Auteur Sujet: Les perles des assurances  (Lu 1115 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Rogerdesbois

  • Administrateur
  • Inscrits
  • ******
  • Messages: 10447
Les perles des assurances
« le: 26 août 2005 à 22:11:58 »
Je m'interroge au sujet de mon assurance vie : ai-je intérêt à décéder tout de suite, ou dois-je attendre l'âge de la retraite ?

 A la suite de mon accident du mois dernier, ma voiture a été convoquée par l'expert pour lui montrer ses dommages.

 Lorsque le feu a pris dans ma cuisine, mon mari n'avait pas terminé ses travaux de peinture : il y avait deux murs blancs sales, un vert propre, et le dernier moitié sale moitié vert propre. La fumée a noirci le vert propre et l'eau des pompiers a fait des traces jaunes sur le blanc sale et le plafond (de couleur indéterminée). C'est maintenant toute une histoire de choisir une couleur qui ne jurera pas trop avec le reste. Pouvez-vous en toucher un mot à l'expert ?

 A la suite de l'important dégât des eaux survenu l'autre semaine, j'ai subi une perte sèche de plus de 50 000 francs.

 Pour être dédommagé après un vol, doit-on obligatoirement constater les fractions de la porte d'entrée ?

 Ma voiture a été heurtée, alors qu'elle était en stationnement, par un automobiliste qui effectuait une marche arrière. En rédigeant le constat amiable, j'ai commis une erreur : j'ai signalé que j'étais à l'arrêt et non en stationnement. Puis-je faire marche arrière ?

 Mon fils va prendre des cours pour piloter un petit avion. Je voudrais savoir si les assurances que j'ai chez vous le garantissent contre le vol.

 Je vis maternellement avec ma concubine.

 J'ai été heurté de plein fouet par un poteau électrique.

 Ma voiture a subi d'importants dommages corporels.

 Tout d'abord je vous dis bonjour, ensuite je vous dis que je vous écris pour vous dire qu'une dame m'a dit que j'avais éraflé sa voiture avec mon vélo.

 L'autre voiture a frappé la mienne sans m'avertir de ses plans.

 La cause indirecte de l'accident est un petit homme, dans une petite voiture, avec une grande gueule.

 Le piéton ne savait plus par où passer, alors je suis passé dessus.

 J'ai pris contact avec votre répondeur et celui-ci m'a aimablement demandé de vous écrire.

 En regagnant mon domicile, je me suis trompé de maison et je suis rentré dans un arbre qui ne m'appartenait pas.

 Je suis entré en collision avec un brave homme dont les moyens intellectuels m'ont paru terriblement limités. J'ai donc eu la chance de parvenir à lui faire signer un constat qui m'est particulièrement favorable. Je pense que vous m'en saurez gré.

 Vous savez que je ne suis pas un homme à histoire. Je n'ai pas protesté quand le chien d'à côté a sauté à la tête de mon fils et lui a fait tomber ses lunettes. Je les ai réparées tant bien que mal avec de la glue mais j'en ai trop mis, ça a coulé sur les verres et depuis, mon fils n'arrête pas de loucher. Pensez-vous que je puisse me faire payer des lunettes neuves par le propriétaire du chien ?

 J'ai bien reçu, successivement, votre lettre sur papier blanc, votre recommandée jaune, votre billet vert, mais maintenant j'aimerais bien savoir où nous en sommes exactement.

 J'ai doublé un cycliste qui circulait à vélo...

 J'ai bien un témoin, mais il ne cause que l'étranger, vu qu'il n'est pas français.

 Dimanche dernier, alors que nous déjeunions en famille, le lustre est tombé sur la table, ce qui a renversé la soupière dont le contenu s'est déversé sur la robe de ma belle-soeur qui s'est agrippée à la nappe, ce qui a provoqué la chute d'un verre sur les genoux de mon mari qui s'est coupé en le rattrapant. Vous voudrez bien me dire si parmi ces divers incidents, mon assurance rembourse quelque chose ?



 
 Vous m'avez dit un jour qu'en matière d'assurance, la bonne foi de l'assuré était toujours présumée. Je m'étonne en conséquence que vous m'infligiez un mal pour mon accident : je n'ai pas voulu griller le feu rouge, il se trouve que je ne l'ai pas vu du tout. J'espère que la nuance ne vous échappera pas.

 J'avoue que je n'aurais pas dû faire demi-tour sur l'autoroute avec ma caravane, mais j'avais oublié ma femme à la station-service.

 Il est exact que mon chien a mordu le petit garçon alors qu'ils jouaient ensemble gentiment, mais je n'étais pas assez près pour savoir lequel des deux a commencé à mordre l'autre.

 Vous refusez de régler mon incendie sous prétexte que je n'ai pas payé ma prime. Je vous rappelle pourtant que, l'année dernière, j'avais payé ma prime sans avoir d'incendie. Où est la justice là-dedans ?

 Mon mari est pour le moment décédé.

 Mon grand danois a avalé les boucles d'oreilles en or de ma femme. Elles valent près de 2000 dollars. Elles étaient sur la table de chevet. Le chien les a vues, a bondi et les a avalées. Vous me demandez de vérifier si je ne pouvais pas les retrouver: J'aimerais savoir maintenant pendant combien de temps encore je dois vérifier les excréments de mon chien.

 Puisque mon assurance de frais médicaux s'étend aux personnes à charge, puis-je réclamer pour mon chien ?
La politesse, le savoir-vivre et les bonnes manières
sont les locomotives qui nous font voyager sur
les rails du respect des autres.
Jacques Caron

[Derniers messages]