2020 à 22:13:17 »
       Théâtre Alsacien       

Théâtre Alsacien qui vient de perdre en 8 jours, un duo
Jean Paul Weck et Paul Frick
Tonala car je suis rond lol
Mes propos n'engagent que moi fondés sur mes diverses lectures, ma réflexion ma vision de mon Mulhouse

Hors ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 9497
Re : ALSATIQUE
« Réponse #176 le: 24 octobre 2020 à 22:58:11 »
Je préfère de très loin Tomi Ungerer qui a vécu ( ou subit ) la seconde guerre mondiale, a laissé des appréciations objectives qui ne dissimulent rien, même pas ce qui est désagréable mais authentique, a voyagé et vécu dans des pays différents et qui a donc une vue d'ensemble  qu'il exprime avec justesse dans ses dessins

Ces derniers poussent à la réflexion sans prendre l'autre, le différent, celui qui vient d'ailleurs ( et encore pas trop loin ) pour un imbécile qu'il n'est pas forcément pour ses motifs-là

Waltz fait rire par certains aspects puis impose ses "idées" en passant le bull-dozer sur tout ce qui ne lui convient pas, style caserne : je ne veux voir qu'une seule tête, je coupe ce qui dépasse !

Hors ligne alej

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 610
Re : ALSATIQUE
« Réponse #177 le: 24 octobre 2020 à 23:39:13 »
« Wir Deutschen, die wir Deutschland und Frankreich kennen, wissen besser, was den Elsässern frommt, als jene Unglücklichen selber. Wir wollen ihnen wider ihren Willen ihr eigenes Selbst zurückgeben » (Heinrich von Treitschke - Was fordern wir von Frankreich ? - 1870)

Hansi, je ne le défends pas mais on peut comprendre que ça ait pu en énerver certains Et Ungerer, qui l'a traité de salaud, avait vraisemblablement un sens du commerce beaucoup plus développé que le sien. Accessoirement, ces « grands » alsaciens comme Ungerer et Vigée, par exemple, aimaient tellement l'Alsace ... qu'ils n'y ont pratiquement jamais vécu :eusa_think:

Hors ligne grandga

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1491
  • Sexe: Homme
Re : ALSATIQUE
« Réponse #178 le: 25 octobre 2020 à 00:22:08 »
" Suup di duun un freet di dick,
 un hool dat Muul vun Politik ! " *


disait belle-maman du Mecklembourg...

* Bourres toi la gueule et remplis toi la panse, et ne parles pas de politique !

Juste un point de vue avant de retourner à la rubrique cuisine, mais peut être ai-je eu tort de m'aventurer sur le sujet ?


" L’exemple n’est pas la meilleure façon d’influencer les autres, c’est la seule "  Albert Schweitzer

Hors ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 9497
Re : ALSATIQUE
« Réponse #179 le: 25 octobre 2020 à 09:16:43 »
J'ai vécu 67 ans en Alsace, en ce qui me concerne, mais dans les grandes lignes, je rejoins Alej ( même si, commercialement, ça ne va rien lui rapporter … )

Tomi Ungerer, je me régale …, pas sectaire pour un sou, LUI

Chacun ses idées …

La section culinaire, j'aime aussi, mais vu mon pédigrée, je freine ( enfin, "on" freine pour moi ! )