Auteur Sujet: incorporé de force ou ceux de la resistance  (Lu 5175 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne grandga

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1841
  • A Buick, what else ?
incorporé de force ou ceux de la resistance
« Réponse #20 le: 06 novembre 2021 à 08:43:29 »
Ein Berliner reist nach Bayern zur Gemsenjagd.

Fragt im Gasthaus den Wirt :

-Sajen Sie mal, junjer Mann, jibt's hier Jemsen ?
 
- Haa ?

-iick hab Sie jefragt ob's hier Jemsen jibt !

-Pàss uf, Saupreiss, bis jetzt ha'mer koan's g'habt, un wenn mir so ebbes habn, hann se's reigschlept...
" Puissiez-vous vivre des temps intéressants... "

Hors ligne gerarddu67en68

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 34
  • miamiam gutte dampfnudle von hatten
incorporé de force ou ceux de la resistance
« Réponse #21 le: 06 novembre 2021 à 10:40:11 »
... les prussiens des Bavières !

là, camarade, je crois que tu vacilles !, sauf le respect que je te dois !


les Prussiens en Bavière, non, c'est comme Weinum décapité à la hache, il faut revoir d'urgence tes sources ...

J'ai dénommé les prussiens de Bavières, la raison étant que en 1870 et en 1914, ont dénommait bien que c'était l'armée prussienne non?
Et ne me vient pas avec https://fr.wikipedia.org/wiki/Royaume_de_Prusse

Parce que en 1870, déjà ont la dénommait guerre franco-prussienne.

Et qu'es ce que nos ancêtre en discutait sur le sujet?
Citer
Zislin se
saisit à nouveau du débat autour du drapeau et de
l’hésitation des autorités allemandes interprétée

comme une preuve supplémentaire de l’asservis-
sement de l’Alsace-Lorraine qu’il représente

montant vers le Golgotha de la « prussification »
(Verpreussung)
plusieurs projet de drapeau ont été désigné.

Tient avec en plus des dessins de Hansi! (fichier pdf)
https://www.google.com/url?sa=i&url=http%3A%2F%2Fdocuments.irevues.inist.fr%2Fbitstream%2Fhandle%2F2042%2F70082%2FCL_2012_3-4_06.pdf%3Fsequence%3D1&psig=AOvVaw3UzoGy9qYGT1j9i1WU7Xsv&ust=1636278521720000&source=images&cd=vfe&ved=0CAwQjhxqFwoTCOC6nu66g_QCFQAAAAAdAAAAABAO

Citer
armoiries du Reichsland Elsass-Lothringen
(état impérial d'Alsace-Lorraine) créé en 1871 et
 rattaché à l'Empire allemand dominé par la Prusse.
(détail d'une carte postale héraldique de la firme Kohl
à Chemnitz éditée entre 1898 et 1914)

ils en parles aussi là! avec le symbole de l'oisseau de l'empire.
https://herald-dick-magazine.blogspot.com/2014/10/heraldique-et-art-nouveau-vers-1900.html

Et arrête stp, de me revendiquer sans cesse, ma partie de l'histoire.
Citer
Marcel Weinum est adolescent quand les Allemands annexent l’Alsace. Il est évacué avec sa famille en Dordogne. De retour en Alsace à l’âge de 16 ans, il rassemble autour de lui d’autres jeunes désireux de voir les Allemands quitter le pays. Tous ces jeunes sont apprentis, fils d’ouvriers, certains parents ignorent les activités de leurs enfants. Le groupe de la Main noire est constitué de jeunes catholiques. Weinum a décidé de résister sans tuer  d'hommes. Il dit : « Dieu ne m’a pas créé pour tuer mes semblables ».
Les jeunes résistants distribuent des tracts, brisent les vitrines des magasins qui affichent des slogans en faveur du parti nazi. Leur coup d’éclat est d’avoir incendié la voiture du Gauleiter Wagner. A partir de ce jour, la traque s’intensifie autour du groupe.
Le réseau comprend l’un des plus jeunes résistants de France : Ceslav Sieradski, un jeune Polonais. Le groupe sera démantelé. Lors de son procès, Marcel Weinum revendique toute la responsabilité des actes de la Main Noire.
Il est emprisonné à Stuttgart et décapité à la hache. Certains membres de la Main Noire sont internés au camp de Schirmeck. Ils y subissent des traitements inhumains.
https://cnrd-liberationfrance.weebly.com/quelques-heacuteros-de-la-reacutesistance.html

je savais bien, que ma source je la retrouverait.

Citer
Sieradzki avait été abattu sommairement le 12 décembre 1941
Et lors de leurs arrestation, en souhaitant passer la frontière Suisse, ils ont été interné à Mulhouse, ou un "Mouton noir" a été intégré dans leurs cellules, résultat des courses, trop de bavardage....

Et pour la dénomination de la main noir = Symbole, de la main vengeant de l'affront subit.
Citer
Libérés mais incorporés de force : le triste de sort des autres membres du réseau

Dans les jours qui suivent, seize autres jeunes résistants de la Main Noire (quatre furent traduits devant le Tribunal tandis que les autres étaient internés à Schirmeck) furent libérés mais intégrés au Reicharbeitsdienst, le service paramilitaire de travail du Reich. Ils furent ensuite incorporés de force dans l’armée allemande. On imagine aisément le drame que fut pour eux ce triste sort.

Jean-Jacques Bastian, qui était donc le dernier membre encore vivant du réseau, fut envoyé comme soldat de la Wehrmacht en Russie, en Ukraine, en Lettonie et en Pologne. En 1945, alors que l’armée allemande était à l’agonie, il pensa à déserter mais fut grièvement brûlé par un sous-officier allemand. Après avoir été énucléé d’un œil, il subit plus de quarante opérations et greffes au visage et aux mains.

Avant de conclure cette brève histoire, citons, comme un hommage, les noms de ses membres : Marcel Weinum donc, mais aussi Jean-Jacques Bastian, Ceslav Sieradzki, les frères André et René Kleinmann, Aimé Martin, Albert Uhlrich, Lucien Entzmann, André Mathis, Xavier Nicole, Jean Voirol, Jean Kuntz, Lucien Albrecht, Robert Bildstein, Marcel Keller, Charles Lebold, Bernard Martz, René Meyer, François Mosser, René Spengler, Robert Adam.

Mr. Jean jaques Bastian, était donc le dernier survivant de la main noire, et qui c'était éteins.

Et on vois bien, que les tentatives de désertions des alsaciens, était sous haute surveillance.

Hors ligne grandga

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1841
  • A Buick, what else ?
incorporé de force ou ceux de la resistance
« Réponse #22 le: 06 novembre 2021 à 12:04:21 »

Parce que en 1870, déjà ont la dénommait guerre franco-prussienne.


Peut être aussi parce que l'Allemagne en tant qu'état n'existait pas avant 1871 ?

La zone culturelle et +/- linguistique appelée 'le Pays des Allemands' n'avait aucune réalité politique.

Et si les Français ont encore dit 'Prussiens' en 1914, c'est parce qu'on a toujours une guerre de retard...
" Puissiez-vous vivre des temps intéressants... "

Hors ligne gerarddu67en68

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 34
  • miamiam gutte dampfnudle von hatten
incorporé de force ou ceux de la resistance
« Réponse #23 le: 06 novembre 2021 à 12:45:33 »
salut Grandga!
Ben oui pas avant 1871, et le nom d'Otto von Bismarck te parle?
Citer
I. Fonder l’Empire

A. Le projet d’Empire dans la constitution de la Confédération de l’Allemagne du Nord

À la fin de la guerre de 1866 entre la Prusse et l’Autriche, le monde étatique allemand est divisé en trois « blocs » politiques, dont les lignes de partage sont tracées dans le traité de paix de Prague du 23 août 1866 : l’Autriche, le grand perdant du conflit, qui conservait son intégrité territoriale mais dut, d’une part, reconnaître la dissolution de la Confédération germanique et, surtout, consentir à  une « nouvelle organisation de l’Allemagne » (Neuordnung), dont elle serait elle-même exclue[11]. Cette « nouvelle organisation » projetée par la Prusse se dessine au regard des deux autres blocs d’États allemands, situés de part et d’autre de la ligne du Main : avec ceux situés au Nord, la Prusse entendait former une union ; ceux situés au Sud étaient libres de former leur propre union, à  laquelle l’Autriche s’engageait également de ne pas faire obstacle et qui, d’après l’article IV, aurait « une existence internationale indépendante », précision dont on comprend qu’elle était destinée à  la préserver de l’emprise de la Prusse. Mais le plus révélateur, compte tenu de l’évolution ultérieure de ces unions et de notre sujet d’étude, est que dès le traité de Prague et même dès le traité préliminaire, dans la même disposition mais presque de manière incidente, apparaît déjà  le projet que les deux unions, celle des États du Nord et celle des États du Sud, s’unissent elles aussi. Sans surprise, compte tenu de la « question allemande » latente et de la proposition offensive formulée à  partir de 1849 par l’Autriche d’une « solution grande-autrichienne », à  laquelle la Prusse avait répliqué par la contre-proposition d’une « solution grande-allemande », le traité de Prague amorce donc déjà  la solution « petite-allemande » à  laquelle la fondation de l’Empire donna corps quelques années plus tard.

https://www.universalis.fr/media/V010920/

ici une carte avec la vue, des différentes région de la Prusse. (Et la politique de Bismarck).

Et moi je me rappelle bien, que en 1850, sur l'histoire d'un joueur de Roulette, lui il était bien sûr payé en monnaies les fameuse pièces d'or. donc dans l'une des régions appartenant à la Prusse, il était payé par une monnaie, et lorsque ils se rendit à Baden, Baden, il était payé par une autre monnaie.


Hors ligne alej

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1780
incorporé de force ou ceux de la resistance
« Réponse #24 le: 06 novembre 2021 à 14:26:44 »
Pour le cas général...

« Am 28. Dezember 1936 verfügte Reichsjustizminister Gürtner, daß die Todesurteile künftig mit dem Fallbeil zu vollstrecken seien »

(source Mémorial de la Résistance allemande)

Pour le cas particulier...

« Il fut condamné à la peine de mort [...] Transféré à la prison de Stuttgart qui détenait une guillotine [...] Ce garçon, âgé de dix-huit ans, fut exécuté le lendemain »

(source Maitron - notice Weinum par l'historien Léon Strauss)

Et au cas où, pour les ceusses - comme moi - qui ne sont pas des aigles en allemand, guillotine = fallbeil de fallen = tomber et beil = hache...

Hors ligne gerarddu67en68

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 34
  • miamiam gutte dampfnudle von hatten
incorporé de force ou ceux de la resistance
« Réponse #25 le: 06 novembre 2021 à 16:12:15 »
ja salut alej!
Enthauptet stipule uniquement décapitation, maintenant entre la guillotine et la hache?

https://de.wikipedia.org/wiki/Liste_von_im_Deutschen_Reich_hingerichteten_Personen

Et pour Woodli, et les autres Alsaciens. (expédier tous à Stuttgart).
https://www.lalsace.fr/actualite/2018/09/16/die-sonne-sehe-ich-nicht-mehr-aufgehen

Hors ligne alej

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1780
incorporé de force ou ceux de la resistance
« Réponse #26 le: 06 novembre 2021 à 16:27:47 »
expédier tous à Stuttgart

... où se trouve la guillotine. Le mot est d'ailleurs en « français » dans l'article...

Hors ligne Bliz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1881
incorporé de force ou ceux de la resistance
« Réponse #27 le: 06 novembre 2021 à 16:29:08 »
Enthauptet stipule uniquement décapitation,
Je confirme. Mais le terme ne s'applique pas à « j'en perds la tête », par exemple.  :rev:
Citation de: gerarddu67en68
maintenant entre la guillotine et la hache?
Ben.... quand je pense au Roi Henri VIII d'Angleterre, qui faisait saouler démesurément les bourreaux avant l'exécution, avec les résultats auxquels il fallait s'attendre, je préférerais la bascule à Charlot. Mais il n'était pas le seul à agir ainsi.  :grrr:

En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 12551
incorporé de force ou ceux de la resistance
« Réponse #28 le: 06 novembre 2021 à 16:49:53 »
l'explication est dans la phrase de Bliz !!!
Et Alej a bien indiqué les    F A I T S

Le terme "guillotine" faisait trop français, c'est Napoléon qui avait introduit ce mode d'exécution en Allemagne     D U     S U D   

La hache a servi jusqu'en 1935 36, puis ce sera la Fallschwertmaschine ou à peu près, en Alsace à Mulhouse, parce que trop français, Dépôt ( des trams ) deviendra Wagenhalle, ça faisait plus aryen ( mais ça ne servait à rien, comme le reste : Hitler mit 12 ans pour anéantir l'Allemagne

Voir sous PEINE DE MORT - ALLEMAGNE, il y a un site

Ce n'est pas par sensiblerie qu'Hitler introduisit la guillotine dont plusieurs prisons d'Allemagne seront pourvues, on s'en serait douté, mais comme dit Bliz, les exécuteurs ne faisaient pas toujours du travail "propre", l'alcool y était pour quelque chose !

La guillotine est conservée jusqu'à ce jour à la prison de Brandenburg Görden où elle est visible certains jours

Quant à la Prusse, Grandga a bien répondu : l'Empire allemand date de 1871, merci Isabelle de Montijo ( cf livres d'histoire de préférence édités en Suisse et en français ... )

Si la guerre de 14 est à mettre intégralement au débit de François-Joseph et Guillaume, pour celle de 1870, les responsables sont à chercher du côté des Tuileries ...

Ceci dit, il ne faut pas croire benoîtement tout ce qui se raconte sous prétexte qu' "ils l'ont dit à la télé " !!!

Hors ligne Bliz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1881
incorporé de force ou ceux de la resistance
« Réponse #29 le: 06 novembre 2021 à 17:21:07 »
Pour le cas général...

« Am 28. Dezember 1936 verfügte Reichsjustizminister Gürtner, daß die Todesurteile künftig mit dem Fallbeil zu vollstrecken seien »
C'est Adolf Hitler lui-même, qui adorait les pendaisons à la corde de piano. Ils les réservait à ses ennemis préférés, comme ceux de l'attentat du 20 juillet 1944.

En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 12551
incorporé de force ou ceux de la resistance
« Réponse #30 le: 06 novembre 2021 à 17:43:12 »
Mon père se trouvait à Berlin à l'époque et m'en a parlé, ce fut une surprise de voir débarquer partout des SS excités qui interdisaient tout attroupement. Il apprit par la suite ce qui s'était passé, ce 20 juillet 44

la corde de piano, encore une légende ...

Mais il est vrai que ses pires ennemis, les membres de la caste des officiers prussiens, furent pendus avec des cordelettes fines. La mort n'était jamais instantanée mais la perte de conscience était rapide ( je n'y étais pas, voir sous PEINE DE MORT, les sites ne manquent pas, pour le sensationnel )

La scène sera filmée mais un des opérateurs quittera les lieux, écoeuré. Le film sera présenté à Hitler, ce malade s'en repaissait, paraît-il. Le film a disparu

Hors ligne alej

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1780
incorporé de force ou ceux de la resistance
« Réponse #31 le: 06 novembre 2021 à 17:44:37 »

Hors ligne alej

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1780
incorporé de force ou ceux de la resistance
« Réponse #32 le: 06 novembre 2021 à 18:43:34 »
Citation de: Dictionnaire amoureux de la Résistance - Gilles Perrault - Plon 2014
Pendant plusieurs décennies, historiens, journalistes et écrivains (dont je fus) répétèrent rituellement que les résistants condamnés a mort et transférés en Allemagne y avaient été décapités a la hache [...] Mais les résistants, hommes et femmes, condamnés a mort et transférés dans une prison allemande, ne furent pas exécutés à la hache.

En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 12551
incorporé de force ou ceux de la resistance
« Réponse #33 le: 06 novembre 2021 à 19:15:58 »
Merci Alej ...

Généralement les militaires étaient fusillés, ceux que la colère du "Fureur" poursuivait particulièrement étaient pendus

Les Juifs à partir de 1942 étaient gazés ( comme Caryl Chessman, mais c'est autre chose ... )

Tous les autres, dont les objecteurs de conscience, les condamnés civils etc etc étaient guillotinés. Ce sera le cas de 2 ou 3 Témoins de Jéhovah et d'un catholique ( séminariste ? ) originaires de Mulhouse, d'un habitant de Heimsbrunn, d'un communiste de Lutterbach, d'un autre de Mulhouse, la liste n'est pas close, on la trouve sur un site américain consacré au III Reich

La guillotine marquée Tegel sur le commentaire d'Alej ci-dessus, c'est parce que la douzaine de guillotines ont été construites dans les ateliers de la prison civile de Tegel à Berlin, ceux qui y ont effectué leur service doivent connaître, pas loin du Quartier Napoléon

Hors ligne gerarddu67en68

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 34
  • miamiam gutte dampfnudle von hatten
incorporé de force ou ceux de la resistance
« Réponse #34 le: 06 novembre 2021 à 19:39:21 »
Ah cela me change, que je n’aie pas affaire as des ignorants de l'histoire.
Strafgefängnis München-Stadelheim
Untersuchungsgefängnis Stuttgart
Zuchthaus Bruchsal

Ainsi dans ses 3 villes, c'était les lieux pour la région VIII ou il y'a eu les exécutions.
Et oui, vous avez aussi raison, en 1936, pour les décapitations.

Citer
Auf Vorschlag von Reichsjustizminister Franz Gürtner bestimmte ein Führererlass vom 14. Oktober 1936: „Ist die Todesstrafe durch Enthaupten zu vollziehen, so ist das Fallbeil anzuwenden“
https://de.wikipedia.org/wiki/Zentrale_Hinrichtungsst%C3%A4tte

https://de.wikipedia.org/wiki/Zentrale_Hinrichtungsst%C3%A4tte#/media/Datei:Karte_ZHS_1944_Wiki.png

Et ici la carte contenant bien sur la nouvelle Grande Allemagne, les villes ou les exécutions ont eu lieu.
Pour Flossenburg, lieu ou l’amiral Canaris lui as été pendu avec une corde à Piano, il ne figure pas sur la carte.

Et pour cause, Flossenburg, était un camps, pas une prison.

Hors ligne alej

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1780
incorporé de force ou ceux de la resistance
« Réponse #35 le: 06 novembre 2021 à 19:40:29 »
Par contre, dans le dernier épisode de la saison 3 de l'excellente série allemande « Babylon Berlin », censée se dérouler ± en 1930, il y a une scène de décapitation à la hache assez saisissante...


En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 12551
incorporé de force ou ceux de la resistance
« Réponse #36 le: 06 novembre 2021 à 19:58:37 »
Excellente série en effet qui montre le réarmement - discret - de l'Allemagne de Weimer donc avant même l'arrivée du caporal "bohémien" ...

L'avantage, c'est que la photo correspond ici à la réalité, si ce n'est qu'un film, il existe, par contre, des photos d'exécutions réelles avec emploi d'une sorte de banc pour maintenir le patient

Là, nous sommes à Berlin, nord de l'Allemagne

Mais dans les premiers mois du nazisme, la hache était utilisée, au début ! Voir le roman "Das Beil von Wandsbeck" où des militants communistes en firent la sinistre expérience

( Bon, à la même époque, Staline, le petit père des peuples, faisait mourir de faim des Ukrainiens dans le grenier à blé de l'Europe )

Dans le sud, la guillotine était restée en service, à ma connaissance

Elle fonctionna aussi après la dernière guerre, après condamnation par un tribunal civil allemand de deux "soignantes" qui "suicidaient" des malades mentaux sous Hitler

Hors ligne alej

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1780
incorporé de force ou ceux de la resistance
« Réponse #37 le: 06 novembre 2021 à 20:18:59 »
Braunschweiger Gefängnis 1885...


En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 12551
incorporé de force ou ceux de la resistance
« Réponse #38 le: 06 novembre 2021 à 20:44:38 »
Bravo Alej, tu es vraiment efficace !

Détail : on lit "guillotine" mais la légende en allemand c'est exécution à la hache ... d'où, peut-être, certains malentendus

après le client sur la photo, c'est sa maîtresse qui subit le même sort, je suppose qu'il y a eu Raubmord ( = meurtre suivi de vol )

Quand on connait ( ce n'est pas mon cas ) le menu des prisons allemandes ( ou autres ) à l'époque, et pendant une vingtaine d'années, on peut se dire que ce couple sympathique s'en est encore tiré à bon compte. C'est un avis personnel, enterré vivant pendant 20 ans ... merci, pas pour moi, mais chacun choisit

Hors ligne alej

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1780
incorporé de force ou ceux de la resistance
« Réponse #39 le: 06 novembre 2021 à 20:58:40 »
Détail : on lit "guillotine" mais la légende en allemand c'est exécution à la hache ... d'où, peut-être, certains malentendus

Y'a aucun malendtendu. Je précise juste que la source de l'image est le site https://guillotine.1fr1.net/

[Derniers messages]