Forums loisirs... > La bonne cuisine Alsacienne

TARTE AUX PRUNES

(1/5) > >>

Richard.T.M:
visite ce soir : ma femme va faire une tarte aux quetsches, en mill huser ditch : TSVATCH KA VAÏA ( prononciation approximative pour francophone de base, Zwetschgen Torte, comme l'écrivent nos cousins de Bâle, prononciation comme à Mulhouse sauf pour la variante Torte, à Neuenburg : Vaïa comme à Miluze !
Ci-joint la recette dont je ne prends pas la responsabilité, n'étant qu'un humble mais gros consommateur
Voir aussi la chanson : mes fils ne parlent pratiquement plus le dialecte mais ils connaissent bien la chanson, par contre !

Bliz:
VAÏA correspond à « Wähe » en allemand standard. Mais ce terme ne semble courant que dans le sud-ouest de l'Allemagne. En Bavière et en Autriche, on dit « Zwetschgendatschi », mais la couverture est différente. Pourtant les habitudes, tout comme la pâte employée, peuvent beaucoup varier. Généralement, on dit « Hefe » pour la levure, mais « Germ » en Autriche, où les poids sont habituellement exprimés en « Deka », soit des décagrammes.

L'essentiel est de pouvoir trouver des fruits convenables. Pas si facile ! Rien n'est simple !  :betm19:

Bon appétit quand-même !  :mange:

Antoinala:

--- Citation de: Richard.T.M le 17 septembre 2021 à 16:08:00 --- Voir aussi la chanson
--- Fin de citation ---

Des  "Celtic Breeze" - Zwatchkawaya → https://youtu.be/udsCl6j0kPk

Bliz:
Un truc me vient encore à l'esprit. Le Zwetschgendatschi n'a pas de bord relevé et les prunes sont posées à la façon de tuiles, un peu en oblique. Le TSVATCH KA VAÏA a habituellement un bord relevé, comme les tartes et les prunes sont posées à plat. Mais c'est un peu une question d'habitude. Un peu comme avec la pizza. Personnellement, je fais la pizza sans bord relevé, donc tout à plat, car le bord a tendance à durcir dans un four ménager à 250 °C maximum.

Richard.T.M:
Effectivement
ma Gardoise de femme s'est laissé inspirer par ma mère, bonne cuisinière alsacienne
Mais les Flaille chnaka   Fleischschnecken, hélas, sont restés sur le bord d'une certaine mésentente ... Alors je les achète à Morschwiller le bas, au premier feu ( idiot ) à gauche en venant de Mulhouse, il n'y a que là qu'ils les confectionnent exactement comme le faisait ma mère !
Antoinala, merci du lien, c'est bien la version que chantaient mes fils et leurs potes quand l'humeur s'y prêtait et avec du Gewurtztraminer svp !

Cette année notre arbre a été moins généreux, comme chantait Jean Ferrat : une année bonne, l'autre non ...

Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

Utiliser la version classique