Forums loisirs... > Discussions Généralités

Sémantique

(1/5) > >>

alej:

(L'Alsace du jour)

« l'incorporation de force est une qualification juridique »...

Richard.T.M:
Il y aurait de quoi écrire sur la question, c'est sûr

Mais il y a aussi des historiens de formation qui rédigent des études complètes sur cette dramatique partie de l'histoire de cette région, sans rien occulter

Mon père a eu le privilège d'être ainsi incorporé, avec ou sans son consentement, on s'en serait douté ( En Russie, l'histoire se répète, 10 ans de prison pour les réfractaires, du temps du caporal bohémien, c'était la guillotine, au moins 3 Mulhousiens y ont eu droit, je n'ai lu nulle par sauf erreur que Vonau les évoque, Riedweg, si, lui connaissait les "intéressés", un rond-point porte leur nom à Mulhouse

Hélas, mon père ne me répondait jamais qu'évasivement sur la question ... j'ai dû découvrir tout seul une partie de la vérité. Il répondait souvent comme Germain Muller, n'en parlons plus ... Mais j'ai eu des surprises. Si quelqu'un souhaite vraiment en savoir un peu plus ...

Richard.T.M:
Qu'il s'agisse d'un "crime", je le concède volontiers

mais

à condition d'employer le même terme chaque fois qu'une autorité ou pouvoir quelconque a forcé un individu à aller tuer un autre pèlerin sur le champ "d'honneur"
En étudiant l'histoire, on se rend compte comment les consciences ont été abusées et avec la complicité de qui ... ce n'est pas vraiment secret

Et en Algérie, quels termes faut-il employer chaque fois que nos "valeurs", celle de la République, ont servi à renflouer les effectifs ? Et avec quels remerciements pour les participants ?
Et qu'on ne vienne pas me parler de politique, mais plutôt de morale élémentaire, surtout 78 ans après ... sachant que de nombreux Mulhousiens de toutes origines furent concernés tout en n'étant pratiquement jamais des ... décideurs

alej:
Quand j'ai lu, je n'ai pas pu résister à agiter le chiffon rouge Vonau :icon_biggrin: mais tant qu'à faire, il est où le « rond-point » :eusa_think: ?

Richard.T.M:
Vonau est un bon garçon avec son "crime" de guerre, sa tarte à la crème  !

Il a raison : un crime est une horreur ! et je l'écris, car j'ai des victimes de ce crime dans ma famille !, un oncle jamais revenu

Mais il faut condamner fermement      T O U S          les crimes

Ce que je déplore chez Vonau se rapporte davantage aux ouvrages consacrés aux camps du Struthof et Schirmeck : certaines catégories de victimes n'ont ( peut-être ) pas assez souffert pour avoir l'honneur d'être cités : les oubliés de l'Histoire que d'autres historiens et reconnus comme tels n'hésitent pas à nommer ...

Je rabâche : la vérité, NON ; toute la vérité, même celle qui abime le décor, OUI ! Grâce à Internet, mais il faut fouiller, on trouve

Tiens, un exemple : la vie privée et très privée d'Erich Honecker, puisque l'Etat-Civil de Berlin-Est a passé le dossier au Corrector ! Je ne parle pas de la petite dernière, Margot

Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

Utiliser la version classique