Auteur Sujet: Tram : le 13 mai 2006  (Lu 2463 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jefekoi

  • Administrateur
  • Inscrits
  • ******
  • Messages: 10813
  • Rien ne sert de courir il faut partir à point.
Tram : le 13 mai 2006
« le: 16 mars 2005 à 18:51:21 »
Tram : le 13 mai 2006
 
 :arrow: Les poseurs de rails sont attendus à Paris
Autre retard de quatre semaines : le chantier de l'atelier dépôt. Tout cela « se paye cash » résume brutalement Yves Laurin. La pose des rails est en revanche très avancée. Plus de 90 % ont été installés sur les deux axes du tram. Une donnée explique, aussi, cette célérité : les équipes de poseurs sont attendues dès cet été à Paris où la capitale est en train d'installer aussi son tram du côté des boulevards des Maréchaux (13e, 14e et 15e arrondissements). Le président de Soléa, Eugène Riedweg, a présenté de son côté le futur plan d'activité de Soléa « qui prend en charge un nouvel outil qu'il faut adapter ». « Nous ne voulons pas d'un réseau à deux vitesses. Notre principe est celui du "client gagnant", mais il faut réorganiser pour parvenir à cela avec le réseau bus ». Les Mulhousiens et tous ceux qui emprunteront ce réseau pourront donc dès le mois d'avril de l'année prochaine monter dans les rames du tram. « Dès que les autorisations auront été données et l'ensemble des essais terminés, le public sera donc convié à tester à son tour le tram avant l'inauguration officielle », assure Jean-Marie Bockel. D'ici cette date, les oeuvres d'art prévues sur le réseau ne seront pas toutes terminées, mais bien avancées. Les arches de Buren seront implantées à partir de cet été. Il devrait y en avoir « une dizaine, mais cela dépendra du prix de l'acier ». Pour les oeuvres de Rehberger, cela sera un peu plus compliqué : l'implantation se fera en concertation avec les conseils de quartier. On ignore pour l'instant les détails de cette fête destinée à marquer « la fin d'une période dure pour tout le monde ». Prudent, Jean-Marie Bockel annonce que « l'on ne dépensera pas des millions, mais qu'il n'est pas non plus question de raser les murs ». Mais on connaîtra aussi à cette époque l'avenir du tram-train. Les discussions sont en cours, « il reste encore quelques semaines de négociations » mais, explique le sénateur maire, « l'objectif 2009 reste raisonnable ».


La source vient du journal L'Alsace du Mercredi 16/03/2005

Hors ligne jebouge

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 509
(Pas de titre)
« Réponse #1 le: 17 mars 2005 à 06:22:05 »
ca sera un grand jour pour vous et pour moi  :Ouai:

Régis

  • Invité
(Pas de titre)
« Réponse #2 le: 18 mars 2005 à 19:00:48 »
je sais je défends encore les entreprises mais bon je peux pas laisser ca sans réagir.

"Les retards sont dus à une dérive des travaux de voirie", ca c'est trop fort mais quand notre premier adjoint adoré nous met des batons dans les roues commec'est pas permis, en demandant supprimer la voie de chantier sur Stoessel par exemple pour pouvoir ouvrir une seconde voie vers la ville alors que c'est géométriquement impossible (y a pas la place).

Ensuite si le projet était plus abouti, on ne serait pas stoppés tous les 15 jours.

Voilà ca soulage

Hors ligne Jefekoi

  • Administrateur
  • Inscrits
  • ******
  • Messages: 10813
  • Rien ne sert de courir il faut partir à point.
(Pas de titre)
« Réponse #3 le: 18 mars 2005 à 19:08:06 »
Hummmmmmmm je comprends pourquoi le tas de terre sur la voie  :Sourire:

[Derniers messages]