Auteur Sujet: Orthal  (Lu 14282 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 12530
Re : Orthal
« Réponse #20 le: 26 décembre 2013 à 18:49:33 »
FRANZ Je suis d'accord avec toi, en gros, avec quelques nuances mais tu as de toutes façons mis le doigt où il fallait en évoquant le Bäxer ou dialecte strasbourgeois ( et non pas bas-rhinois, puisque je me suis fait dire, à Strasbourg, que vu mon élocution de mulhousien place de la réunion, je dois être de Sélestat ... c'est tout dire ! )
J'ai pu voir une de mes citations datée de ... mars 2010 !! Ca m'aide à sourire d'autant plus que je n'ai pas changé d'avis entretemps
Je continuerai sans ambages, du moins avec ceux qui le comprennent ( et surtout qui n'en ont pas honte, encore une matière à déblatérer ! )de   P A R L E R     le dialecte mulhousien chaque fois que cela se présentera
En même temps cela me rajeunira car c'est ainsi que je m'exprimais exclusivement avant mon entrée en maternelle .... Après, j'ai appris à lire et à écrire en trois langues différentes, ce qui m'a servi au profane, pour gagner ma vie, puis aujourd'hui, tant que je peux voyager, sans oublier bien sûr le parler des toutes premières années, en famille, avec mes potes de l'époque etc.

Hors ligne grandga

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1841
  • A Buick, what else ?
Re : Orthal
« Réponse #21 le: 26 décembre 2013 à 18:50:34 »
Ja Ja,

wotsch ägscht oder wotsch ägscht nìt ?  :pioupiou:

D'letschta sìn vìllìcht d'beschta, àwer d'r letscht bisst d'r hund....... :whistling1:
" Puissiez-vous vivre des temps intéressants... "

Hors ligne Frantz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 382
Re : Orthal
« Réponse #22 le: 26 décembre 2013 à 19:07:04 »
On pinaille pour l'écriture... mais qu'est-ce que ça sera quand il faudra créer un alsacien "standard", comme l'ont fait les Bretons ou les Occitans pour leurs langues ! :biggrin:

Hors ligne mili

  • Modérateur
  • Inscrits
  • ******
  • Messages: 267
Re : Orthal
« Réponse #23 le: 26 décembre 2013 à 20:52:16 »
L'alsacien standard !!! :icon_e_surprised: Ca, c'est une idée qui n'a pas encore atteint l'Alsace ; on peut d'ailleurs se demander pourquoi... peut-être que la langue régionale n'y est pas encore assez moribonde pour que l'idée d'une standardisation des parlers semble acceptable ?

En tout cas, les divergences de point de vue semblent être la norme, quand il est question de langues régionales. Exemples :Le problème ne touche pas que les Hans ìm Schnokaloch.  ;)

Hors ligne Frantz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 382
Re : Orthal
« Réponse #24 le: 26 décembre 2013 à 21:45:33 »
Citer
peut-être que la langue régionale n'y est pas encore assez moribonde pour que l'idée d'une standardisation des parlers semble acceptable ?
Je le pense aussi. Sans tomber dans le "En Alsacien, le futur n'existe pas, car il n'a pas d'avenir", il faudrait peut-être s'en préoccuper. Mais il faut dire qu'on a la chance de ne pas être linguistiquement isolé, comme les bretons ou les basques (et les basquettes) :yes:

Hors ligne grandga

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1841
  • A Buick, what else ?
Re : Orthal
« Réponse #25 le: 26 décembre 2013 à 21:50:42 »
Une des raisons de la difficulté d'unité et non la moindre est que notre parler Alsacien dérive de deux langues principales aux extrêmes de la région :

Le Haut Alémanique et le Francique Palatin ou Rhénan sont parlées depuis des siècles de part et d'autre d'une ligne qui partant d'Alsace va jusqu'en Tchéquie.

L'Alsacien est donc une sorte d'arc en ciel qui passe de l'Alémanique du sud au Francique du nord a travers toutes les nuances qui vont d'une langue à l'autre.

J'aime bien l'Orthal, qui me permet d'écrire les mots tels que je les prononce, tout en me permettant d'écrire les mots tels que les prononçaient ma grand mère.

 Exemples
- Kugalupf oder Koïlopf, Kìngala oder Kìniala, Müatter oder Miatter, et mon préféré :
- Kàrraselwa oder Wàïaschmìr  :icon_langue:
" Puissiez-vous vivre des temps intéressants... "

Hors ligne Frantz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 382
Re : Orthal
« Réponse #26 le: 26 décembre 2013 à 23:45:28 »
C'est quand même le bas-alémanique qui domine, non ?
Si on veut inciter les non-dialectophones à parler l'alsacien, il faudrait simplifier son étude. J'ai un ami sud-américain, et je lui ai dit une même phrase très simple en strasbourgeois et en mulhousien. A la simple écoute, il a cru que c'était deux langues différentes !

Hors ligne dedi

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 29
Re : Re : Orthal
« Réponse #27 le: 27 décembre 2013 à 09:53:48 »
Pour la soirée de l'AJFE, je ne faisais que passer l'information.
Je ne souhaite pas lancer ici un débat sur le caractère simple ou compliqué des diverses méthodes d'écriture de l'alsacien. Chacun ses goûts...
Bonne fin d'année à tous !

Wänn d'Schribàrt a Gschmàcksàch sott seh, senn m'r nohnet ewer'm Breckla. Nur uff dam Elsasser blog esch d'Leesung gfunda worra d'r Schprochschribàrtskriag werd numma noch uff Frànzesch getreewa un dàss fend ech schräcklig schààd un tailwis noch unànambàr
nix fer Ungüat.

Hors ligne Nageur

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 2466
Re : Orthal
« Réponse #28 le: 27 décembre 2013 à 10:02:33 »
Orthal oder nìt, a Schweissdiss blibt a Schweissdissi, Mettwùrst ìsch Mettwùrst, a Surkrut blibt a Surkrut ùn a Menschterkaas stìnkt ìmmer noch so guat !   :whistling1:
My taylor is rich

Hors ligne dedi

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 29
Re : Orthal
« Réponse #29 le: 27 décembre 2013 à 10:32:07 »
d'r Schweissdissi esch d'r Schwaissdissi
a Mettwurst esch a Mättwurscht
s'Surkrut eschs'Sürkrütt
un d'r Menschterkaas schtenkt

Hors ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 12530
Re : Orthal
« Réponse #30 le: 27 décembre 2013 à 10:34:42 »
FRANTZ cette fois tu as mis toute la main sur le problème ...
c'est pourquoi, dans ma coupable obstination, je    P A R L E R A I     toujours comme le bec m'a poussé ( wie mir usw. usw. ) et je continuerai de lire une langue qui ne m'oblige pas à perdre un temps fou à déchiffrer un texte.
Il y a des urgences, pour nos plus jeunes, s'ils veulent du travail il y en a et il faut donc les inciter à apprendre la forme écrite de l'ensemble des dialectes germaniques ( La formule est, je crois, du Président Goetschy, un de ses successeurs, Ch Buttner lui emboîte intelligemment le pas en poussant à l'enseignement de l'allemand dans les écoles.

Lire couramment - et éventuellement rédiger - en haut-allemand n'empêchera jamais de    S '  E X P R I M E R    en dialecte de son choix, moi c'est celui de Mulhouse et des Erdäpfel.    Ceci n'est qu'un avis, je ne partirai pas en guerre pour cela, mais on peut au moins se parler.

Hors ligne Frantz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 382
Re : Orthal
« Réponse #31 le: 27 décembre 2013 à 10:58:34 »
Citer
un d'r Menschterkaas schtenkt
Pour moi, ces querelles d'écriture et autres académismes sont des repoussoirs de plus pour l'apprentissage de la langue par les jeunes.
Pour moi, le Menschterkas continuera toujours à stenka et pas schtenka

Hors ligne dedi

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 29
Re : Orthal
« Réponse #32 le: 27 décembre 2013 à 11:40:55 »
Ech, fer mi Tail, fend em gegatail dia Wortwackslaräija sogàr wechtig liawer Franz (so witt àss sa Lehrrich senn)  un wänn ech so Schpetzfendig ben wàss d'Schriwaräi àbelàngt sen fer alla zwai Tailer mina Schialer vu da Elsasserschtunda d'schuld, dänn sogàr vu d'r Franzescha Sitta har frogt ma mech d'r noh vurum àss ma stenka schribt wänn ma nohhar schtenka müass sààga.
So ech hà gsait wàss m'r uff'm Harz glaage-n-esch un loss ni en äirem Qwàrtalkrais un düan i furtàhna nemm schteera dänn ech müass mi Wärterbüach vu Zwaihundert toisig säxhundert Wärter un üssdreck vollanda ver boll amol.

Hors ligne mili

  • Modérateur
  • Inscrits
  • ******
  • Messages: 267
Re : Orthal
« Réponse #33 le: 27 décembre 2013 à 12:06:32 »
Wie Tramwackes es vorgeschlagen hat, werde ich jetzt auf Hochdeutsch weiter debattieren.  :big063:  :big056:

Also es handelt sich um Vokalen un Konsonnanten und um die verschiedene Schriftarten um sie zu schreiben:

son, en françaisSchriftart DediSchriftart Orthal
son é, comme dans pré e, zum Beispiel Breckla ì, zum Beispiel Brìckla
son è, comme dans père ä, zum Beispiel dänn e, zum Beispiel denn
son cht, comme dans chti scht, zum Beispiel schtenka st, zum Beispiel stìnka

Was gibt es da für ein Unterschied? Dedi-Methode ist näher an Dieth-Methode, Orthal ist näher an Hochdeutsch. Aber schließlich ist das alles für mich doch nur Geschmacksachen. Es scheint mir genau so wissenschaftlich wie    die Debatte über das Geschlecht der Engel.

Es wäre natürlich einfacher, wenn es nur eine Methode gäbe! Aber wie scho früher gesagt, alle regionalen Sprachen leiden an solchen Problemen (Mühe um sich zu einigen).
Aber eines bleibt: das Elsässische Wörterbuch, das Dedi geschrieben hat, ist eine sehr tolle und nutzbare Arbeit. Merci!  :yelclap:

(Si besoin, je pourrai vous le traduire...)

Hors ligne Richard.T.M

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 12530
Re : Orthal
« Réponse #34 le: 27 décembre 2013 à 14:16:33 »
Mili, ton texte je le lis rapidement et sans aucune difficulté, j'ai appris l'allemand à l'Ecole des Frères, à coups de taloches et autres sévices, mais si critique la méthode, je reconnais son efficacité : je n'ai aucun problème avec cette LANGUE
Hélas, et sans vouloir vexer Dedi ou qui que ce soit d'autres, je ne lis JAMAIS rien en dialecte, trop long, trop compliqué, mais sûrement très intéressant. Et pourtant le Prof Flaschaputzer a été un collègue au Crédit Mutuel. Je n'en fais surtout pas un sujet de conflit mais je préfère ce qui est pratique. Par contre, je PARLE le dialecte mulhousien depuis 64 ans ... mais hélas, je crains faire partie des derniers Mohicans, du moins dans ce domaine

Hors ligne grandga

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1841
  • A Buick, what else ?
Re : Re : Orthal
« Réponse #35 le: 27 décembre 2013 à 23:48:11 »
Mili, ton texte je le lis rapidement et sans aucune difficulté, j'ai appris l'allemand à l'Ecole des Frères, à coups de taloches et autres sévices, mais si critique la méthode, je reconnais son efficacité : je n'ai aucun problème avec cette LANGUE
Hélas, et sans vouloir vexer Dedi ou qui que ce soit d'autres, je ne lis JAMAIS rien en dialecte, trop long, trop compliqué, mais sûrement très intéressant. Et pourtant le Prof Flaschaputzer a été un collègue au Crédit Mutuel. Je n'en fais surtout pas un sujet de conflit mais je préfère ce qui est pratique. Par contre, je PARLE le dialecte mulhousien depuis 64 ans ... mais hélas, je crains faire partie des derniers Mohicans, du moins dans ce domaine

Tramwackes, essaye une fois de lire un texte en Alsacien a haute voix, j'ai eu longtemps le sentiment comme toi que c'était fastidieux, jusqu'au' au jour ou l'on m'a donné ce conseil.

Aujourd'hui encore, je formule les phrases dans ma tête en y mettant l'intonation, et je comprend les textes a merveille.

Pour la méthode, toutes sont bienvenues puisqu'elles ont pour but de sauvegarder notre langue, mais quand j'écris j'utilise Orthal  pour sa proximité avec l'allemand.

Exemple pour des mots cités plus haut:

mettwurscht, plus proche de l'allemand Mett (chair a saucisse) que Matt, ou schtìnka, plus proche de stinken que schtenka,

d'autant plus qu' il me permet de recréer des mots oubliés a partir des racines alémaniques de nos voisins, surtout dans le domaine technique.
Très peu de dialectophones, et je le vois sur france3 Alsace, sont en mesure de décrire un moteur de voiture ou un processus de fabrication en Alsacien.
" Puissiez-vous vivre des temps intéressants... "

Hors ligne dedi

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 29
Re : Orthal
« Réponse #36 le: 28 décembre 2013 à 10:19:21 »
Äijer Schribverfàhra esch sehr rechtig ech màch's o so sunscht käntigta ma kä näija Ussdreck fenda. Ma därf net vergassa dàss s'Àlamanischa  (vu unsra Uhrschproch esch) sech trännt hàtt vu s'Hochditscha äntschtànda-n-esch anno Viarzehhundert un noch meh, so dàss s'Elsassischa sehr Wortàrm worra-n-esch drumm esch's wechtig dàss dia Wärter  em a Wärterbüach d'z fenda senn un s'esch sogar wechtig dàss a Elsassischwortlehrbiachla (grammaire alsacienne) üssakumma-n-esch. Nur ains beelandet mech sehr Tiaf dàss ehr àlla so fäscht behàrra àss ma s'Elsassischa uff Ditsch müass schriwa : ein Bank esch Ditsch a Bànk esch Elsassisch ! Wänn's a so Witterscht geht maint ma grààd ma mächtigt s'Elsassischa verschliassa. Un wänn's d'r Fàll esch känna mer un àlla-n-àndra unsra Elsasserschüala züa màcha un unsra Schialer en d'Hochdeutschkursus scheka.
Nit  fer ungüat

Hors ligne Frantz

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 382
Re : Orthal
« Réponse #37 le: 28 décembre 2013 à 14:09:05 »
Citer
s'esch sogar wechtig dàss a Elsassischwortlehrbiachla (grammaire alsacienne) üssakumma-n-esch.
Bien sûr !  :yelclap:

Citer
Nur ains beelandet mech sehr Tiaf dàss ehr àlla so fäscht behàrra àss ma s'Elsassischa uff Ditsch müass schriwa : ein Bank esch Ditsch a Bànk esch Elsassisch ! Wänn's a so Witterscht geht maint ma grààd ma mächtigt s'Elsassischa verschliassa. Un wänn's d'r Fàll esch känna mer un àlla-n-àndra unsra Elsasserschüala züa màcha un unsra Schialer en d'Hochdeutschkursus scheka.
N'exagérons pas !  :happy:
J'ai acheté dans les années 1980 en grammaire alsacienne (Editeur Istra). Je la trouve très bien faite, très claire et d'une lecture facile. Il y a même l'enregistrement des exemples sur K7 (que je n'ai pas acheté, car c'est du strasbourgeois !  :dry:)

Chaque exemple est traduit en français...et en allemand standard. Ca permet de mettre en évidence les similitudes et les différences. Je trouve cette idée très intéressante, surtout pour ceux qui ont une connaissance (scolaire ou pas) de l'allemand standard.

Beaucoup d'alsaciens ne sont-ils pas trilingues ?

Hors ligne grandga

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 1841
  • A Buick, what else ?
Re : Orthal
« Réponse #38 le: 31 décembre 2013 à 01:04:36 »
Ìch hà mina b'ruaf ìn d'r Schwiz g'lehrt un èbis hàt  mi ìmmer g'wundert :

 a Schwizer kàht a ditscher text an d'wànd hanga  un s'gànza gedìcht uf Schwizer ditsch àwalasa , oder hàsch s'ditscha Buach vor dìch un dìschgadiarsch um's gànza uf Baselditsch oder Züridütsch .

Dàs umschàlta vu einra sproch ìn d'àndra ìsch ìn d'r schüala fìr dia junga èbis gànz normàl .

S'glicha fìnd'sch ìm schwàrzwàld bi da junga  ditscha wu àllemànisch " schwätze " , wia sa sàga...


 ( Komisch,  s'wort  " èbis "  ìsch eins vu dahna wu  n'i ìmmer mit zwai b wia d'schwizer  " ebbis "  schriwa mecht....)

Fìr mìch ìsch àlso nìt s'ditscha drà schuld, às unsra sproch verschwìndet....
" Puissiez-vous vivre des temps intéressants... "

Hors ligne dedi

  • Inscrits
  • *****
  • Messages: 29
Re : Orthal
« Réponse #39 le: 31 décembre 2013 à 09:30:27 »
Kai Mänsch sait àss s'Ditscha schult esch àss s'Elssasischa verschwendet, nai em gegatail d'r bewiis ech màch kä Àküt uff d'r e, un hatt kä so groos Wärterbüach känna uffschtälla. Ech hà s'Gfühl àss uff dam Blog à schräcklig Zwiiggschprach düat härscha. Nai ech hà's met dana vu behàuipta dàss s'Elsassischa net Schribbàr esch; àss ma's uff Hochditsch müass màcha un d'r bi dian's as met d'r Frànzescha Grammatik uffsätza.
nit fer Ungüat

[Derniers messages]