Auteur Sujet: Le coin du taphophile  (Lu 7425 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 9551
Re : Re : Re : Le coin du taphophile
« Réponse #20 le: 27 juillet 2020 à 10:18:12 »
Ceux qui les ont fait assassiner, c'étaient les Kollabos des Romains ( de l'époque )
Trois pelés et quelques tondus ?  :icon_langue: :lesyeux: :lolLarge:

Hélas non, d'après les faits historiques, la        f o u l e      a crié, à César :   ( ... ). La suite dramatique est amplement connue ... 

En ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 9551
Re : Le coin du taphophile
« Réponse #21 le: 27 juillet 2020 à 10:32:30 »
Merci Trolley 62, je n'avais aucune notion de ce qu'on pouvait y découvrir

Hélas, que des victimes originaires de toutes les nations "civilisées" pour ne pas être plus précis, et qui ont laissé leur jeunesse ( inutilement, car en 40, ça recommençait ! ) à cause de l'incurie des "Seigneurs" !

Les adversaires étaient même cousins, petits-fils de la reine Victoria d'Angleterre, dont Guillaume II et Nicolas Tsar de Russie ainsi que le roi d'Angleterre ...

Quant à l'origine, c'est du côté du mari de "Sissi", François-Joseph d'Autriche et son complice dans l'hyper intelligence Guillaume de Prusse qu'il faut chercher. Hélas, par la suite, ils ne seront pas les seuls !

Et qui paiera la note ? Rassurez-vous, à part Nicolas Romanov et toute sa famille, les autres s'en seront bien tirés ...

Hors ligne ADN 40

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 14627
  • Sexe: Homme
Re : Re : Re : Le coin du taphophile
« Réponse #22 le: 27 juillet 2020 à 11:04:21 »
Je visite de temps en temps les cimetières militaire, récemment avant mes problèmes de santé je suis allez visité le cimetière militaire Allemand d'Illfurth

Parmi les tombes ce trouve celle d'Albert MAYER né le 24 avril 1892 à Magdebourg, enfant il a suivi ces parents
pour venir habité à Mulhouse, engagé en 1912 au 5ème régiment de chasseurs à cheval, régiment de la place
de Mulhouse, il est promu au grade de Lieutenant, le 2 Août 1914 cantonné à Seppois le Bas il reçoit l'ordre de
conduire une patrouille de reconnaissance dans le sud du future territoire de Belfort,en abordant le village de
Joncherey il tombe sur une escouade Française du Caporal Jules André dans le court affrontement les 2 officiers
sont tués devenant les premiers morts de la Grande Guerre avant même sont déclenchement officiel.
D'abbord enterré à Joncherey, le corps d'Albert MAYER, sera transféré au cimetière d'Illfurth.

Pour compléter l' article de Trolley ….  :  je vous suggère ce lien …..:
Histoire du Caporal PEUGEOT , mort le même jour que le soldat allemand Albert Meyer ….. ce furent les deux
premiers soldats morts de la guere de 14/18 ,  à JONCHEREY ( Territoire de Belfort ) , le 2 août 1914 .
Je me rappelle qu'en 1959 ….. ( j'avais alors 17 ans ) mon père nous avait emmené en 203 voir le monument
du Caporal Peugeot d'abord détruit par les allemands , puis reconstruit . …..
je vous mets le lien :

                  https://forum.pages14-18.com/viewtopic.php?t=36125


                                   Bonne lecture .    :big151:   ADN 40












                         

Les faits sont sacrés , les commentaires sont libres . S/O.  ADN 40 .

Hors ligne alej

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 610
Re : Re : Re : Re : Le coin du taphophile
« Réponse #23 le: 27 juillet 2020 à 14:22:57 »
d'après les faits historiques, la        f o u l e      a crié, à César :   ( ... )

César :icon_redface: ?

En ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 9551
Re : Le coin du taphophile
« Réponse #24 le: 27 juillet 2020 à 22:10:26 »
Merci Alej de me confirmer qu'    errare humanum est !

C'est à Ponce Pilate que le bon peuple (et pas 3 pelés et 2 tondus ) ont crié : Nous n'avons de roi que César !   Et BOUM !

Faut-il préciser que tout au long de l'histoire, on retrouve les mêmes coupables et les mêmes victimes, sans compter les ceusses qui sont innocents ( en attendant ... ) mais qui se sont fait la malle avec le bon passeport  à Gênes pour le "nouveau" Monde ... dont la poupée Barbie ! è yo, komm y deez, à Miluze !

J'ose espérer que personne ne portera plainte pour cet intolérable rappel ( sans piqure ! ) !

En ligne Antoinala

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 3297
  • Sexe: Homme
Re : Le coin du taphophile
« Réponse #25 le: 27 juillet 2020 à 22:54:34 »
Kollabos <=> tondus    :lolLarge:
Je m'étais trouvé drôle  :whistling1: (même si le sujet ne s'y prête pas)  :big056:
Tonala car je suis rond lol
Mes propos n'engagent que moi fondés sur mes diverses lectures, ma réflexion ma vision de mon Mulhouse

En ligne Antoinala

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 3297
  • Sexe: Homme
Re : Le coin du taphophile
« Réponse #26 le: 30 juillet 2020 à 14:11:46 »
Les frères Schlumpf

Giovanni, dit "Hanz" 1904 - 1989
Fédérico, dit "Fritz" 1906 - 1992
Malgré ce qu'ils ont subi ici à Mulhouse, ils ont quand même tenu à y être ensevelis

     

Tonala car je suis rond lol
Mes propos n'engagent que moi fondés sur mes diverses lectures, ma réflexion ma vision de mon Mulhouse

En ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 9551
Re : Le coin du taphophile
« Réponse #27 le: 30 juillet 2020 à 14:41:57 »
Puisqu'ils sont morts et même enterrés à Mulhouse, les frères Schlumpf ne doivent plus rien à personne : l'action de la justice est éteinte

Quant à les faire passer pour d'honnêtes braves gens, il y aurait de la marge : un dossier fiscal éloquent dort dans la cave du Tribunal de commerce de Mulhouse

Quand les fonds d'une entreprise sont investis dans une activité n'ayant aucune relation avec son objet mais entraînant du même coup un manque à gagner voire la faillite  au détriment de salariés aux revenus généralement modestes, ça s'appelle de l'abus de bien sociaux et les "bons" frères qui s'amusent à ce jeu-là ne "subissent" rien du tout : ils deviennent des justiciables en cols blancs !

Ils en étaient tellement conscients qu'ils se sont fait la malle plutôt que de s'en expliquer comme on le fait quand on a la conscience nette, et on trouvé refuge à l'Hôtel de Trois Rois à Bâle, une maison qui n'a rien à envier à la Banque alimentaire, que je sache

Par ailleurs, ce n'était pas la démarche qu'ils avaient choisi en 1940 quand l'Alsace a été annexée ( de fait ... ) à un état où la charité chrétienne n'étaient pas vraiment à l'ordre du jour !

Alors, pour "subir", même s'ils ont eu des gestes plus heureux en des circonstances particulières, je choisirais un terme davantage en rapport avec la justice la plus élémentaire

C'est un point-de-vue, je l'exprime sans l'imposer

Hors ligne Bliz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 972
Re : Re : Le coin du taphophile
« Réponse #28 le: 30 juillet 2020 à 15:32:17 »
Quand les fonds d'une entreprise sont investis dans une activité n'ayant aucune relation avec son objet mais entraînant du même coup un manque à gagner voire la faillite  au détriment de salariés aux revenus généralement modestes, ça s'appelle de l'abus de bien sociaux et les "bons" frères qui s'amusent à ce jeu-là ne "subissent" rien du tout : ils deviennent des justiciables en cols blancs !

C'est un point-de-vue, je l'exprime sans l'imposer
C'est également mon point de vue. Il ressort très simplement des règles de la comptabilité et ces règles s'appliquent à tous les commerces. Ceux qui désirent tricher, trouveront bien des moyens bien plus « propres » et moins voyants. Je me demande pourquoi ces suisses ne vont pas consulter les avocats spécialisés, qui pullulent près de la gare de Zurich. À Dublin (Baile Átha Cliath pour les intimes), l'administration locale montre beaucoup de compréhension pour ceux qui ne savent pas trop comment dissimuler le trop d'argent, qu'ils préfèrent ne pas payer à leurs travailleurs.

Àla bonheur !

En ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 9551
Re : Le coin du taphophile
« Réponse #29 le: 30 juillet 2020 à 16:00:03 »
Dans les affaires et en particulier le textile des années 30 à 60, les Schlumpf n'avaient pas la réputation d'être des "tendres" ...

J'ai connu un comptable de chez Gluck : édifiant !

Reste le musée. Même si ce n'est pas ma tasse de thé, il est vrai que les pouvoirs publics, à l'époque, auraient pu s'investir dans la conservation de l'héritage industriel. On aurait pu éviter alors l'intrusion sur le site pas vraiment légale non plus

En ligne Antoinala

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 3297
  • Sexe: Homme
Re : Le coin du taphophile
« Réponse #30 le: 30 juillet 2020 à 20:02:21 »
C'étaient des entrepreneurs, ils ont entrepris. Avec les risques qui pendent aux nez des entrepreneurs même les plus prévoyant.
Le musée n'est pas né de l'occupation d'un meneur et d'une poignée d'ouvrier, ils ont trouvé le local tel quel (il y a eu un article dans le journal l'Alsace, d'un des occupants qui expliquait que le meneur en faisait mener pas large, à ceux qui s'opposaient à lui et qu'ils étaient plusieurs à regretter cette action . . . . . je n'ai lu aucun démenti d'autres ouvrier par la suite - contrairement à l'affaire, ça, ça n'a pas fait grand bruit)

Fritz Schlumpf voulait diversifier leur entreprise avec l'ouverture de ce musée. Après tous, c'était son argent, ils n'ont pas été responsable de la crise que subissait le textile, ils subissaient ça aussi. 

La veuve de Fritz avait obtenu réparation pour préjudice subi, c'est une association qui avait géré ça, une 60n de voitures (64 exactement) et 25 millions de francs [ça non plus ça ne fait pas les gros titre des journaux] et Fritz lui même avait obtenu par la cour d'appel de Paris que le musée soit rebaptisé « Musée national de l'automobile - Collection Schlumpf

Séquestrés 3 jours durant par les ouvriers, c'est la police qui les a raccompagné à la frontière Suisse


Le protagoniste de tout ça.
https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/haut-rhin/mulhouse/il-y-40-ans-affaire-schlumpf-1209923.html

Mémoire Mulhousienne a édité ce petit fascicule
http://www.memoire-mulhousienne.fr/files/downloads/schlumpf-freres.pdf

Vous aurez compris que je suis plus pour les frères lol




Tonala car je suis rond lol
Mes propos n'engagent que moi fondés sur mes diverses lectures, ma réflexion ma vision de mon Mulhouse

En ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 9551
Re : Le coin du taphophile
« Réponse #31 le: 30 juillet 2020 à 21:56:53 »
Chacun a ses préférences ...

Tu donnes une version, il en existe d'autres, moins favorables aux pratiques de ces garçons, surtout si on s'en tient aux lois opposables à tout un chacun

Non, ce n'était pas leur argent mais celui des entreprises : trop souvent on confond le privé et l'entreprise, ce qui amène au tribunal !

Le tort, c'est que les "pouvoirs" publics ne s'impliquent pas, ni les municipalités,    A V A N T    la tuile, laissant les petites gens sur le carreau, car qui va dire à Fritz : mon travail, ce n'est pas tes jouets de toto, mais la filature ????

Quand les pandores les ont "protégés" vers la Suisse, pas de soucis, ils n'étaient pas en espadrilles ! Les 3 Rois, on a connu plus misérable

Mais je m'en tiens là, il y a suffisamment de documentations sur la question, favorable à ces orphelins ou non, je ne veux pas m'éloigner des règles du forum en matière de politique ... Les adultes se feront une idée par eux-mêmes

En ligne Antoinala

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 3297
  • Sexe: Homme
Re : Re : Le coin du taphophile
« Réponse #32 le: 31 juillet 2020 à 00:51:51 »
Non, ce n'était pas leur argent mais celui des entreprises : trop souvent on confond le privé et l'entreprise, ce qui amène au tribunal !

 :eusa_think:

Y a t'il une loi qui interdise un investisseur d'investir son argent (que ce soit sur ses rémunérations propres, ou dans le cadre de son entreprise) afin de faire prospérer son entreprise ? Il me semblait jusque la, que c'est justement le propre du commerce. Qui, je suis bien d'accord avec toi, n'est pas des plus tendre.

Pour le coup il a manqué de chance de timing, car son projet, 40 ans après, prospère encore et rayonne dans le monde,
il me semble que c'est le premier musée sur ce thème, grâce à lui  des voitures, rares et d'origines sont encore visibles, alors qu'ailleurs tout le monde les vouait à la démolition pur et simple. (qui a fait des émules d'ailleurs, je sais par exemple, qu'il y a une ville Anglaise qui vie justement de son musée de l'auto)

Il y avait une comptabilité professionnel, de l'entreprise, sinon le syndicaliste dont j'ai mis la version en vidéo plus haut, ne serait pas tombé dessus. (passage où il dit ne pas connaitre une 50n de noms de personnes qui ont des congés payés [d'ailleurs je me demande pourquoi il s'offense de ça, je ne connais pas tous les employés de mon entreprise, des autres branches et je pense que vous non plus])

À mon humble avis, ils ont été les boucs émissaires de cette triste période et les pouvoirs en place ont préférés laisser la vindicte populaire se déchainer sur eux (en les ""protégeant " en les "virant" en Suisse) et tirer profit de la situation [ce n'est quand même pas les ouvriers de cette entreprise qui ont bénéficié de cette manne financière qu'ont été et la vente de biens et l'ouverture à leur compte du musée, ont ils même été dédommagé de quelque chose ? Oui, le lien ci dessous donne la réponse, ils se sont dédommagés d'une corbeille lol]
https://www.leparisien.fr/societe/comment-l-occupation-de-l-usine-schlumpf-a-donne-naissance-a-la-cite-de-l-automobile-21-09-2019-8156811.php


voici un lien que j'ai pu retrouvé de l'Alsace qui parle de l'affaire mais ce n'est pas celui avec l'explication des regrets
https://www.lalsace.fr/haut-rhin/2017/03/05/le-tresor-des-schlumpf-aux-ouvriers

et un autre site, La filature d'Erstein qui est fait par un employé sur l'entreprise, aidé de professionnels de l'histoire et de personnes ayant vécu cette période est bien documenté, je vous invite à le trouver par vous même car, je cite ........... Les textes et les photos de ce site ne sont pas libres de droits. . . . .  et ne peuvent être utilisés . . . . . . sans mon autorisation écrite.

Tonala car je suis rond lol
Mes propos n'engagent que moi fondés sur mes diverses lectures, ma réflexion ma vision de mon Mulhouse

Hors ligne Bliz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 972
Re : Re : Re : Le coin du taphophile
« Réponse #33 le: 31 juillet 2020 à 08:33:34 »
Non, ce n'était pas leur argent mais celui des entreprises : trop souvent on confond le privé et l'entreprise, ce qui amène au tribunal !
Y a t'il une loi qui interdise un investisseur d'investir son argent (que ce soit sur ses rémunérations propres, ou dans le cadre de son entreprise) afin de faire prospérer son entreprise ? Il me semblait jusque la, que c'est justement le propre du commerce. Qui, je suis bien d'accord avec toi, n'est pas des plus tendre.
Je ne peux que souligner ce qu'écrit Traminot: L'entreprise est une personne morale à part. Les deux frères sont des personnes physiques. Il y a donc trois personnes. Chacune possède sa fortune et ses dettes propres. Il est interdit par la loi de mélanger ces choses-là de façon désordonnée. Surtout dans le cas d'entreprises. C'est aussi pour ces raisons-là, qu'il doit exister une comptabilité dans chaque entreprise et une comptabilité doit impérativement être vérifiable, sinon elle n'aurait aucun sens.

En ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 9551
Re : Le coin du taphophile
« Réponse #34 le: 31 juillet 2020 à 11:39:44 »
Je ne veux en aucun cas polémiquer : il est normal que nous ayons des sensibilités variées ou différentes, voire qu'on puisse en parler.

Les garçons ne me doivent rien : nous avons même vécu dans le même quartier ( eux juste à côté de l'Hôtel du Parc ) et sommes allés à la même école à l'autre bout de la rue ... donc je n'ai pas de ressentiment personnel à leur encontre

Cependant, une procédure judiciaire a été entreprise contre eux alors qu'ils étaient à l'abri en Suisse et en général, les quelques magistrats que j'ai connus sont des gens sérieux

Je ne connais pas le dossier fiscal à fond, et en face, certains comportements comme s'introduire dans un lieu privé sont fort discutables aussi. Celui qui deviendra quelque temps patron de la CFDT, je l'ai connu à cette époque où se pratiquaient les "visites" ( avec "soutien" ) du musée des "travailleurs" ...

Certains autres on voulu régler des comptes plus anciens datant de la dernière guerre ... Encore heureux qu'on n'ait pas soulevé d'autres couvercles comme un procès d'assises où Fritz a comparu comme témoin tout de suite après ...
Mais il est vrai que la collection réunie et maintenue à Mulhouse a un côté positif qu'on ne saurait nier

En ligne Antoinala

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 3297
  • Sexe: Homme
Re : Re : Le coin du taphophile
« Réponse #35 le: 31 juillet 2020 à 13:37:59 »
Je ne veux en aucun cas polémiquer : il est normal que nous ayons des sensibilités variées ou différentes, voire qu'on puisse en parler.
Ah mince, moi qui voulais monter au créneau, en découdre  :icon_langue:
Nan, je plaisante lol

Je ne peux que souligner ce qu'écrit Traminot: L'entreprise est une personne morale à part. Les deux frères sont des personnes physiques. Il y a donc trois personnes. Chacune possède sa fortune et ses dettes propres. Il est interdit par la loi de mélanger ces choses-là de façon désordonnée. Surtout dans le cas d'entreprises. C'est aussi pour ces raisons-là, qu'il doit exister une comptabilité dans chaque entreprise et une comptabilité doit impérativement être vérifiable, sinon elle n'aurait aucun sens.
C'est un non sens  communément admis
La vous condamnez les personnes physiques, pourtant, la personne morale " entreprise frères Schlumps, c'est aussi le banquier investisseur qui a mis une procédure contractualisée et qui a commis une rupture unilatérale dudit contrat en mettant en plus en péril la raison sociale avec laquelle il l'a conclut (il aurait du provoquer une réunion extraordinaire pour dénoncer ce contrat)
Il a tiré des profits substantielles de sont forfait (refus d'honorer 3/4 chèques, sans en avertir la direction qui c'est trouvé devant le fait accompli) et n'a pas été inquiété, semble t-il. Se plaçant créancier, il a du (plis que) largement retomber sur ses pattes



Citation de: TRAMINOT
Certains autres on voulu régler des comptes plus anciens datant de la dernière guerre ... Encore heureux qu'on n'ait pas soulevé d'autres couvercles comme un procès d'assises où Fritz a comparu comme témoin tout de suite après ...
Mais il est vrai que la collection réunie et maintenue à Mulhouse a un côté positif qu'on ne saurait nier

Leur côté dit hautain et leur fortune ne doit pas y être étranger, je suppose

Vaste et intéressant débat où j'avoue être de parti pris lol
Tonala car je suis rond lol
Mes propos n'engagent que moi fondés sur mes diverses lectures, ma réflexion ma vision de mon Mulhouse

Hors ligne ADN 40

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 14627
  • Sexe: Homme
Re : Le coin du taphophile
« Réponse #36 le: 02 août 2020 à 17:14:32 »
 :good: :Forum65:   Et 1 ticket  d'entrée … 1 !!!!!!





                         


Les faits sont sacrés , les commentaires sont libres . S/O.  ADN 40 .

Hors ligne Bliz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 972
Re : Le coin du taphophile
« Réponse #37 le: 03 août 2020 à 08:32:18 »
Heureusement que ce ticket, sur la photo, est gratuit, car le ticket normal est hors de prix, tout comme celui de l'Écomusée. Quand on pense que le ticket « normal » de l'énorme musée technique et scientifique de Munich ne coûte de 12 €, si je me souviens bien…

Mais comme j'aime le répéter: L'argent n'est pas perdu pour tout le monde…

En ligne TRAMINOT

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 9551
Re : Le coin du taphophile
« Réponse #38 le: 03 août 2020 à 09:27:07 »
Et dans les musées de Munich, celui cité mais aussi celui de Bavaria Film, les +60 ont des réductions !

Hors ligne Bliz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 972
Re : Re : Le coin du taphophile
« Réponse #39 le: 03 août 2020 à 10:35:11 »
Et dans les musées de Munich, celui cité mais aussi celui de Bavaria Film, les +60 ont des réductions !
Il existe diverses réductions dans les divers musées, c'est assez compliqué d'ailleurs. Le tarif du musée, dont j'avais parlé, est ici: http://www.deutsches-museum.de/information/eintrittspreise/. Je m’aperçois juste que le prix du ticket « normal » est passé à 14 €. Mes zexcuses, siouplait !

Le musée du Bavaria Film n'est pas à Munich même, mais vers Grünwald, à Geislgasteig, je pense. Je n'y ai jamais mis les pieds. C'est un peu du genre Disneyland, dit-on.

Àla bonheur !