Auteur Sujet: le chou à Mulhouse  (Lu 1740 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Bliz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1997
le chou à Mulhouse
« le: 15 mars 2022 à 10:52:32 »
Dans le langage propre à cette ville, je ne connais que les termes « Krüt », « Rotkrüt » et « Kehl » pour désigner le chou pommé frisé (chou de Milan), le chou rouge pommé et le chou blanc pommé, respectivement. On appelle les choux de Bruxelles « Brisalakehl ».

Mais il existe bien d'autres sortes de choux. Pourtant, je ne sais pas comment on les appelle dans le langage local.

Siouplaît, aidez-moi !

Hors ligne Pepi

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 339
  • Greeter et ami musée auto
le chou à Mulhouse
« Réponse #1 le: 15 mars 2022 à 17:13:56 »
Mais il oublie le plus célèbre  :  "  SURKRUT  "....

Alors là, pour parler de  CHOUCROUTE  et de ses accompagnants.... il faut beaucoup d'espace et de temps : GRUNERSPACK,    WIENERLAS,     MONTBELIARDS, GERAITDERSPACK,   HARDEPFEL...   SCHIFFALAS...

La recette, une autre fois... En attendant... BON APPETIT

Hors ligne alej

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 2282
le chou à Mulhouse
« Réponse #2 le: 15 mars 2022 à 17:33:36 »
Je suis bien incapable de répondre à la question mais dans un vieux dictionnaire, la quantité - et la qualité - de mots dérivés de « krut » est assez impressionnante. On peut toujours discuter à savoir si c'est le dialecte du haut, du bas, du milieu ou des côtés mais ça fait réfléchir sur les émissions dédiées où tous les 10 mots, faute de vocabulaire, on est obligé de placer le mot français...

Hors ligne Bliz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1997
le chou à Mulhouse
« Réponse #3 le: 15 mars 2022 à 17:52:45 »
Citation de: Pepi
Mais il oublie le plus célèbre  :  "  SURKRUT  "....
Cela se fabrique avec le Spetzkohl. Le chou cabus pointu, comme on dit en français.
Je suis bien incapable de répondre à la question mais dans un vieux dictionnaire, la quantité - et la qualité - de mots dérivés de « krut » est assez impressionnante.
Oh oui ! Cela est dû, en partie, au fait que le terme « krut » signifie aussi « herbe », surtout au sens d'herbe médicinale.
Citation de: alej
On peut toujours discuter à savoir si c'est le dialecte du haut, du bas, du milieu ou des côtés mais ça fait réfléchir sur les émissions dédiées où tous les 10 mots, faute de vocabulaire, on est obligé de placer le mot français...
C'est parfois simplement de la flemme, pour ne pas avoir à chercher le mot correspondant, bien qu'il existe peut-être. Même en français, les synonymes sont souvent nombreux. Exemple: Chou de Milan, de Savoie, cloqué, frisé, pommé frisé. Ce n'est pas bien différent en allemand. Exemple: Grünkohl, Braunkohl, Krauskohl. J'en oublie probablement de nombreux.

Rien n'est simple, disait déjà Sempé. :rev:

Àla bonheur !   :mange:

En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 13379
le chou à Mulhouse
« Réponse #4 le: 15 mars 2022 à 18:30:26 »
Bliz a raison, c'est la flemme de chercher ou rechercher le terme exact ...

Même en français, d'ailleurs ... les centres au lieu d'institut, les compliqués au lieu de délicat, difficile, sans parler des problématiques au lieu de problème, car s'il y a une différence, je suis intéressé ( ? )

Hors ligne alej

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 2282
le chou à Mulhouse
« Réponse #5 le: 15 mars 2022 à 23:17:48 »
C'est surtout que leur vocabulaire s'étant tellement appauvri, ils n'ont d'autre choix qu'utiliser le mot français. Pour le reste, centre n'est pas institut, compliqué n''est pas délicat et problème n'est pas problématique mais quand bien même il n'y aurait aucun rapport, l'essentiel est de l'avoir placé...

En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 13379
le chou à Mulhouse
« Réponse #6 le: 15 mars 2022 à 23:34:22 »
"vocabulaire appauvri", oui, c'est le cas de le dire, même en français

En Allemagne, je rencontre le même phénomène : "Tu vas bien ? " = alles OK ?

Désolé, dans les deux langues, ça me fait mal à mes "délicates" oreilles ...

Quant au dialecte local, qui le parle ? quand, la dernière fois, vous a-t-on parlé ainsi ?

Quand je vais à Bâle, ou en Allemagne proche, j'entends,  avec quelques légères nuances, la manière de s'exprimer qui a disparu lentement début des années 60, au lycée déjà, il avait disparu. Il n'y avait plus que dans la famille ou le voisinage proche qu'on l'utilisait ... Ceci est un simple constat, inutile de le nier, on peut juste le déplorer si la pratique de l'allemand standard ne l'a pas supplanté ... Ah oui, j'ai quitté les clous euh, les choux !

En ligne Antoinala

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 4663
le chou à Mulhouse
« Réponse #7 le: 16 mars 2022 à 06:51:57 »
Moi, début des années 80
Et qua'd on me parlait Alsacien, je répondai en Français

De mes années de classes germanophone, ne me reste qu'une phrase d'une chanson de Marlène Dietrich
Ich bin von kopf bis fuss auf liebe angestelt
Lol
Tonala car je suis rond lol
Mes propos n'engagent que moi fondés sur mes diverses lectures, ma réflexion ma vision de mon Mulhouse

En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 13379
le chou à Mulhouse
« Réponse #8 le: 16 mars 2022 à 11:03:40 »
c'est déjà pas mal, aimer est plus difficile que mépriser ...

continue comme ça !

En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 13379
le chou à Mulhouse
« Réponse #9 le: 16 mars 2022 à 11:05:00 »
Ton inspiratrice Marlène a aussi "formé" Jean Gabin, dans ce registre-là !

Quant à moi, je préfère Hildegard Knef ...

Hors ligne Bliz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1997
le chou à Mulhouse
« Réponse #10 le: 16 mars 2022 à 11:25:06 »
Ton inspiratrice Marlène a aussi "formé" Jean Gabin, dans ce registre-là !
Dans cette même lignée, cela me rappelle le film « Lili Marleen » de Rainer Werner Fassbinder, avec les suspects habituels. Et puis le lugubre « Schatten der Engel » de Daniel Schmid, avec Rainer Werner Fassbinder comme acteur. C'est un film que j'apprécie beaucoup. Mais avec Rainer Werner Fassbinder, on n'a guère l'occasion de rigoler.
Citation de: Richard™
Quant à moi, je préfère Hildegard Knef ...
Oh ! Moi, je n'aime pas beaucoup.

Hors ligne alej

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 2282
le chou à Mulhouse
« Réponse #11 le: 16 mars 2022 à 12:46:53 »
Quelques réflexions. Chacun en retiendra ... ce qui l'arrange :icon_biggrin:

En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 13379
le chou à Mulhouse
« Réponse #12 le: 16 mars 2022 à 21:03:36 »
Je n'ai pas encore tout lu, mais je te rejoins au moins sur un point : "ce qui l'arrange" !

Reconnaissons que nous sommes tous influencés d'une manière ou d'une autre par ce que nous avons vécu ( ou pas, d'ailleurs ... )

En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 13379
le chou à Mulhouse
« Réponse #13 le: 16 mars 2022 à 21:13:32 »
H Knef : si, j'aime bien certaines expériences

mais surtout ses mémoires où elle évoque son adolescence à Babelsberg ( UFA ) où Goebbels venait faire son marché de viande ... fraiche ! ( oui, je reconnais, ce n'est pas très délicat, mais on comprend plus vite ... )

Mon père "malgré nous" "envers et contre tout" avait évoqué ( ignorant que j'entendais tout sans comprendre tous les aspects, à 12 / 13 ans ) le fait que des  officiers anglo-saxons étaient détenus dans un camp au sud-ouest de Berlin et avaient accès aux mêmes "privilèges"

Détail : ils recevaient des "subventions" significatives via la neutre Helvétie et leur "ordinaire" ne l'était pas. Que cela plaise ou non aux purs de tous bords, l'argent dirige le monde, même dans un régime comme celui de Schicklgruber and Co.

Mon père, qui avait cru que "nous" vaincrions car "nous" sommes les plus forts, les plus beaux etc etc, a vu de ses yeux les billets de banque de la chaîne des proxénètes de tous pays, unissez-vous, qu'ils disaient, vous verrez du pays ! è yo, ach ja, absolument !

Hors ligne Bliz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1997
le chou à Mulhouse
« Réponse #14 le: 17 mars 2022 à 07:34:02 »
H Knef : si, j'aime bien certaines expériences

mais surtout ses mémoires où elle évoque son adolescence à Babelsberg ( UFA ) où Goebbels venait faire son marché de viande ... fraiche ! ( oui, je reconnais, ce n'est pas très délicat, mais on comprend plus vite ... )
Comme Harvey Weinstein, un peu plus tard. Et ils n'étaient certainement pas les seuls. Schicklgruber a préféré s'abstenir.
Citation de: Richard™
Mon père "malgré nous" "envers et contre tout" avait évoqué ( ignorant que j'entendais tout sans comprendre tous les aspects, à 12 / 13 ans ) le fait que des  officiers anglo-saxons étaient détenus dans un camp au sud-ouest de Berlin et avaient accès aux mêmes "privilèges"

Détail : ils recevaient des "subventions" significatives via la neutre Helvétie et leur "ordinaire" ne l'était pas. Que cela plaise ou non aux purs de tous bords, l'argent dirige le monde, même dans un régime comme celui de Schicklgruber and Co.

Mon père, qui avait cru que "nous" vaincrions car "nous" sommes les plus forts, les plus beaux etc etc, a vu de ses yeux les billets de banque de la chaîne des proxénètes de tous pays, unissez-vous, qu'ils disaient, vous verrez du pays ! è yo, ach ja, absolument !
Comme me disait une cheffe, ils y a ceux d'en haut et ceux d'en bas. Personnellement, j'ajouterai encore qu'il y a aussi les jeunes hommes bien faits et les autres, dans l'esprit de cette dame.  :pioupiou: Devant toute l'assemblée réunie, elle a même déclaré à son chef: Cher M. ......, vous savez bien que je suis toujours de votre avis. Nous le savions fort bien déjà auparavant et le ridicule ne tue pas, comme nous le savions aussi.  :lolLarge:

Àla bonheur ! Et au bonheur de cette dame !

En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 13379
le chou à Mulhouse
« Réponse #15 le: 17 mars 2022 à 12:12:56 »
Schicklgruber a préféré s'abstenir et il a bien fait, il y avait de gros doutes quant à ses ... "capacités" ( cf William Shirer : le IIIème Reich )

même si je m'éloigne de Mulhouse

Eva n'était pas regardante, elle n'a pas perdu au change, il est vrai ... selon certains films en couleurs où elle apparait ( ... ) !

Hors ligne Bliz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1997
le chou à Mulhouse
« Réponse #16 le: 17 mars 2022 à 16:34:24 »
Eva n'était pas regardante, elle n'a pas perdu au change, il est vrai ... selon certains films en couleurs où elle apparait ( ... ) !
Cela dépend de l'appréciation personnelle. Sa fin ne fut pas particulièrement glorieuse. Nix héro ! Nix médailles ! Nix mausolée ! Nix monument ! Peut-être a-t-elle pensé comme le gros Hermann: Au moins bien vécu durant 12 ans !  :smiley44:

Hors ligne alej

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 2282
le chou à Mulhouse
« Réponse #17 le: 17 mars 2022 à 17:46:10 »
Schicklgruber a préféré s'abstenir et il a bien fait, il y avait de gros doutes quant à ses ... "capacités" ( cf William Shirer : le IIIème Reich )

même si je m'éloigne de Mulhouse

Tu t'en éloignes d'autant plus que Shirer n'écrit pas vraiment ça mais on remarquera au passage que ta « passion » pour l'histoire est quand même très fréquemment, disons ... sexuelle :icon_redface:

En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 13379
le chou à Mulhouse
« Réponse #18 le: 17 mars 2022 à 18:58:58 »
Pour Schicklgruber : pas vraiment grand chose de sexuel, chez cet individu

Shirer écrit que dans sa jeunesse, parcourant les bas fonds de Vienne avec un collègue mieux pourvu, disons, que lui, il s'était fait railler par des prostituées juives, d'où son animosité

Quant à ton appréciation sur mes goûts en matière d'histoire, je ne vois pas pourquoi, tous les aspects des personnages qui tiennent tant à être connus : qu'ils assument !

En ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 13379
le chou à Mulhouse
« Réponse #19 le: 17 mars 2022 à 19:04:10 »
Le gros Hermann a "bien" vécu plus de 12 ans, car jeune lieutenant à Mulhouse, il fréquentait déjà la "haille sauce aïtille" ( high society pour les dialectophones ! ) puisqu'il émargeait chez le notaire During ( Fossé Pétain Kenn-Eddy ) où on ne dansait pas que le menuet

Ah oui ! Alej va encore déceler une connotation sessqwelle dans cet aspect vaguement historique !

Détail : à l'époque, Hermann était encore un Don Juan acceptable, il a pris de l'embonpoint à mesure qu'il spoliait ses compatriotes hébreux !

[Derniers messages]