La vie à Mulhouse

La vie à Mulhouse => Forum en Alsacien => Discussion démarrée par: Nageur le 12 décembre 2015 à 20:38:18

Titre: Auguste Lustig
Posté par: Nageur le 12 décembre 2015 à 20:38:18
Dans sa revue annuelle 2014/2015, le TAM (Théâtre Alsacien de Mulhouse) avait publié un texte d'Auguste Lustig. Je me permets de recopier cette page (au fur et à mesure car c'est assez long).

"Auguste Lustig n'a pas connu le TAM, il est mort le 2 janvier 1895, et le TAM a vu le jour en janvier 1899. Il est cependant considéré comme le père spirituel du théâtre dialectal. Il a laissé 25 pièces de théâtre, et un nombre impresionnant de poésies, les plus souvent pleines d'humour. Parfois très longues, comme celle que nous vous proposons aujourd'hui, et qui donne une image de la ville de Mulhouse vers la fin du XIXème siècle"

(https://www.lavieamulhouse.com/mulhouse/upload_forum/2015/Nageur_12-12-2015-20212.JPG)

Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: Nageur le 12 décembre 2015 à 20:48:08
Milhüse-n-isch e grosse Stadt
Das wisse-n'r wohl alle
Doch d'Eigeshafte, wo se hat,
Das isch's, was eim thüet g'falle

Milhüse hat Fawrike gnüe,
Un alle Tag git's neüe,
D'Wirthshiser o, die namma züe,
Me meint, 's thüet Schilder schneie

Mulhouse est une grande ville
Vous le savez probablement tous,
Néanmoins les particularités qu'elle a
C'est cela qui plait

Mulhouse a assez de fabriques,
Et chaque jour il y en a de nouvelles,
Des troquets également, ceux-ci augmentent,
On croirait qu'il neige des enseignes!


...  à suivre
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: Wild le 12 décembre 2015 à 20:54:34
Super
Son buste est au parc Steinbach ;)
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: Richard.T.M le 12 décembre 2015 à 20:56:08
j'étais en train de l'écrire ... et pourvu que ça dure, je ne sais pas si ce buste conviendra aux nouveaux esthètes des jardins publics - sinon du public ...
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: ADN 40 le 13 décembre 2015 à 07:42:54
 :5-logo: :5-logo: :merci:  à toi Nageur d'avoir eu l'extrême gentillesse de publier la traduction .
                                        j'apprécie ..... la suite pour bientôt j'espère ;

(https://www.lavieamulhouse.com/mulhouse/upload_forum/2015/ADN40_13-12-2015-23283.jpg)
   (https://www.lavieamulhouse.com/mulhouse/upload_forum/2015/ADN40_13-12-2015-86690.png)
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: Nageur le 13 décembre 2015 à 12:09:57
Milhüse hat e Grimpelmarkt,
Dert sieht me-n-alle Sache,
Am Zischtig wird drin umme g'schart,
Grad wie's als Hiener mache.

Doch wenn ihr ebbes süeche druf,
Un sott's grad nit finde,
's Müessbrunnegassle nimmt i uf,
Ihr finde's gwiss dert hinte.

Mulhouse a un marché aux puces,
On y voit tous objets,
Le mardi on y fouille,
Comme le font les poules.

Cependant si vous y cherchez quelque chose,
Et vous ne le trouveriez pas,
Allez rue des Bons Enfants,
Vous trouverez certainement là derrière.



à suivre
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: mili le 13 décembre 2015 à 16:22:56
Merci pour ce texte et ce rappel d'un des grands poètes alsaciens. Un Mulhousien, en plus ! Je me demande si ses pièces de théâtre sont parfois jouées, j'aimerais bien en voir une.

Sur les récents panneaux d'information au square Steinbach, j'avais lu : "Le buste d'Auguste Lustig sera installé dans l'antichambre qui met en valeur l'entrée historique du parc."
En attendant, hier après-midi, il se tenait seul (et peut-être un peu triste) dans le square en chantier :
(https://www.lavieamulhouse.com/mulhouse/upload_forum/2015/mili_13-12-2015-30132.jpg)
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: Henri le 13 décembre 2015 à 17:05:07
Ce matin j'y suis passé pour déposer 14 livres dans la boite à livres mais elle a disparu certainement à cause du chantier. Je suis donc allé au nouveau bassin.

(https://www.lavieamulhouse.com/mulhouse/upload_forum/2015/Henri_13-12-2015-3572.JPG)

(https://www.lavieamulhouse.com/mulhouse/upload_forum/2015/Henri_13-12-2015-71599.JPG)
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: Richard.T.M le 13 décembre 2015 à 20:09:53
Auguste LUSTIG était originaire de Hartmannswiller près de Soultz
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: Nageur le 13 décembre 2015 à 21:50:47
Milhüse hat viel Docter o
Un gar viel Apotheke,
Die han mitnander Manger scho
In Schatte helfe lege!

Milhüse hat o zwei Journal,
Ein isch bim Gmeinhüs hinte
Dr ander-n-isch ohne Fehl
Im Schindergassle z'finde.

Mulhouse a beaucoup de docteurs également
Et même beaucoup de pharmacies,
Qui à eux deux on déjà aidé
A coucher plus d'un à l'ombre!

Mulhouse a aussi deux Journaux,
L'un est derrière la Mairie
L'autre est sans erreur
A trouver rue de la Justice


à suivre

PS: comme c'est un poème, certaines tournures de phrases sont adaptées pour satisfaire la rime - ce qui ne correspond pas forcément à l'alsacien parlé que nous pratiquons de nos jours...
Titre: Re : Re : Auguste Lustig
Posté par: Perry le 14 décembre 2015 à 10:00:06
Milhüse hat viel Docter o
Un gar viel Apotheke,
Die han mitnander Manger scho
In Schatte helfe lege!

Milhüse hat o zwei Journal,
Ein isch bim Gmeinhüs hinte
Dr ander-n-isch ohne Fehl
Im Schindergassle z'finde.

Mulhouse a beaucoup de docteurs également
Et même beaucoup de pharmacies,
Qui à eux deux on déjà aidé
A coucher plus d'un à l'ombre!

Mulhouse a aussi deux Journaux,
L'un est derrière la Mairie
L'autre est sans erreur
A trouver rue de la Justice


à suivre

PS: comme c'est un poème, certaines tournures de phrases sont adaptées pour satisfaire la rime - ce qui ne correspond pas forcément à l'alsacien parlé que nous pratiquons de nos jours...


Je pensais aussi:  voici un alsacien écrit différemment que le mulhousien actuel ;  :whistling1:
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: Richard.T.M le 14 décembre 2015 à 10:23:00
Pour avoir travaillé à proximité d'Hartmannswiller je sais que certains mots se disent autrement qu'à Mulhouse : d'Putzfrau devient d'Fâgra, du haut allemand "fegen" pour balayer, terme moins employé à Mulhouse.
Titre: Re : Re : Re : Auguste Lustig
Posté par: mili le 14 décembre 2015 à 12:42:21
Je pensais aussi:  voici un alsacien écrit différemment que le mulhousien actuel ;  :whistling1:
C'est vrai... pourquoi est-ce que ça nous paraît différent, au fond ?
En général, Auguste Lustig est considéré comme faisant partie du périmètre linguistique mulhousien, bien plus que Nathan Katz par exemple. Je l'ai toujours catalogué ainsi... mais peut-être que je me trompais.
(https://www.lavieamulhouse.com/mulhouse/upload_forum/2015/mili_14-12-2015-7627.png) Et le voici, qui trône au-dessus du groupe.

Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: Nageur le 14 décembre 2015 à 15:51:10
Ah oui, c'est un texte de Gustave Stoskopf, on reconnaît le bas-rhinois. Ce qui est fort logique car il était né à Brumath.

Par contre ce qui me surprend, c'est que ce texte vient de la revue du Club Vosgien....

PS: serait-il possible d'avoir un scan en meilleure définition afin de bien pouvoir lire le texte et surtout les noms en bas? Merci.
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: ADN 40 le 14 décembre 2015 à 17:50:26
 :Forum65:
  (https://www.lavieamulhouse.com/mulhouse/upload_forum/2015/ADN40_14-12-2015-79878.png)

(https://www.lavieamulhouse.com/mulhouse/upload_forum/2015/ADN40_14-12-2015-93126.jpg)

                                       :5-logo:  ADN 40
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: Nageur le 14 décembre 2015 à 17:55:41
I will i sage, wenn'r wann,
Worum in dane-n-Ecke:
Se känne, wenn se g'loge han,
Sich besser dert verstecke.

Gar sunderbare Sache hat's
Im neü Quartier z'Milhüse,
Dert sieth me-n-uf em Wackesplatz
Rentiers in bläue Blüse.

Je vais vous dire, si vous voulez,
Pourquoi dans ce coin:
Ils peuvent, s'ils ont menti,
Mieux s'y cacher.

Il y a aussi des choses particulières
Au Nouveau Quartier à Mulhouse,
On y voit sur la place des garnements
Des rentiers en blouse bleue.


à suivre

Le "Wackesplatz"...  L'endroit où le "titi mulhousien" alias "Milhüser Wackes", ou garnement, évolue.
Titre: Re : Re : Auguste Lustig
Posté par: Nageur le 14 décembre 2015 à 18:02:09
(https://www.lavieamulhouse.com/mulhouse/upload_forum/2015/ADN40_14-12-2015-93126.jpg)

D'r einzig Wunsch, wo-n-ich noch hätt,
That alles fertig mache:
Ischlofe rüehig z'Nacht im Bett,
Un nimmig meh Verwache!

Le seul souhait que j'aurais encore,
Mettrait fin à tout:
M'endormir tranquillement la nuit au lit,
Et ne plus me réveiller!
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: ADN 40 le 14 décembre 2015 à 18:08:31
 :good: :good: :merci:  à toi Nageur .
                                                                          :5-logo:  ADN 40
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: mili le 14 décembre 2015 à 19:09:55
Un scan en meilleure définition :
(https://www.lavieamulhouse.com/mulhouse/upload_forum/2015/mili_14-12-2015-10228.jpg)

Alfred Lueger
Albert Geis
Charles Rath
Jules Meininger
Aloyse Braun
Henri Muller

Kohlmann
Fallot-Landsmann

Auguste Lustig

Alfred Weiss
Armand Brunschwig

Rodolphe Hauser
Eugène Ehretsmann
Charles Zumstein
Victor Schmidt
Charles Grunder
Nathan Katz
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: Nageur le 14 décembre 2015 à 19:37:27
Merci vilmol...

Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: grandga le 15 décembre 2015 à 15:35:06
J'ai pris l'habitude de lire tout texte en Alsacien à haute voix pour m' imprégner du rythme et de la sonorité, et une des choses qui m'a sauté aux oreilles est le fait que la terminale 'a' si chère au Mulhousiens est absente des textes.

Exemple :

 " Se känne, wenn se g'loge han, "

les anciens de ma famille (paroisses Jeanne d'Arc et St Fridolin pour situer) diraient :

 ' Sa kenna, wenn sa g'loga han '

C'est un des détails qui fait paraitre ces textes un peu étranges aux derniers Mulhousiens dialectophones

" M'r sìnd d'letschta, d'allerletschta..."   :pleure:
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: ADN 40 le 15 décembre 2015 à 16:27:17
 :inlove: :good:   A DAX ,  J'ai fait ce matin , la connaissance d ' une charmante caissière d'Intermarché .....nous avons
sympathisé en caisse autour d'un emballage contenant du Deckwurst ........!!!!!!
Elle me dit :  < vous allez faire une bonne salade j'espère ; !!!!! >
Je lui répond :  <  Oui , vous connaissez   :icon_question: :icon_question: >
Elle me rétorque sans accent ... < Bien sûr je suis Alsacienne  > !!!!! :rev:
 :eusa_think: Etonné je renchéris : <  Peut-être de Mulhouse  :icon_question: :icon_question: >
Elle me répond du tac au tac .... < Bien sûr je suis née à Mulhouse en 1971  , mes parents habitaient
à Wittenheim , mon père travaillait aux mines de potasse . Nous avons quitté l'Alsace en 1977 , pour
venir nous établir dans les Landes . J'avais alors 6 ans ....> !
 :icon_langue:  Le monde est petit non ?????
Je lui demande alors : < Parlez vous l'Alsacien  :icon_question: :icon_question: >
Et là elle m'explique : < Hélas non !!! Mes parents ne parlaient pas le dialecte entre eux , à la maison
on ne parlait que le français . et pourtant ils sont originaires de Mulhouse tous les deux . >!!!!!!
Comme quoi la langue maternelle est trop souvent abandonnée au profit du français ..... :grrr: :grrr:
                                       (https://www.lavieamulhouse.com/mulhouse/upload_forum/2015/ADN40_15-12-2015-9938.png)





Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: Nageur le 15 décembre 2015 à 19:40:33
E-n-Astronom vor ebbes Zit
Hat gfunde dur's Studiere,
Z'Milhüse sach me sicher Lit
Wo im Halb-Mond logiere.

E Frescheweid isch o noch hie,
Da Name macht eim z'lache,
D'e siesse Winkel isch fir die
Wo süre Gsichter mache.

Un astronome il y a quelque temps
A trouvé par ses études,
Qu'à Mulhouse on voit des gens
Qui logent en demi-lune.

Une rue des Tondeurs il y a aussi ici,
Ce nom fait rire,
La rue Bonbonnière est pour ceux
Qui ont des mines tristes.


Ce dernier paragraphe mérite une explication de texte, car la traduction littérale que je propose ne peut pas en refléter le sens voulu par Lustig.. Il faut savoir que la "Frescheweid" se traduit littéralement en "pâturage à grenouilles" d'où la deuxième ligne "Ce nom fait rire".
De même, la rue Bonbonnière se nommait "Siesse Winkel" ou "Angle sucré" - ce qui introduit le jeu de contraste avec la "mine défaite" qui se dit "süre Gsichter" donc "visages aigres" • opposition siess - sür



à suivre
Titre: Re : Re : Auguste Lustig
Posté par: Nageur le 15 décembre 2015 à 19:49:43
J'ai pris l'habitude de lire tout texte en Alsacien à haute voix pour m' imprégner du rythme et de la sonorité, et une des choses qui m'a sauté aux oreilles est le fait que la terminale 'a' si chère au Mulhousiens est absente des textes.

Exemple :

 " Se känne, wenn se g'loge han, "

les anciens de ma famille (paroisses Jeanne d'Arc et St Fridolin pour situer) diraient :

 ' Sa kenna, wenn sa g'loga han '

Je pense que la lecture à Mulhouse ("z'Milhüse"  qui se prononce z'Mélhüsa) se fait effectivement en "a" bien que la fin du mot soit écrite en "e".. Pour ma part, je dis "a",  bien que l'écrit se termine en "e". Les subtilités dialectales sont très riches en Alsace. Nageuse par exemple prononce certains mots de façon différente. Pour "maintenant je dois etc..." je dis "jetzt müass'I usw...", elle dit "jetzt mùss'I usw..." (prononcer "moussi").
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: Richard.T.M le 15 décembre 2015 à 20:11:09
Mes parents habitaient Rixheim et Habsheim qui, aujourd'hui, se touchent presque et pourtant j'ai toujours entendu mon père prononcer de rares mots différemment. Exemple cumin, il disait mattakémi et ma mère mattakema ...
Mulhouse je l'ai toujours entendu prononcer indifféremment Milhûsa ou Mélhûsa
Ce qui me laisse perplexe, c'est l'orthographe des panneaux à l'entrée de la ville : M et là un i avec un accent aigu, et la suite lhüza, je crois ... L'accent sur le i, j'ai beau me casser la tête, je ne vois pas ce que voulait inventer le garçon qui a réussi à imposer ça !!
Le tréma sur le u, pareil, complètement inutile, ou alors comment faut-il prononcer Ursule ???
Il aurait fallu mettre un accent circonflexe au lieu du tréma, là j'aurai compris, ça aurait permis à un francophone de savoir qu'il s'agit d'un u allongé et non, par exemple, d'un "ou" qu'on a voulu franciser avec ce fameux tréma ...
Il est vrai aussi qu'il y a des problèmes plus importants, et l'essentiel quand on est un Nacheur, c'est de ne pas couler
Au fait, ton pote Schillbär est tombé dans les pommes l'autre jour à la piscine, et quand je pense que c'est lui qui dit : Sport esch Mort !
Le sport tue ! Hier ça allait mieux. Oui, je me suis écarté ... pardon !
Titre: Re : Re : Re : Auguste Lustig
Posté par: mili le 15 décembre 2015 à 21:04:33
J'ai pris l'habitude de lire tout texte en Alsacien à haute voix pour m' imprégner du rythme et de la sonorité, et une des choses qui m'a sauté aux oreilles est le fait que la terminale 'a' si chère au Mulhousiens est absente des textes.

Exemple :

 " Se känne, wenn se g'loge han, "

les anciens de ma famille (paroisses Jeanne d'Arc et St Fridolin pour situer) diraient :

 ' Sa kenna, wenn sa g'loga han '

Je pense que la lecture à Mulhouse ("z'Milhüse"  qui se prononce z'Mélhüsa) se fait effectivement en "a" bien que la fin du mot soit écrite en "e".. Pour ma part, je dis "a",  bien que l'écrit se termine en "e". Les subtilités dialectales sont très riches en Alsace. Nageuse par exemple prononce certains mots de façon différente. Pour "maintenant je dois etc..." je dis "jetzt müass'I usw...", elle dit "jetzt mùss'I usw..." (prononcer "moussi").
J'y ai aussi déjà pensé ! Prononçait-il autrement ou écrivait-il des "e" en prononçant "a" ? Je penche finalement pour la deuxième hypothèse.
C'était l'époque allemande et il était plausible qu'un écrivain dialectophone choisisse une graphie très proche de la langue standard. Ses lecteurs ne risquaient pas vraiment de se tromper.
Avant les travaux d'Albert Hudlett (et de Nisslé, puis Zeidler), les sons prononcés "a" s'écrivaient "à", et ceux prononcés environ comme "en" s'écrivaient "a". Donc Auguste Lustig aurait dû écrire "Sà kännà, wenn sà g'logà han". Ca paraissait peut-être aussi moins lourd de mettre des "e", plutôt que tous ces accents...?
(https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/71/Milh%C3%BC%C3%BCse_M%C3%A0rktg%C3%A0ssl%C3%A0.JPG)

Emile Storck, Haut-Rhinois de Guebwiller, utilisait aussi volontiers des "e", voir ses titres sous la section "PUBLICATIONS" dans http://www.alsace-culture.com/artiste-emile-storck-256.html (http://www.alsace-culture.com/artiste-emile-storck-256.html).
Titre: Re : Re : Auguste Lustig
Posté par: mili le 15 décembre 2015 à 21:18:18
Mulhouse je l'ai toujours entendu prononcer indifféremment Milhûsa ou Mélhûsa
Ce qui me laisse perplexe, c'est l'orthographe des panneaux à l'entrée de la ville : M et là un i avec un accent aigu, et la suite lhüza, je crois ... L'accent sur le i, j'ai beau me casser la tête, je ne vois pas ce que voulait inventer le garçon qui a réussi à imposer ça !!
Le tréma sur le u, pareil, complètement inutile, ou alors comment faut-il prononcer Ursule ???
Il aurait fallu mettre un accent circonflexe au lieu du tréma, là j'aurai compris, ça aurait permis à un francophone de savoir qu'il s'agit d'un u allongé et non, par exemple, d'un "ou" qu'on a voulu franciser avec ce fameux tréma ...
Il est vrai aussi qu'il y a des problèmes plus importants, et l'essentiel quand on est un Nacheur, c'est de ne pas couler
(https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/df/Mulhouse_entr%C3%A9e_agglom%C3%A9ration-2.jpg)
Le "i avec un accent" se prononce "é". Au départ, ça avait été pensé pour rendre plus lisibles des mots comme "Wìttena" (Wittenheim), "dìck" (gros), "Spìnna" (araignée)...
On écrit "ü" et non "u", car la langue de référence est l'allemand et non le français. Il n'y a pas de solution idéale dans le choix d'une graphie, mais écrire l'alsacien en prenant comme référence le français est très difficile.
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: grandga le 15 décembre 2015 à 23:52:05
Ma recette est de m'appliquer une règle qui me convient, et j'ai choisi l'Orthal*, tout en étant à l'écoute de ce que disent (ou plutôt écrivent les autres).

Si je perds du temps à vouloir les corriger à ma convenance, je n'entends pas ce qu'ils ont à me dire; et  je loupe le plus important.

Un ami Mulhousien de longue date a toujours dit ' Mülhüsa ' quand je dis ' Mìlhüsa '; nous en avons causé brièvement il y a une trentaine d’années, puis nous avons continué chacun à notre manière...

* Peut être parce que le ' H ' dans le mot me permet d'exhaler à grand bruit l'essence même de mon cher accent alsacien  :lolLarge:
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: Richard.T.M le 16 décembre 2015 à 00:25:03
Désolé, mais pour moi, ça devient carrément de l'hébreu ...
Comme je sais que j'ai aussi affaire à des gens compréhensifs, je continuerai donc de lire et d'écrire en français, en anglais et en allemand, et de parler, quand l'occasion ( rare ... ) s'en présente, en Elsasserditsch, ma langue maternelle
Quant à l'accent qui affuble la lettre " i " de Mulhouse, je me suis trompé, vous vous en étiez aperçus, il s'agit d'un accent grave et non aigu. Pardonnez-moi, mais je continuerai, en ce qui me concerne, de mettre des ... points sur les " i " ...

Il n'en est pas moins vrai que j'apprécie beaucoup le poésies de Nathan Katz, emblématique de notre Sundgau

Ajoutez aussi René Schickele ( qui repose à Badenweiler ) et quelques autres ... pour les passionnés de la chose
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: Nageur le 16 décembre 2015 à 09:33:04
Milhüse hat e Tannewald,
Doch wachst nit drin as Büeche,
O Maidle hat's drin, jung un alt,
Un Büawe, wo se süeche!

Milhüse hat o, wenn's i bliebt,
Dert owe ne Thiergarte,
Ne Storck, allei, thüet dert betriebt
Scho lang uf Gsellschaft warte.

Mulhouse a un Tannenwald,
Néanmoins il n'y pousse que des hêtres,
Egalement des filles s'y trouvent, jeunes et vieilles,
Et des garçons qui les cherchent!

Mulhouse a aussi, s'il vous plait,
Là haut un jardin zoologique,
Une cigogne solitaire
Attend de la compagnie depuis longtemps


à suivre

Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: grandga le 16 décembre 2015 à 09:39:02
j'aime bien celui ci, je ressent bien ce 'climat' mulhousien là dedans...
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: Nageur le 17 décembre 2015 à 19:21:51
Milhüse lütet sine Lit,
Wenn sie sich lehn vergrawa,
Wie mehr ma zahlt, wie starker 's G'litt,
Tönt vom Thurm owe-n-awe.

Milhüse, wenn e Herr züem Spass
E Dame thüet verfiehre,
So isch dr isig Mann fir das,
Dert ka se reclamiere.

A Mulhouse les cloches sonnent
Quand les gens se font enterrer,
Plus on paye, plus forte sera la sonnerie
Qui résonne du haut de la tour.

A Mulhouse, quand un monsieur, par plaisanterie,
Séduit une dame,
Il y a l'Homme de fer pour cela,
Chez lui elle peut réclamer.



à suivre
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: Fer et Rail le 18 décembre 2015 à 08:31:21
La rue Auguste Lustic est entre le Zoo et le Belvédère.... FR
Titre: Re : Re : Auguste Lustig
Posté par: Nageur le 18 décembre 2015 à 11:31:56
La rue Auguste Lustic est entre le Zoo et le Belvédère.... FR

près du zoo car c'est un sacré loustic ! !    :big056:
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: ADN 40 le 18 décembre 2015 à 11:39:46
 :good:  Sympa la rue au demeurant , quartier résidentiel calme du Reeberg .....
(https://www.lavieamulhouse.com/mulhouse/upload_forum/2015/ADN40_18-12-2015-90588.png)
(https://www.lavieamulhouse.com/mulhouse/upload_forum/2015/ADN40_18-12-2015-81982.png)
Titre: Re : Re : Auguste Lustig
Posté par: mili le 18 décembre 2015 à 12:50:41
[traduction corrigée]
C'est malin ! Maintenant, tout le monde se demande ce qui a changé depuis hier. C'est peut-être un nouveau quizz ?
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: Nageur le 18 décembre 2015 à 14:29:12
Milhüse hat a Bursesaal,
So sieth me keiner, niene,
Fir Hochzit, Concert un fir Bal,
Fir alle ka-n-er diene.

Milhüse hat noch owerdri
E Rebberg mit viel Rewe,
Doch in dr Stadt wachst gar viel Wi
In Kistle noch dernewe.

Mulhouse a une Salle de la Bourse,
De telle on n'en voit pas, nulle part,
Pour les mariages, concerts et bals,
Pour tous elle peut servir.

Mulhouse a encore de plus
Un Rebberg avec beaucoup de vignes,
Mais en ville il pousse même beaucoup de vin
Dans des caisses.


à suivre
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: Fer et Rail le 18 décembre 2015 à 18:18:48
Pour ADN 40, quand il viendra à Mulhouse, pour ne pas se perdre.


(https://www.lavieamulhouse.com/mulhouse/upload_forum/2015/FeretRail_18-12-2015-1664.png)


A+FR
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: ADN 40 le 18 décembre 2015 à 18:36:08
 :good: :good:  Merci vilmol ..... René ..... je vais y penser . !!!! :lolLarge:
                                                                        :inlove:  Bien cordialement à toi .
                          (https://www.lavieamulhouse.com/mulhouse/upload_forum/2015/ADN40_18-12-2015-96363.png)
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: Nageur le 20 décembre 2015 à 20:08:49
Z'Milhüse-n-isch's Theater o,
Ganz Neü, me ka's nitt schelte,
Die wo Actione wann dervo,
Die derfe sich nur melde.

Milhüse hat gwiss Melker gnüe,
I will's em nitt vergunne,
I dane-nihre beste Küeh
Isch allewil d'r Brunne !

A Mulhouse il y a aussi un Théâtre,
Tout neuf, on ne peut pas le nier,
Ceux qui en veulent des actions,
Ont le droit de se faire connaître.

Mulhouse a pour sûr assez de laitiers,
Je ne veux le leur accorder,
Leur  meilleure  vache
Est toujours la fontaine!


Un peu de mal à traduire ces deux strophes, les corrections sont les bienvenues.
Surtout le
"Z'Milüse-n-isch's Theater o,
Ganz Neü, me ka's nitt schelte,

qui me laisse perplexe... 

Merci pour votre aide.

Merci Grandga pour le commentaire (voir post suivant)

 
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: grandga le 21 décembre 2015 à 10:49:54
A mon avis,
" schelte " en ancien haut Allemand signifie 'reproche', 'critique', voire 'engueulade' , 'remonter les bretelles' (d'r vàter hàt mi g'schelta)

Je pense qu'en disant " me ka's nitt schelte " , l'auteur a voulu dire 'on ne peut le nier' sous entendant un sens à la fois 'critiquer' et 'occulter'...
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: Nageur le 21 décembre 2015 à 10:54:24
Z'Milhüse fehle d'Metzger nitt,
Die Lit verstehn noch z'handle,
Me meint grad, ihre Wirscht wann hit
In Rissbli sich verwandle.

Milhüse hat viel Kirche-n-o,
D'Lit gehn sich drin geh neige,
Züem Schin, denn Alle wisse's jo,
'sisch nur fir d'Toilett z'zeige.

On ne manque pas de bouchers à Mulhouse,
Ces gens comprennent encore comment marchander,
On pourrait croire qu'aujourd'hui leurs saucisses
Veulent se transformer en crayons.

Mulhouse a aussi beaucoup d'églises,
Les gens y vont pour s'incliner,
Pour l'apparence, car tous le savent donc,
C'est seulement pour montrer la toilette.


"Rissbli" J'avais totalement séché sur ce mot. Le dico "Dummel Di awer langsam" nous apporte la traduction:
----Rissblî. crayon. Ce mot a disparu du vocabulaire d'aujourd'hui; il fut propre à Mulhouse et à Bâle, à l'exclusion de tout autre ville ou canton.----



à suivre
Titre: Re : Re : Auguste Lustig
Posté par: Nageur le 21 décembre 2015 à 10:57:41
A mon avis,
" schelte " en ancien haut Allemand signifie 'reproche', 'critique', voire 'engueulade' , 'remonter les bretelles' (d'r vàter hàt mi g'schelta)

Je pense qu'en disant " me ka's nitt schelte " , l'auteur a voulu dire 'on ne peut le nier' sous entendant un sens à la fois 'critiquer' et 'occulter'...

Merci pour cette précision, je complète donc la traduction
Titre: Re : Re : Re : Auguste Lustig
Posté par: grandga le 21 décembre 2015 à 11:27:17
A mon avis,
" schelte " en ancien haut Allemand signifie 'reproche', 'critique', voire 'engueulade' , 'remonter les bretelles' (d'r vàter hàt mi g'schelta)

Je pense qu'en disant " me ka's nitt schelte " , l'auteur a voulu dire 'on ne peut le nier' sous entendant un sens à la fois 'critiquer' et 'occulter'...

Merci pour cette précision, je complète donc la traduction


J'ai quelques doutes pour le mot " Melker "

Si la traduction 'trayeur', 'laitier' est exacte, le sens me parait plus sous entendu.

Les Allemands utilisent parfois le mot "Melker" comme " Abzocker " dans le sens 'escrocs', 'parasites'.

De là à penser que Lustig a voulu dire qu'il y a suffisamment de parasites à Mulhouse dont la seule vache est la fontaine, je vous laisse juges... :whistling1:

Il y a même un tout petit % de chance qu'il ait voulu dire qu'il y a assez de 'Suisses' à Mulhouse, puisque dans tout l'espace germanique jusqu'au bord de la Baltique on appelait les trayeurs des " Schweizer" et vice versa...
Mais là franchement j'y crois pas trop.
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: mili le 21 décembre 2015 à 12:32:22
Merci à Nageur et à tous ceux qui participent : c'est passionnant de suivre cette traduction.  :yelclap:

Pour Rissbli : on trouve ce mot dans le "Wörterbuch der elsässischen Mundarten" http://woerterbuchnetz.de/ElsWB/?sigle=ElsWB&mode=Gliederung&hitlist=&patternlist=&lemid=EP03047#XEP03048 (http://woerterbuchnetz.de/ElsWB/?sigle=ElsWB&mode=Gliederung&hitlist=&patternlist=&lemid=EP03047#XEP03048)
(Une découverte pour moi.)

En allemand, Reiß­blei = Grafit (http://www.duden.de/rechtschreibung/Reiszblei (http://www.duden.de/rechtschreibung/Reiszblei))

Pour les trayeurs, je ne sais pas... mais on comprend que l'eau de la fontaine aide à remplir les bouteilles de lait, ce sont donc bien des magouilleurs.
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: Nageur le 23 décembre 2015 à 16:20:40
Z'Milhüse sieht me mangmol als
Doch Lit derher stolziere,
Die thien wahrhaftig 's Bittersalz
Mit Vortheil remplaciere.

Z'Milhüse herrscht e Zatligkeit!
's hat Lit drin, i wott wette,
Se gäbte gern e-n-Aüg mit Freid,
Wenn Andre gar kein's hätte.

A Mulhouse on voit parfois comme
Si des gens paradaient,
Ceux-là remplacent le [Bittersalz (sel amer)]
Avec avantage.

A Mulhouse règne une tendresse !
Il y a des gens, je veux parier,
Qui donneraient volontiers un oeil,
Si d'autres n'en avaient aucun


Ah encore un piège avec "Bittersalz". Traduction littérale "sel amer". Mais peut-être s'agit-il ici des mines amères, ou mines tirées - ou sales gueules! Merci pour les suggestions (finalement, vous pouvez également bosser un peu, amis lecteurs..   :whistling1: :whistling1:)

Suite et fin au prochain post
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: mili le 23 décembre 2015 à 19:57:29
Auguste Lustig manie toujours plus ou moins l'ironie. C'est comme avec les trayeurs et leur fontaine... on peut traduire au premier degré (donc "sel amer") et laisser au lecteur la liberté d'en apprécier l'ironie.

Le "sel amer" est le sulfate de magnésium : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sulfate_de_magn%C3%A9sium (https://fr.wikipedia.org/wiki/Sulfate_de_magn%C3%A9sium) (laxatif, goût amer... :00000006:)
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: grandga le 23 décembre 2015 à 22:46:16
Je vais tenter d'en traduire le sens 'à la Mulhousienne'

 À Mulhouse on voit parfois se pavaner des gens qui remplaceraient avantageusement un laxatif...
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: mili le 24 décembre 2015 à 10:22:34
Il y a un site qui propose des traductions dans leur contexte : http://www.linguee.fr/allemand-francais/traduction/bittersalz.html (http://www.linguee.fr/allemand-francais/traduction/bittersalz.html)
On y trouve plusieurs fois "les sels d'Epsom".
http://www.selepsom.fr/ (http://www.selepsom.fr/)
J'imagine que c'était un remède en vogue, il y a 130 ans. Il semblerait qu'à avaler, ça a plutôt mauvais goût.
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: grandga le 24 décembre 2015 à 11:25:38
Intéressante dérive au fil des traductions... ( trouvé sur le site http://www.linguee.fr/allemand-francais/traduction/bittersalz.html)


" Eine schwache Klonenlösung der hohen P Betriebsnahrung (wie Peter 5-50-17), der Spurelemente und des Bittersalzes mischen und Betriebe in verwurzelnder Lösung pro Anweisungen im Aufkleber dann eintauchen. "

' Mélanger une solution faible de clonage de haut aliment végétal de P (tel que Peter 5-50-17), d'oligoéléments, et de sels d'epsom et puis plonger les usines dans la solution s'enracinante par instructions sur l'étiquette. '

Il ya à l'origine un texte anglais qui dit :

" Mix a weak cloning solution of high P plant food (such as Peter 5-50-17), trace elements, and epsom salts and then dip plants in rooting solution per instructions on label."

--Étrange dérive du mot "plants", qui en anglais veut à la fois dire plante et usine, traduit en allemand en "Betriebe" puis en 'usines'  :pw:--

La traduction directe donnerait:

Melanger une faible solution de clonage (bouturage) à haute teneur en 'P' (phosphore), telle que Peter 5-50-17 *, avec des oligoéléments  et des sels d'Epsom, puis trempez les plantes dans la solution d'enracinement selon les instructions sur l'étiquette.

* 5% azote (N), 50% phosphore (P), 17 % Potasse (K), les engrais sont toujours désignés par leur teneur N-P-K, auxquels se rajoutent d'autres éléments selon la formule.
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: grandga le 24 décembre 2015 à 11:38:29
Quand aux eaux minérales, la Contrex et l'Hépar sont 'sulfatées calciques et magnésiennes', d'où leur petit arrière gout amer et un effet laxatif quand on en boit trop.

Calciumsulfat = Glaubersalz
Magnesiumsulfat = Bittersalz, les deux sont amers
Titre: Re : Re : Auguste Lustig
Posté par: Nageur le 24 décembre 2015 à 15:57:18
À Mulhouse on voit parfois se pavaner des gens qui remplaceraient avantageusement un laxatif...

Excellent. Donc en clair: "Die Lit sìn zum kotza" (je ne traduis pas)   :whistling1:
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: Nageur le 24 décembre 2015 à 16:08:50
Milhüse hat a Klapperst'i,
Doch thüet er nimm regiere;
Jetz war's nimm gnüe an eim allei,
Wenn er misst functionniere!

Milhüse hat, was hat's doch noch,
Do blib i glaüb jetz hanke,
Viellicht sag ich's I später doch,
Nur Müess i halt nodanke.

Mulhouse a un Klapperstein
Cependant il ne régit plus;
Maintenant ce ne serait plus suffisant avec un seul,
S'il devait fonctionner!

Mulhouse a, qu'a-t-elle donc encore,
Là je crois que je reste accroché,
Peut-être vous le dirai-je plus tard,
Seulement il faut que je réfléchisse.


Merci à ceux qui ont suivi ce fil. J'ai tenté une traduction assez proche du texte original, quitte à donner de temps en temps vers le "mot à mot". Toujours est-il que cette découverte a été intéressante. Scan de la page au post suivant.
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: Nageur le 24 décembre 2015 à 16:10:08
(https://www.lavieamulhouse.com/mulhouse/upload_forum/2015/Nageur_24-12-2015-23880.jpg)
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: mili le 24 décembre 2015 à 16:58:24
Merci et bravo !  :good:
Titre: Re : Re : Auguste Lustig
Posté par: Nageur le 24 décembre 2015 à 17:27:00
Merci et bravo !  :good:

Garn gschah !   :yes2:

  yapadkoi :whistling1:
Titre: Re : Re : Re : Auguste Lustig
Posté par: grandga le 25 décembre 2015 à 09:28:27
À Mulhouse on voit parfois se pavaner des gens qui remplaceraient avantageusement un laxatif...

Excellent. Donc en clair: "Die Lit sìn zum kotza" (je ne traduis pas)   :whistling1:

Ne soyons pas si pessimistes, il a écrit " mangmol "...  :whistling1:

En tous cas, bravo et merci d'avoir partagé  :good:
Titre: Re : Auguste Lustig
Posté par: Yo hammel le 08 janvier 2016 à 00:52:10
c'est fait...