Auteur Sujet: "L'Alsace" bilingue  (Lu 20313 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En ligne Antoinala

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 4453
"L'Alsace" bilingue
« Réponse #120 le: 21 août 2021 à 17:36:48 »
 :good:
Tonala car je suis rond lol
Mes propos n'engagent que moi fondés sur mes diverses lectures, ma réflexion ma vision de mon Mulhouse

En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 12535
"L'Alsace" bilingue
« Réponse #121 le: 29 mars 2022 à 13:38:34 »
LALL ZASS MARDI 29 MARS 2022



Hors ligne stammtisch

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 662
"L'Alsace" bilingue
« Réponse #122 le: 28 avril 2022 à 13:20:00 »



En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 12535
"L'Alsace" bilingue
« Réponse #123 le: 28 avril 2022 à 13:53:08 »
Merci Stamm, j'ai lu
et souvent exprimé ici
ce que j'en pense
il y a ce que j'en pense
ce que j'écris
mais aussi ce que je dis, quand l'occasion extrêmement rare de m'exprimer en alsacien de Mill hûse, ma "langue" maternelle

mais qui me répond pareil ??? Nobody, comme dirait l'oncle Omar de Bab-el-Oued ...

Soleil : la vie reste belle, en Alsace du moins ... !

Hors ligne stammtisch

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 662
"L'Alsace" bilingue
« Réponse #124 le: 28 avril 2022 à 13:57:54 »
Nobody's perfect !  ;)

Hors ligne Bliz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1871
"L'Alsace" bilingue
« Réponse #125 le: 28 avril 2022 à 19:42:25 »
J'admire la naïveté de Pascale Erhart. D'habitude, c'est à moi qu'on reproche la naïveté.

Les réseaux sociaux à la rescousse de notre langue régionale ! Les échanges, dans les réseaux sociaux, ne s'effectuent-ils pas essentiellement par écrit ? Or, c'est justement là que notre langue fait défaut, car elle n'a pas de forme écrite largement reconnue et acceptée par un grand nombre. Apparemment, le théâtre populaire a trouvé son propre moyen de transmettre par écrit ses œuvres. Mais le quidam ignore cette façon de faire. Je l'ignore aussi, d'ailleurs.

Mais avec ces rêves, on peut même devenir directrice d'un institut de dialectologie. Je m'abstiendrai de citer des parallèles.  :pleure:

Nix bonheur !  :grrr:

Hors ligne alej

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1768
"L'Alsace" bilingue
« Réponse #126 le: 28 avril 2022 à 21:51:01 »
Elle constate simplement que certains écrivent en « alsacien » sur les réseaux sociaux, peu importe comment et sans se soucier de l'avis de Pierre, Paul ou Jacques. Et elle constate aussi que d'autres parviennent visiblement à les lire puisqu'ils leur répondent aussi en « alsacien », peu importe comment et toujours sans se soucier de l'avis de Pierre, Paul ou Jacques.

En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 12535
"L'Alsace" bilingue
« Réponse #127 le: 28 avril 2022 à 22:59:36 »
Mon problème, c'est que je ne lis pas d' "alsacien", je le déchiffre péniblement ( par exemple un court article une fois par semaine !!! dans lall zass ) ... alors que l'allemand, je le lis couramment, comme le français ...

Par contre, à la piscine au Pays de Bade, j'ai l'occasion au moins de parler le dialecte avec les Badois de souche, vue la proximité avec ce qu'ils appellent l'Alemanisch ou encore avec les Suisses qui y viennent aussi ( pour des raisons économiques + resto / pâtisserie par la suite ) mais à Mulhouse, ça relève de l'exploit

Hors ligne alej

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1768
"L'Alsace" bilingue
« Réponse #128 le: 28 avril 2022 à 23:12:27 »
Dans cet excellent petit bouquin, l'entretien avec Pascale Erhart est titré « Personne n'a appris à lire l'alsacien, ni à l'écrire ». Elle ne doit donc pas être aussi bête que ça, surtout avec ce CV...

Hors ligne Bliz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1871
"L'Alsace" bilingue
« Réponse #129 le: 29 avril 2022 à 08:45:35 »
Dans cet excellent petit bouquin, l'entretien avec Pascale Erhart est titré « Personne n'a appris à lire l'alsacien, ni à l'écrire ». Elle ne doit donc pas être aussi bête que ça, surtout avec ce CV...
C'est ce que me disais aussi. Mais alors je ne comprends pas ce point de vue de cette dame devant une langue en voie de disparition. Puisqu'elle est si érudite que ça, j'aurais encore compris qu'elle rassemble autour d'elle des experts en linguistique, qui pourraient alors faire avec elle, ce que personne n'a réussi ou voulu réussir: Définir correctement une forme écrite de notre langue, avec tout ce qui est nécessaire pour cela: Grammaire, orthographe, dictionnaire, phonétique, etc. Devant une langue en voie de disparition, cela parait futile, mais si elle veut vraiment faire avancer le schmilblick, ce serait ce qu'il convient de faire. À mon humble avis, le charabia approximatif, flou et fantaisiste des réseaux sociaux ne nous avancera pas d'un pas.

Mais personne n'est obligé de partager mon avis, bien sûr.  :smiley45:

Hors ligne stammtisch

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 662
"L'Alsace" bilingue
« Réponse #130 le: 29 avril 2022 à 09:13:23 »
Je me demande pourquoi vouloir normaliser un dialecte qui, par définition, n'en a ni besoin ni envie.
Il y a certainement autant de manières de parler alsacien qu'il y a d'alsaciens qui le parlent, et ce n'est que grâce à ça (et si on l'accepte :eusa_whistle: ) que la langue se diffusera.
Mais si on préfère se chipoter des heures sur un tréma...

L'article me paraissait concernant sur LVAM pour son forum en alsacien justement...

Hors ligne Bliz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1871
"L'Alsace" bilingue
« Réponse #131 le: 29 avril 2022 à 10:13:46 »
Il y a certainement autant de manières de parler alsacien qu'il y a d'alsaciens qui le parlent, et ce n'est que grâce à ça (et si on l'accepte :eusa_whistle: ) que la langue se diffusera.
Cette langue s'est diffusée et maintenue durant des siècles, malgré diverses oppositions plus ou moins féroces des pouvoirs en place. Mais maintenant, cette langue se diffuse de moins en moins, malgré le revirement du pouvoir en place, qui estime à présent que les langues régionales constituent un patrimoine qui mérite d'être conservé. Mais la lutte antérieure des pouvoirs en place continue de faire son effet, avec la complicité de ceux qui savent encore parler cette langue. Notre langue est en voie de disparition parce que ceux qui la parlent encore meurent et ils ne sont pas remplacés par des enfants qui parlent notre langue. C'est tout juste, si on ne nous traite pas de ploucs arriérés.

Mais c'est aussi le sort qui attend la langue française, qui fut longtemps la langue de la diplomatie et de la poste. Dans ces deux domaines au moins, la langue anglaise américaine a complètement fait disparaître la langue française.  :yes:

Hors ligne stammtisch

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 662
"L'Alsace" bilingue
« Réponse #132 le: 29 avril 2022 à 10:54:23 »
Chaque 'locuteur' devrait consigner son propre lexique (ou recueil) qui serait transmis au niveau familial, ou/et vers une plateforme dédiée (Université, Recherche, Archives, Institut...)

En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 12535
"L'Alsace" bilingue
« Réponse #133 le: 29 avril 2022 à 11:09:39 »
J'étais au marché du canal couvert hier matin

C'est un endroit où on peut se rendre compte de la situation actuelle du parler local ( au passé, surtout )

Il y a maintenant plusieurs enseignes bilingues : français et ( ... )

Je suis peut-être borné mais j'ai tendance à considérer les faits

Je parle couramment et volontiers comme pendant les 5 premières années de ma vie place de la Réunion  ( on prononçais alors : Root huss plats ) et je ne me souviens pas avoir jamais parlé français à mes parents, à mes soeurs, si, au contraire, jamais le dialecte )

Pratiquement, je ne le parle plus qu'aux termes de Badenweiler une journée par semaine ... et dès qu'apparaissent des Alsaciens bien nommés M ou encore M ils m'entreprennent systématiquement en bon français

Le seul Maghrébin et les plus nombreuses Maghrébines, c'est, évidemment, en français aussi

Après, comme l'écrit justement Bliz, chacun voit midi à sa porte, moi, ce n'est pas faute de vouloir

Par contre, je rabâche, lire ou écrire autrement qu'en français, allemand, ou, plus rarement l'anglais, non, jamais, je n'ai plus trop de temps ... j'ai quelques heures de vol !

Hors ligne Bliz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1871
"L'Alsace" bilingue
« Réponse #134 le: 29 avril 2022 à 12:44:17 »
Chaque 'locuteur' devrait consigner son propre lexique (ou recueil) qui serait transmis au niveau familial, ou/et vers une plateforme dédiée (Université, Recherche, Archives, Institut...)
Bonne idée ! Madame Erhart serait une bonne destinataire. Mais comme nous manquons de forme écrite, il faudrait alors lui envoyer des lexiques en audio.

Àla bonheur !

Hors ligne Bliz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1871
"L'Alsace" bilingue
« Réponse #135 le: 29 avril 2022 à 12:55:13 »
Je parle couramment et volontiers comme pendant les 5 premières années de ma vie place de la Réunion  ( on prononçais alors : Root huss plats ) et je ne me souviens pas avoir jamais parlé français à mes parents, à mes soeurs, si, au contraire, jamais le dialecte )
Un peu semblable chez moi. J'ai toujours parlé ma langue locale avec mes parents, mes tantes, mes oncles, mes cousines et leurs amis et connaissances. Je n'ai jamais pu parler à mes grands-parents ni à mon frère. C'est aussi cette langue que j'ai souvent utilisée dans ma vie professionnelle, avec de nombreux amis, leurs amis et connaissances. C'était tout aussi normal que mon nez dans mon visage.  ::)

En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 12535
"L'Alsace" bilingue
« Réponse #136 le: 29 avril 2022 à 13:07:01 »
Quant à mes grands-parents, eux n'ont jamais parlé le moindre mot de français ! Forcément, ils étaient Alsaciens

Des ploucs ? C'est chic de parler français !

Même mon père, avec son certificat d'études avec mention en 1935, en voyant : LEARNING CENTER à Mulhouse, il me demanderait : Vass éch dass ??? Kézako, en ( ... ), Was ist das ?

A postériori, je crains sa réaction !

Il est vrai qu'il y a des problèmes plus épineux, ailleurs - pour l'instant ! Nous, à Mulhouse, nous sommes si riches et heureux qu'on ... voir lall zass ce jour et qui m'accompagne en ville cet après-midi ?

Hors ligne alej

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1768
"L'Alsace" bilingue
« Réponse #137 le: 29 avril 2022 à 13:53:52 »
Chaque 'locuteur' devrait consigner son propre lexique (ou recueil) qui serait transmis au niveau familial, ou/et vers une plateforme dédiée (Université, Recherche, Archives, Institut...)

Toutafé... :icon_biggrin:

P.S. 1 Manque de bol, le site a été construit avec Flash...

P.S. 2 J'me disais bien... :icon_biggrin:

Hors ligne alej

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1768
"L'Alsace" bilingue
« Réponse #138 le: 29 avril 2022 à 21:34:38 »

[Derniers messages]