La vie à Mulhouse > Forum en Alsacien

Dialekt - Kultur

(1/4) > >>

Henri:
Interessant à lire dans le Rheinblick de ce mardi 14 juin 2022





Richard.T.M:
J'avais acheté le livre et discuté avec l'auteur

Le début est intéressant, il fait l'historique et de la province et de ses dialectes

Par la suite, c'est surtout la lutte pour obtenir de l'Education nationale des classes réellement bilingues ( français / allemand ) dès le plus jeune âge, celui où on assimile bien plus facilement qui occupe la part la plus importante de l'ouvrage, cela m'a moins passionné connaissant les mentalités de ceux qui seront de toutes manières, à tort ou à raison, les décideurs ...

J'admire les pays voisins comme le Luxembourg, la Belgique ou la Suisse où plusieurs langues ont droit de cité et sans problèmes

On peut ajouter l'Italie et le Tyrol du Sud / Haut-Adige, ou encore le Val d'Aoste

Et je n'oublie pas les cantons d'Eupen et Malmédy en Belgique où l'allemand est langue officielle et où l'histoire rappelle un peu celle de l'Alsace - Moselle, un plébiscite truqué en plus ...

Quand le roi intervient officiellement, on l'introduit dans les 3 langues officielles avec un tonitruant "der König !"

Sauf qu'entre Wallons et Flamands, on ne peut pas parler vraiment d'amour !

La France en est restée aux Jacobins de la Révolution dans certains domaines, dans d'autres, une nouvelle "noblesse" s'est installée, mais là je freine vite ...

Bliz:

--- Citation de: Richard.T.M le 14 juin 2022 à 11:27:43 ---J'avais acheté le livre et discuté avec l'auteur

--- Fin de citation ---
Ils ont bonne mine, sur la photo !  :icon_langue:

--- Citation de: Richard™ ---J'admire les pays voisins comme le Luxembourg, la Belgique ou la Suisse où plusieurs langues ont droit de cité et sans problèmes

--- Fin de citation ---
Le Luxembourg a surtout sa propre langue et les gens ont appris à l'écrire et à le parler. Ce n'est pas simplement un droit de cité. Ce n'est pas une question de tolérance, mais une question d'identité. Mais en Alsace, nombreux sont ceux qui refusent de comprendre pareille chose. Pour eux l'équation se résume simplement à Walscha ou Schowa.

--- Citation de: Richard™ ---Et je n'oublie pas les cantons d'Eupen et Malmédy en Belgique où l'allemand est langue officielle et où l'histoire rappelle un peu celle de l'Alsace - Moselle, un plébiscite truqué en plus ...

Quand le roi intervient officiellement, on l'introduit dans les 3 langues officielles avec un tonitruant "der König !"

--- Fin de citation ---
Exact ! La Belgique a trois langues et personne ne met cela en doute.

--- Citation de: Richard™ ---Sauf qu'entre Wallons et Flamands, on ne peut pas parler vraiment d'amour !

--- Fin de citation ---
Exact ! Mais ici, ce n'est pas une question de langue. On se déteste cordialement, mais pas en raison de la langue.

--- Citation de: Richard™ ---La France en est restée aux Jacobins de la Révolution dans certains domaines, dans d'autres, une nouvelle "noblesse" s'est installée, mais là je freine vite ...

--- Fin de citation ---
Bien sûr, les noblesses s'installent toujours, au fil de l'émulation et du lèche-bottes. Ceux qui on bossé dans de grandes boîtes le savent bien.

Nix bonheur !

Richard.T.M:
A Bâle, par délicatesse, on les appelle les "langues brunes" ( non, pas forcément nazies ..., rien à voir, encore que, de ce côté-là, en 40-44, elles léchaient bien aussi  )

alej:
Pour la pleurniche, il va falloir trouver autre chose que les jacobins, les taloches ou les rapatriés...


(L'Alsace du jour)

 :icon_biggrin: :icon_biggrin: :icon_biggrin: :icon_biggrin: :icon_biggrin:

Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

Utiliser la version classique