Auteur Sujet: musée du chemin de fer  (Lu 464 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 12111
musée du chemin de fer
« le: 08 octobre 2021 à 21:00:26 »
Où est l'erreur ?





Encore un détail : voiture présidentielle construite en 1955 pour Charles de Gaulle, lequel deviendra président de la République en ... 1959 !

La carte postale provenant du musée du chemin de fer de Mulhouse = prémonition, pour le moins !

Ceci dit, le Charry a bien pris ce train pour venir à Mulhouse, en première page de la vie du rail ( n° : oublié ! )

Hors ligne trolley62

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 703
musée du chemin de fer
« Réponse #1 le: 09 octobre 2021 à 08:56:16 »
La voiture est une construction de 1955 sur un chassis de 1924 d'une voiture de 3ème classe. C'était classique à l'époque
dans certaine administration ferroviaire de re construire des voitures voyageurs sur base de véhicule plus ancien.


En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 12111
musée du chemin de fer
« Réponse #2 le: 09 octobre 2021 à 10:23:45 »
Merci de la précision Trolley 62, la légende de la carte postale induit en erreur, ou est, pour le moins, maladroite : 1955 / 1959 janvier, début de la présidence de Big Charlie ...

Il faudra que j'y retourne un jour ( en été ... )

J'ai été déçu la dernière fois ...

Henri OLIVIER y avait ses antennes, il aurait pu intervenir, mais le temps a passé

Hors ligne alej

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1513
musée du chemin de fer
« Réponse #3 le: 09 octobre 2021 à 11:11:31 »
Pour les détails (source)...

Citer
La voiture PR2 est sans nul doute la plus connue des amateurs de chemins de fer. Ce sont les ateliers de voitures de Villeneuve-Saint-Ceorges qui ont été chargés de la réaliser en faisant du neuf avec du vieux, et en utilisant la voiture type C11 N°14940 de la région Est, construite par Carel et Fouché en 1924.

C’est au début de juin 1954 que l’on commence à démonter cette voiture par découpage des extrémités, démontage du pavillon et de la charpente de la caisse, puis des tôles des faces. Ensuite, il fallut renforcer le châssis en son milieu car on devait prévoir une sur charge de 5 tonnes imputable au poids de divers appareils fixés dans cette partie de la voiture. De même, un renforcement des extrémités fut rendu nécessaire par la présence des nouveaux organes de choc et de traction.

Les Ateliers de Villeneuve – Wagons et d’Arles ont réalisé les courbes et les formes des extrémités tout en montant les dossiers d’extrémité de la caisse, sa charpente et son pavillon. Il fallut souder sur la charpente les nouvelles faces, constituées à l’aide des faces embouties de la voiture Est d’origine et réutilisées après mise aux nouvelles dimensions. La partie chaudronnerie se termina par le montage d’une jupe de bas de caisse et des montants intérieurs.

Quelque chose comme un petit palais de l’Elysée.

Le décapage des faces extérieures et leur métallisation à l’étain ont été nécessaires pour les rendre parfaites d’aspect. Le confort intérieur a été crée par l’isolation complète en laine de verre. la peinture a été réalisée au prix de 28 opérations différentes, et la réalisation des bandeaux en or à la feuille, tandis que les vernis et les laques du salon et de la plate forme d’honneur ont fait l’objet d’un travail artisanal de grande qualité. La porte à quatre vantaux séparant le salon et la plateforme d’honneur a été traitée en laque ciselée et dorée, et elle représente une vue panoramique du coeur de Paris.

L’air conditionné analogue à celui des voitures-bars du Mistral, l’éclairage incandescent et fluorescent, un chauffage autonome par eau chaude, un équipement téléphonique intérieur avec raccordement au réseau PTT, un équipement radiophonique (récepteurs dans chaque pièce principale), une installation de douche dans le cabinet de toilette, etc… viennent compléter et moderniser le tout.

La disposition intérieure comprend une plateforme d’honneur accessible par doubles portes extérieures coulissantes et marchepied extérieure repliable, puis on passe dans un salon d’honneur sur lequel s’ouvrent d’une part le couloir latéral, d’autre part le bureau du Président. Si l’on continue la visite, on trouve ensuite la chambre du Président, puis son cabinet de toilette et enfin les chambres de membres de sa suite immédiate.

Extérieurement la jupe, qui prolonge la caisse vers le bas, dissimule les différents coffres et appareillages fixés sur le châssis. Le bas des faces latérales (depuis la ceinture de caisse) et le pavillon sont traités en peinture laquée bleu marine, tandis que le haut est peint en gris bleuté, Les deux teintes sont séparées par des bandes dorées par applications d’or fin «à la feuille » chaque face est ornée d’un motif central en bronze doré, conçu et dessiné par Révol, graveur de la Monnaie, et coulé par les ateliers d’Oullins Machines. La voiture PR2 a été inaugurée lors du voyage présidentiel du 2 mai 1955 sur le parcours Paris-Le Havre.

Et pour une autre vue...

En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 12111
musée du chemin de fer
« Réponse #4 le: 09 octobre 2021 à 12:33:14 »
Comme quoi, je ne suis pas le seul à me planter, entre Georges V du texte et Georges VI du commentaire français ( erroné ) ...



En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 12111
musée du chemin de fer
« Réponse #5 le: 09 octobre 2021 à 12:35:55 »
Le cadet de Georges V devint roi quelques mois plus tard après les incartades de son grand frère David ( Edouard 7 ou 8 ) avec Wallis Simpson

Mais là encore, le bon peuple a été enfumé, le motif étant bien davantage politique, les idées du roi contraint à l'abdication n'étant pas conformes aux bien pensants du moment ...

Hors ligne Bliz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1717
musée du chemin de fer
« Réponse #6 le: 09 octobre 2021 à 15:02:54 »
Le confort intérieur a été crée par l’isolation complète en laine de verre. la peinture a été réalisée au prix de 28 opérations différentes, et la réalisation des bandeaux en or à la feuille, tandis que les vernis et les laques du salon et de la plate forme d’honneur ont fait l’objet d’un travail artisanal de grande qualité. La porte à quatre vantaux séparant le salon et la plateforme d’honneur a été traitée en laque ciselée et dorée, et elle représente une vue panoramique du coeur de Paris.
Un autre exemple de l'argent foutu en l'air. Chez les rois et les empereurs, on ne ferait guère autrement.
Citation de: alej
un équipement téléphonique intérieur avec raccordement au réseau PTT, un équipement radiophonique (récepteurs dans chaque pièce principale), une installation de douche dans le cabinet de toilette, etc… viennent compléter et moderniser le tout.
Ça, c'est pour pouvoir appeler le 22 à Asnières.

Àla bonheur !

Hors ligne alej

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1513
musée du chemin de fer
« Réponse #7 le: 06 novembre 2021 à 18:20:27 »
Dans le hors-série La cité du train de Connaissance des arts, il y a un chapitre consacré aux trains officiels...


(cliquer sur la vignette)

En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 12111
musée du chemin de fer
« Réponse #8 le: 06 novembre 2021 à 19:01:49 »
Les "nobles" d'avant 1789 ont été remplacés par une autre équipe, tout simplement, en général par cooptation ou autres copinages

Inutile de chercher longtemps, fouillez dans les annuaires de l'assemblée nationale et surtout du sénat pour comprendre les ... "filiations" ...

je précise : nous sommes en 2021

Je m'en tiendrais là, un apôtre a écrit : "Que le lecteur use de discernement"

[Derniers messages]